"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 4 octobre 2014

Samedi de la Dix-Septième Semaine après la Pentecôte



I Corinthiens 15:39-45 et Luc 4:31-36


Si vous ne croyez pas ce que Je Suis, vous mourrez dans vos péchés (Jean 8:24). Il n'y a aucun autre Nom sous le Ciel, donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés (Actes 4:12). Nous devons recevoir le pardon des péchés, mais il n'y a aucun moyen de le recevoir autrement que par la foi au Fils de Dieu, crucifié dans la chair pour notre salut, à la condition que nous ne désirions pas nous complaire dans des habitudes et des actes de péché; car lorsque nous avons péché, nous n'avons que Lui comme intercesseur devant le Père. 

Celui qui donne sa parole de s'abstenir de péchés doit accepter l'aide de la grâce du Très Saint Esprit; mais cette grâce est descendue sur terre après que le Seigneur soit monté pour siéger à la droite de Dieu le Père, et n'est donnée qu'à ceux qui croient en cette merveilleuse économie de notre salut, et qui approchent les Mystères divins avec cette foi-mystères qui ont été établis dans la Sainte Église du Seigneur par les Apôtres. 

Ainsi, celui qui ne croit pas en Dieu tel qu'Il est, ne peut pas être purifié des péchés. Parce qu'il n'a pas été lavé de ses fautes, il mourra en eux, et il sera jugé par eux en fonction de leur poids. 

Lorsque vous voulez faire à quelqu'un du bien qui ait une valeur éternelle,  guidez-le dans la foi véritable dans le Seigneur, ne permettant pas de philosopher ou d'hésiter. 

Ceux qui, directement ou indirectement perturbent la foi dans le Seigneur doivent être considérés comme d'éternels malfaiteurs, car ils causent un mal que rien ne peut corriger, et sa puissance s'étend à toute l'éternité. Leur ignorance ne les justifie pas, car comment peut-on ne pas savoir la vérité qui est connue dans le monde entier? Leurs croyances opposées ne les justifient pas, car si vous commenciez seulement à strictement les tester, vous ébranleriez immédiatement leur force; une personne ne peut pas compter sur autre chose que la foi dans le Seigneur. 

Ceux qui n'ont pas dûment examiné les fondations, la foi, et les enseignements auxquels ils adhèrent, s'égarent dans la foi. Une étude exacte des conditions du salut conduira à la conviction qu'elle ne peuvent être atteintes que grâce à Dieu incarné, Qui est mort sur la Croix, et Qui a envoyé l'Esprit Saint sur la terre. C'est en cela que réside l'essence de la foi chrétienne. Celui qui croit sincèrement de cette manière ne mourra pas dans ses péchés, car il porte en lui la puissance qui apporte le pardon. 

L'incroyant est déjà condamné, car il porte en lui-même cette condamnation.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire