"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 13 décembre 2015

Dimanche de la Vingt-Huitième Semaine après la Pentecôte





Ephésiens 6:10-17; Luc 13:10-17


En la fête de l'Entrée de la Très Sainte Mère de Dieu au Temple, "Le Christ est né" est chanté pour la première fois, en préparation des croyants pour accueillir dignement la fête de la Nativité du Christ.

Ayant compris cette inspiration, agissez en conséquence. Plongez profondément dans le mystère de l'incarnation du Fils unique de Dieu, montez à ses débuts dans le conseil pré-éternel de Dieu quant à l'existence du monde et de l'homme en lui; voyez son reflet dans la création de l'homme, accueillez avec joie la première nouvelle de celle-ci immédiatement après la chute, voyez rationnellement sa révélation progressive dans les prophéties et les préfigurations de l'Ancien Testament.

Comprenez comment et qui s'est préparé à recevoir le Dieu incarné, sous l'influence des Divines institutions et activités éducatives en Israël-passez, si vous le voulez, à travers les frontières pour aller vers le peuple de Dieu et là, cueillez les rayons de la lumière de Dieu, qui brille dans les ténèbres, et réfléchissez dans quelle mesure ceux qui sont choisis parmi toutes les nations ont atteint le pressentiment de la manifestation inhabituelle de la Providence de Dieu pour le peuple.

Ce sera une préparation mentale. Mais maintenant, le jeûne a commencé-recueillez-vous en vue de vous préparer à la communion, allez vous confesser et communiez aux Saints Mystères du Christ: ce sera une préparation active et vivante.

Si, en raison de tout cela, le Seigneur vous accorde de sentir la puissance de Sa venue dans la chair, alors, lorsque le jour de fête sera venu, vous le fêterez non pas par une joie qui vous est étrangère, mais comme celle de votre propre chair et de votre propre sang.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophane the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

dimanche 6 décembre 2015

Vingt-Septième Dimanche après la Pentecôte



Ephésiens 5: 9-19; Luc 12: 16-21


    Après avoir parlé de la parabole de l'homme qui devint riche et qui avait envisagé de seulement manger, boire et s'amuser, et pour cela avait été frappé par la mort, ne restant pas en vie pour ces plaisirs supposés, le Seigneur a conclu: il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et n'est pas riche pour Dieu. "Il en est ainsi", c'est-à-dire,  ceci arrive, ou bien un tel sort afflige à la fois l'un et l'autre. Ceux qui deviennent riches et oublient Dieu ne pensent qu'aux plaisirs de la chair. 

Que ceux qui veulent éviter ce sort amer "thésaurisent non pas pour eux-mêmes, mais soient riches pour Dieu seulement." Puisque les richesses viennent de Dieu, alors consacrez-les à Dieu quand elles coulent en abondance, et de saintes richesses en découleront. 

Partagez tout le surplus avec les nécessiteux: ce sera comme un retour à Dieu de ce qui a été donné par Dieu. Celui qui donne à une personne pauvre donne à Dieu. 

Epuisant apparemment ses richesses, une telle personne devient vraiment riche, riche par de bonnes actions, riche pour Dieu. En Lui étant agréable, elle devient riche en Dieu, et en attirant Sa bonne volonté, elle devient riche de Dieu, Qui fait qu'à celui qui est fidèle en peu de chose, Il confiera beaucoup. 

Elle devient riche pour Dieu, et non pour elle-même, car elle ne se considère pas comme maître de la maison, mais seulement comme un intendant et un comptable, dont tout le soin consiste à satisfaire tous ceux qui viennent à elle dans le besoin. Mais elle a crainte de dépenser quoi que ce soit pour elle-même en particulier, considérant qu'il s'agirait d'une mauvaise utilisation des biens qui lui sont confiés.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

dimanche 11 octobre 2015

Dix-Neuvième Dimanche après la Pentecôte



II Corinthiens 9:6-11; Luc 5:1-11

Les pêcheurs ont travaillé dur pendant toute une nuit sans rien prendre, mais quand le Seigneur est monté sur leur bateau, et, qu'après avoir prêché, Il leur commanda de jeter leur filet, ils en ont pris tant qu'ils ne pouvaient pas les sortir et le filet a éclaté. C'est une image pour tous les travaux fait sans l'aide de Dieu, et pour les travaux faits avec l'aide de Dieu. 

Quand une personne travaille, voulant réaliser quelque chose par ses seules forces, elle échoue. Quand le Seigneur s'approche d'elle, alors une bonne chose après l'autre jaillit de quelque part. Dans le sens spirituel et moral,  l'impossibilité de succès sans le Seigneur est matériellement visible: Sans moi vous ne pouvez rien faire, dit le Seigneur. Et cette loi agit en toutes choses. 

Tout comme une branche qui ne croît pas sur un arbre, non seulement ne porte pas de fruits, mais se dessèche et perd sa vie, ainsi les gens non plus ne peuvent porter des fruits de la vérité, précieux pour la vie éternelle, s'ils ne sont pas en communion vivante avec le Seigneur. 

Tout bien qu'ils pourraient avoir est seulement une apparence de bien, mais, en substance, ce bien est défectueux, comme une pomme sauvage de la forêt qui apparaît rouge, mais si vous y goûtez, elle est aigre. 

Ceci est également tangiblement clair dans un sens externe, et mondain: on lutte et on lutte, et tout cela en vain. Lorsque la bénédiction de Dieu descend, tout devient bien. Ceux qui sont attentifs envers eux-mêmes et envers les chemins de la vie connaissent ces vérités par l'expérience.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 6 octobre 2015

Mardi de la Dix-Neuvième Semaine après la Pentecôte



Philippiens 1:8-14 et Luc 5:12-16


Le lépreux se prosterna devant le Seigneur et le supplia: "Seigneur, si Tu le veux, Tu peux me rendre pur. Le Seigneur dit: Je le veux: sois pur. Et aussitôt la lèpre le quitta.
Ainsi, part immédiatement toute lèpre morale dès que quelqu'un se prosterne devant le Seigneur avec foi, repentir et confession, elle s'écarte vraiment et perd tout pouvoir sur lui. Pourquoi la lèpre revient-elle parfois? Pour la même raison que reviennent les maladies corporelles. A celui qui a récupéré on dit, "ne mange pas, ne bois pas cela, n'y pas." S'il n'obéit pas, la maladie reprend sa place.
Il en est ainsi dans la vie spirituelle. Il faut être sobre, vigilant, et prier, alors la maladie du péché ne reviendra pas. Si vous n'êtes pas attentif envers vous-mêmes, si vous vous permettez de voir, d'entendre, de dire et de faire sans discernement, comment le péché ne peut-il pas s'enflammer et prendre le pouvoir une fois de plus?
Le Seigneur a chargé le lépreux de tout accomplir conformément à la Loi. Cela signifie que, après la confession, il faut recevoir une pénitence et fidèlement l'accomplir, en elle, est cachée une grande force de prévention. Mais pourquoi certains disent-ils : cette habitude pécheresse m'a vaincu, je ne peux pas me maîtriser. Soit parce que la repentance et la confession n'était pas complet, ou parce que, après des changements précautionneux, il n'adhère que faiblement à eux, ou se ménage. Il veut tout faire sans peine et sans contrainte de soi, et il est la risée de l'Ennemi.
Déterminez de vous défendre jusques à la mort et de montrer [cette résolution] dans les faits, et vous verrez quelle puissance il y a en elle. Il est vrai que dans toutes les passions insurmontables qui revient l'Ennemi possède l'âme, mais ceci n'est pas une justification, car il fuit immédiatement dès que vous produisez un changement intérieur, avec l'aide de Dieu.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

dimanche 4 octobre 2015

Dix-huitième Dimanche après la Pentecôte



Hébreux 4:14-5:6, Marc 8:34-9:1


Quiconque veut me suivre, qu'il renonce à lui, et qu'il prenne sa croix et qu'il me suive (Marc 8:34). Il est impossible de suivre le Seigneur en tant que porteur de croix sans croix, et quiconque le suit, chemine immanquablement avec une croix. Quelle est cette croix? Il y a toutes sortes de désagréments, de charges et d'afflictions qui pèsent lourdement à la fois intérieurement et à l'extérieur, le long de la voie de la réalisation consciente des commandements du Seigneur, dans une vie selon l'esprit de Ses instructions et de Ses exigences.
Une telle croix fait tellement partie d'un chrétien que partout où il y a un chrétien, il y a cette croix, et où il n'y a pas une telle croix,il n'y a pas de chrétien. 
Des privilèges abondants et une vie de plaisir ne conviennent pas à un vrai chrétien. Sa tâche est de se purifier et de se réformer. Il est comme une personne malade, qui a besoin de la cautérisation, ou de l'amputation, comment cela peut-il être sans douleur?
Il veut s'arracher à la captivité d'un ennemi puissant, mais comment cela peut-être sans lutte et sans blessures? Il faut aller à l'encontre de toutes les pratiques qui l'entourent, mais comment peut-il soutenir cela sans contrainte et sans inconvénient?
Réjouissez-vous quand vous sentez la croix sur vous-même, car c'est un signe que vous suivez le Seigneur sur le chemin du salut qui conduit au Ciel.
Supportez un peu cela. La fin est toute proche, ainsi que les couronnes!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

samedi 3 octobre 2015

Samedi de la Dix-Huitième Semaine après la Pentecôte





Actes 10:44-11:10; Jean 8:21-30

Ils ont demandé au Seigneur: Qui es-tu? Il répondit: Ce que je vous dis dès le commencement. (Jean 8:25). Il est devant, derrière lui sont les saints apôtres, derrière les apôtres sont les pasteurs et les enseignants et toute l'Eglise du Christ. Jugez maintenant qui est l'avant-garde véritable. 

Depuis si longtemps tant de gens les ont suivis et les suivent toujours; ils n'ont pas cessé d'être devant, car ils continuent d'être devant, tandis que les autres les suivent. Ainsi, pour nous, chrétiens, il y a déjà une avant-garde, et si quelqu'un tente de pousser de nouvelles personnes à l'avant, il est évident qu'ils doivent être compris comme une position d'avant-garde dans la direction opposée, c'est-à-dire, sur le chemin qui mène au fond de l'enfer. Il n'y a rien à ajouter à cela. 

Soyez sur vos gardes- car qui parmi vous est l'ennemi de lui-même? Essayez seulement de comprendre cela d'une manière réelle, tenez fermement à la vérité connue du Christ, et laissez les autres dire ce qu'ils veulent.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

jeudi 1 octobre 2015

Jeudi de la Dix-Huitième Semaine après la Pentecôte




II Corinthiens 4:1-6; Matthieu 24:13-28


Mais celui qui persévérera jusques à la fin, celui-là sera sauvé. Cependant, ce ne sont pas tous ceux qui persévèreront qui seront sauvés, mais ceux qui persévèreront sur la voie du Seigneur. Cette vie nous est donnée pour cette raison-persévérer, tout le monde persévère en quelque chose, même jusques à la fin. Mais la persévérance ne conduit pas à en bénéficier, si ce n'est pas pour l'amour du Seigneur et de Son saint Evangile. marchez sur le chemin de la foi et des commandements évangéliques; les occasions de persévérer vont se multiplier, mais à partir de ce moment, la persévérance va commencer à produire des couronnes. 

Cette persévérance, qui auparavant était vide, sera fructueuse. Avec quel aveuglement l'Ennemi nous entoure, pour que seule la persévérance qui est rencontrée sur le chemin du bien semble lourde et insupportable, mais ce qu'il inflige à ceux qui servent les passions semble léger et libre, bien que ce soit effectivement plus lourd et plus sombre que ce que les gens supportent aux prises avec les passions, et en s'opposant à l'Ennemi! Mais nous sommes aveugles, et ne voyons pas cela... Nous travaillons, persévérons, et nous épuisons jusques au point de rupture pour l'amour de l'Ennemi, et pour notre propre perdition.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 30 septembre 2015

Mercredi de la Dix-Huitième semaine après la Pentecôte



II Corinthiens 3:4-11; Matthieu 23:29-39

Combien de grâces que le Seigneur révéla à Jérusalem, (c'est-à-dire aux Judéens). Et, à la fin, il était encore obligé de dire:Voici, votre maison vous sera laissée déserte. Il est bien connu de tous ce que les conséquences de cela ont été: les Juifs à ce jour sont sans abri. Une chose semblable ne se produit-elle pas avec l'âme? Le Seigneur prend soin d'elle et lui donne la compréhension dans tous les sens; une âme obéissante procède sur la voie indiquée, mais une âme désobéissante reste en opposition à l'appel de Dieu. Mais le Seigneur n'abandonne pas même cette âme, et Il utilise tous les moyens de la ramener à la raison. Si l'entêtement augmente l'influence de Dieu s'accroît. Mais il est une mesure à tout. Une âme s'endurcit, et le Seigneur, voyant que déjà il n'y a rien de plus qui puisse être fait avec cette âme, Il la laisse dans les mains de sa propre chute, et elle périt, comme Pharaon. Que celui qui est assailli par les passions apprenne la leçon de ceci, qui est qu'il ne peut continuer indéfiniment sans se livrer lui-même à la punition. N'est-il pas temps d'abandonner ces passions, et pas seulement de se les refuser à l'occasion, mais de s'en détourner de manière décisive? En effet, personne ne peut dire quand il va franchir la limite. Peut-être que la fin de la patience de Dieu est toute proche.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 29 septembre 2015

Mardi de la Dix-Huitième Semaine après la Pentecôte




II Corinthiens 2:14-3:03; Matthieu 23:23-28

Nettoie l'intérieur de sorte que l'extérieur soit propre. Notre comportement extérieur dans la société est presque toujours correct -on craint le jugement des gens et on se retient. Si extérieurement nous nous adonnons plus aux vices, c'est déjà une affaire plus grave; cela signifie que toute honte est abandonnée. Mais quand le comportement visible est bon, la teneur intérieure des pensées et des sentiments n'est pas toujours appropriée. Ici le contentement de soi se donne une liberté totale qui est extérieurement conforme à ce que l'œil humain peut supporter et aussi loin qu'il peut cacher ses actes à la vue des hommes. C'est précisément un sépulcre blanchi. 

Par ailleurs, l'impureté intérieure rend ce qui est à l'extérieur impur. Purifie-toi intérieurement, et alors l'extérieur deviendra propre, et tu seras totalement propre, et tu deviendras un vase qui est adapté à tous les bons usages du maître. 

Il faut se demander de quelle manière l'intérieur reste négligé, car en effet, personne ne veut la perdition. En vérité, l'Ennemi conserve une telle âme dans une cécité [dit-il] qu'il n'y a pas de problème tant que il n'y a pas de péchés évidents, ou bien il enseigne à l'âme de remettre cette chose importante jusques au lendemain. 

"Demain, nous travaillerons sérieusement sur nous-mêmes, comme on doit le faire, mais maintenant que mon âme prenne du plaisir dans les pensées et les rêves passionnés, si ce n'est dans les actes." Soyons sur nos gardes pour que nous puissions ne pas vieillir dans un tel état ​​d'esprit, de sorte que la correction ne deviendra pas pour nous possible, comme l'enseignement de choses nouvelles à un vieil homme.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, 
CA
USA
2010
+

lundi 28 septembre 2015

Lundi de la Dix-Huitième Semaine après la Pentecôte



II Corinthiens 2,4-15; Matthieu 23:13-22

Malheur à vous... car vous fermez le royaume des cieux aux les hommes. Ceci est dit aux grands prêtres, qui n'enseignent pas au peuple le chemin du salut, ni n'obligent les prêtres à le faire, ceci est dit aussi aux prêtres qui négligent le peuple, et ne prennent pas soin de lui expliquer ce qui est nécessaire pour le salut de l'âme. 
A cause de cela, le peuple reste aveugle, et une partie reste dans la certitude que tout va bien; l'autre partie, bien qu'elle remarque que les choses ne vont pas de la bonne façon, ne va pas où elle devrait, parce qu'elle ne sait pas comment et où aller. 
Cela fait que  diverses idées stupides se répandent parmi le peuple, c'est pourquoi les schismatiques, et les Molokans et les khlysty (1) se font accepter par lui, et c'est ainsi que tous les enseignements du mal trouvent un accès facile pour eux. 
Un prêtre pense généralement que dans sa paroisse tout va bien, et ne se précipite dans l'action que lorsque ce mal s'est déjà propagé et vient à la lumière. Mais alors il est trop tard pour y faire quoi que ce soit. Un prêtre doit considérer que la première priorité de sa conscience est d'instruire continuellement les adultes dans la connaissance de la foi chrétienne, et de préparer la jeune génération dès leurs premières années conscientes, en leur expliquant ce qu'ils peuvent et doivent connaître. 
Il n'est pas nécessaire d'attendre que l'école le fasse. Cela doit être fait oralement, en regroupant les enfants dans l'église et à la maison le dimanche soir, ou quand et comme il est convénient de le faire.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+
(1) Sectes russes du temps de saint Théophane le Reclus

dimanche 20 septembre 2015

Dimanche avant l'Exaltation de la Croix




Galates 6:11-18; Jean 3:13-17


Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, même il faut que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu'il ait la vie éternelle. La foi au Fils de Dieu, crucifié dans la chair pour nous, est la puissance de Dieu pour le salut, la source vivifiante de vie des aspirations et des dispositions morales, et le réceptacle de la grâce abondante de l'Esprit Saint qui demeure toujours dans le cœur, et des secrètes inspirations, en temps utile, à l'heure du besoin, et qui sont envoyées d'en Haut. La foi combine nos convictions, attirant la bonne volonté de Dieu avec la puissance d'en Haut. Toutes deux sont ce qui fait la possession de la vie éternelle. Tandis que cette vie est conservée intacte, un chrétien est inébranlable, parce que, en adhérant au Seigneur, il est un en esprit avec le Seigneur, et rien ne peut vaincre le Seigneur. Pourquoi les gens chutent-ils? A cause de l'affaiblissement de la foi. Les convictions chrétiennes s'affaiblissent et l'énergie morale s'affaiblit ainsi. Tandis que cet affaiblissement se produit, la grâce est évincée du cœur, et les impulsions malignes relèvent la tête. Un penchant pour ces impulsions vient à une heure propice, et il y a une chute. Sois un gardien vigilant de la foi dans tout ce qu'elle englobe, et tu ne tomberas pas. En ce sens, saint Jean dit que celui qui est né de Dieu ne pèche pas.

Version française Claude Lopez-Ginisty

d'après

St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

vendredi 21 août 2015

Pas de commentaire



La Transfiguration du Seigneur tombait cette année-là un vendredi lorsque Saint Théophane fit ses commentaires.

mercredi 19 août 2015

Transfiguration du Seigneur



II Corinthiens 7:10-16; Marc 2:18-22


A la Transfiguration une voix du Ciel dit seulement écoutez-Le (Matthieu 17:5). Pourquoi est-ce ainsi? Parce que le fruit de l'obéissance leur était montré. C'était comme si le Père céleste disait: Voulez-vous atteindre ceci? Ecoutez ce qu'Il va proposer et vous commander. Si vous allez sur Son chemin, vous entrerez sans aucun doute dans le royaume de la lumière, qui vous saisira non pas de l'extérieur, mais qui viendra de l'intérieur, et vous maintiendra toujours dans un état dans lequel l'ensemble de vos os clamera: il est bon pour nous d'être ainsi. 
Vous serez comblés de la lumière de la joie, la lumière de la bonne volonté, la lumière de la connaissance; toutes les tribulations passeront, la dissonance des passions disparaîtra, le mensonge et l'illusion se disperseront. Sur la terre, vous deviendrez célestes; parmi ceux qui sont nés de la terre, vous deviendrez nés de Dieu; du milieu de ceux qui périssent, vous deviendrez éternellement bénis. Alors tout sera vôtre, parce que vous appartiendrez au Christ. Celui qui aime le Seigneur Christ, est aimé du Père céleste, et tous deux viennent à lui et font leur demeure en lui. C'est la lumière de la Transfiguration!


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

samedi 4 juillet 2015

Deuxième dimanche après la Pentecôte



Romains 2:10-16; Matthieu 4:18-23

Le Seigneur appela Pierre et André, et immédiatement, laissant tout, ils Le suivirent. Il appela Jacques et Jean, et ils ont aussi immédiatement tout laissé et ont suivi le Seigneur. Pourquoi L'ont-ils suivi si rapidement et si volontairement? Parce qu'ils ont vu quelque chose de meilleur. Telle est la loi que nous avons dans notre âme, une fois qu'elle a goûté et connu ce qui est meilleur, elle est repoussée par ce qui est pire et elle l'abandonne. 
Voici que s'accomplit la même chose que le Seigneur a décrit plus tard dans Sa parabole sur le trésor caché dans un champ, et sur ​​la perle de grand prix. Le trésor et la perle sont la foi dans le Seigneur et la communion avec Lui, selon la force de la foi. Nous avons déjà été déclarés possesseurs de ceci par le baptême. Pourquoi donnons-nous si peu de valeur à ce trésor, et de ce fait, pourquoi l'échangeons-nous pour l'insignifiance stérile? Parce que nous n'avons pas été éduqués pour cultiver le goût de ce trésor, et il devient étranger à notre cœur. Notre cœur ne connaît pas cette chose meilleure. Il sait seulement qu'il y a du mauvais, du très mauvais, et du point si mauvais, et il base ses perspectives sur cette évaluation. Voilà la raison pour laquelle le Seigneur en appelle certains et ils viennent, mais nous les élus, nous fuyons devant Lui.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

dimanche 15 février 2015

L'hypapante du Seigneur/ DImanche du Carnaval



Jude 1:1-10 et Luc 22:39-42, 45-23:1
Fête de l'hypapante


L'hypapante du Seigneur. Lors de cette rencontre, le Seigneur est entouré d'un côté par Siméon (Justice qui attend le salut, mais non Justice lui-même), et  Anne (une vie de jeûne strict et de prière, rendue vivante par la foi) et de l'autre côté par la pureté substantielle, compréhensive et inébranlable de la Vierge Mère de Dieu, et par l'humble et silencieuse soumission et dévouement à la volonté de Dieu de Joseph le Fiancé. 
Transférez toutes ces attitudes spirituelles en votre cœur et vous rencontrerez le Seigneur; non pas apporté jusques à vous, mais venant vers vous Lui-même. Vous le prendrez dans les bras de votre cœur, et vous chanterez une hymne qui traversera les cieux et réjouira tous les anges et les saints.


Dimanche du Carnaval


I Corinthiens 8:8–9:2; Matthieu 25:31–46


Le grand Jugement (Jugement Dernier)! Le Juge vient dans les nuages, entouré d'une multitude innombrable de puissances célestes incorporelles. Les trompettes résonnent à toutes les extrémités de la terre et relèvent les morts. Les régiments de ressuscités affluent dans l'endroit déterminé, vers le trône du Juge, ayant déjà un pressentiment du verdict qui se fera entendre à leurs oreilles, car les actes de tous seront écrits sur le front de leur nature, et leur aspect-même correspondra à leurs actes et à leur morale. La division de ceux à Sa droite et de ceux à Sa gauche se fera d'elle-même.

Enfin, tout a été déterminé. Un profond silence tombe. Encore un peu de temps. et le verdict décisif du Juge est entendu: pour certains, "Venez", pour les autres, "Partez." 
"Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous! Que Ta miséricorde, ô Seigneur, soit sur nous!" diront-ils, mais il sera déjà trop tard pour plaider. 
Nous devons maintenant prendre la peine de laver les marques défavorables écrites sur notre nature. Alors, au Jugement, nous serions prêts à verser des rivières de larmes pour nous en laver, mais cela ne servirait à rien. Pleurons donc maintenant, sinon des rivières de larmes, du moins des flots de larmes, sinon des flots, alors au moins quelques pleurs. Si nous n'en trouvons pas même aussi peu, devenons contrits de cœur, et confessons nos péchés au Seigneur, Le suppliant de pardonner, et promettant de ne plus L'offenser, par la violation de Ses commandements. Puis, soyons zélés pour accomplir fidèlement cette promesse.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010

vendredi 13 février 2015

Vendredi de la Semaine après le Fils Prodigue





II Jean 1:1-13, Marc 15:22-25, 33-41


    Saint Jean le Théologien écrit, plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu dans la chair (II Jean 1:7). Il en était ainsi en son temps, alors que maintenant les séducteurs entrent dans le monde, qui confessent que Jésus-Christ est venu dans la chair, mais qui, néanmoins, sont des "imposteurs et des antichrists" (cf. II Jean 1:7). Ceci a plus ouvertement commencé à l'époque d'Arias et continue jusques à ce jour. Toutefois, les séducteurs anciens trébuchaient plus sur le dogme de la personne de Jésus-Christ notre Sauveur, alors que depuis l'époque de Luther, ils ont commencé à trébucher dans l'enseignement au sujet du salut en Lui.
 Combien de ces "enseignants" y a-t-il eu? Ces "séducteurs et antichrists" ont paru parmi nous, disent "croyez et c'est assez";  rien de plus n'est nécessaire nil'Eglise, ni les sacrements, ni le sacerdoce. Eux aussi commencent leur déception en commençant par le Christ Seigneur et le salut en Lui. Mais comme ils ne les interprètent pas correctement, ce sont des antichrists, et ils sont sujets à la condamnation. Méfiez-vous d'eux. Quiconque transgresse, et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu (II Jean 1:9). Ces gens ne L'ont pas, parce qu'ils n'ont pas la doctrine du Christ. Cette doctrine est dans l'Église, et ils se sont séparés de l'Église. Seuls ceux qui suivent l'Église ont la doctrine du Christ et demeurent en elle. Ils ont donc à la fois le Christ, le Fils de Dieu, et Dieu le Père. Mais les autres ne l'ont pas, mais ils n'arrêtent pas de dire qu'ils L'ont. Ne les recevez pas, ni leur souhaitez pas bon voyage (cf. II Jean 1:10).

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

jeudi 12 février 2015

Jeudi de la Semaine après le Fils Prodigue



I Jean 4:20-5:21, Marc 15:1-15

Et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi (I Jean 5:4), la foi chrétienne. Vaincre le monde, qu'est-ce que cela signifie? Non pas exterminer tous ceux qui aiment le monde, ou anéantir et détruire tout ce qui est aimé par le monde. Cela signifie plutôt que tout en vivant parmi ceux qui aiment le monde et se meuvent parmi les usages appréciés du monde, nous vivons et sommes étrangers à tout et tous. 
Dès que vous avez rejeté le monde et tout ce qui est du monde, vous avez par cette action-même vaincu le monde. Mais qui vous apprend à rejeter le monde et qui vous donne la force pour cela? Notre foi [orthodoxe] donne la force. 
Elle révèle la puissance destructrice des illusions du monde, et inspire le désir de se libérer de leurs filets. Puis, quand quelqu'un décide de briser ces liens, se repent et approche les Mystères de renouvellement (le baptême ou le repentir), la foi lui permet de sentir mystiquement la douceur d'une vie opposée au monde,  douceur avec laquelle tous les plaisirs du monde ne peuvent en aucune façon être comparés. 
En conséquence, un dégoût pour tout ce qui est du monde demeure dans le cœur, ce qui en fait vainc le monde. Mais dans cette action mystique, à la suite de laquelle le dégoût pour le monde est né, le pouvoir de demeurer résolument dans ce dégoût et dans l'aliénation du monde est également accordé, et c'est une victoire décisive et durable.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010

mercredi 11 février 2015

Mercredi de la Semaine après le Fils Prodigue

I Jean 3:21-4:6; Marc 14:43-15:1


Si l'aide est nécessaire, demandez. " J'ai demandé", dites-vous, "et elle n'a pas été donnée." Mais alors, comment est-elle accordée à d'autres? Avec le Seigneur, il n'y a pas d'acception de personnes; [il n'est pas question de] donner à l'un, et ne pas donner à un autre sans raison aucune. Il est prêt à donner à tous, car Il aime à donner. S'Il ne donne pas à quelqu'un, la raison n'est pas en Lui, mais dans celui qui demande de l'aide. 
Parmi ces raisons peuvent en être certaines que nous ne pouvons pas même deviner. Mais il existe des raisons connues, visibles de tous. Une de ces raisons (et n'est-ce pas la raison principale?) saint Jean fait remarquer qu'il s'agit de l'absence d'assurance, et l'absence d'assurance vient de la condamnation du cœur ou de la conscience. Bien-aimés, dit-il, si notre coeur ne nous condamne pas, alors nous avons de l'assurance devant Dieu. Et quoi que nous demandions, nous le recevons de Lui, parce que nous gardons Ses commandements, et faisons ces choses qui sont agréables à Ses yeux (I Jean 3:21). 
Il n'y a plus rien à ajouter à ces paroles. Tout est parfaitement clair. Quel maître aidera un serviteur infidèle, un prodigue et un débauché? Le Seigneur nous tolèrera-t-Il quand quand nous ne voulons pas lui être agréables et accomplir Ses commandements, et si nous commençons à prier uniquement quand un besoin extrême surgit?!


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010

mardi 10 février 2015

Mardi de la Semaine après le Fils Prodigue



I Jean 3:11-20, Marc 14:10-42


Saint-Pierre a insisté avec tant d'enthousiasme en disant qu'il ne rejetterait pas le Seigneur; mais quand le moment fut venu, il le renia, et pas moins de trois fois. Telle est notre faiblesse! 
Ne comptez pas sur vous-mêmes, et quand vous entrez au milieu des ennemis, placez tout votre espoir de les vaincre dans le Seigneur. C'est pour cette raison qu'une telle chute fut permise pour une telle personne d'importance, afin que par la suite, personne n'ose de son propre chef faire quelque chose de bien ou vaincre un ennemi, qu'il soit intérieur ou extérieur. Il faut espérer dans le Seigneur, mais ne pas cesser d'agir. L'aide du Seigneur se joint à nos efforts, et les rend ainsi puissants. 
Si ces efforts ne sont pas présents, l'aide de Dieu, n'a pas où descendre, et elle ne descendra pas. Mais encore une fois, si vous êtes remplis de confiance en vous, et que, par conséquent vous n'avez pas besoin d'aide, et ne cherchez pas d'aide, de nouveau l'aide de Dieu ne descendra pas. 
Comment descendra-t-elle quand elle est jugée inutile?! Dans ce cas, il n'y a rien qui puisse la recevoir non plus. Elle est reçue par le cœur. Le cœur s'ouvre pour la recevoir par un sentiment de besoin. Donc, la première chose [les efforts] et la seconde [l'aide] sont nécessaires. Dites, " ô Dieu, viens à mon aide!" Mais ne restez pas inactifs.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010

lundi 9 février 2015

Lundi de la Semaine après le Fils Prodigue




1 Jean  2:18-3:10/ Marc 11:1-11

Hier, la parabole du Fils Prodigue nous a invités à revenir de la débauche sur la bonne voie. Maintenant l'apôtre saint Jean nous invite à le faire, certifiant que si nous faisons cela, alors quand apparaîtra le Seigneur, nous serons semblables à Lui. 
Que peut-on comparer à une telle dignité! Je pense qu'en entendant cela, tu seras empli du désir d'atteindre cela toi-même. 
C'est une chose bonne et nécessaire! Ne tarde pas à entreprendre ce grâce à quoi cet objectif est atteint. Lis la suite: "Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme Lui-même est pur." Y a-t-il en toi quelque chose qui ait besoin d'être purifié? Bien sûr! et ce n'est pas une petite chose. Dépêche-toi, car au lieu où se tient le Seigneur, rien de souillé n'entrera. Mais ne sois pas retenu par la difficulté de l'affaire. Le Seigneur Lui-même sera ton aide en tout. Désire cela simplement de tout cœur, et tourne-toi vers vers Son aide si nécessaire. Sa puissance pleine de grâce s'adjoindra à ton effort, et les choses iront bien et avec succès. Comme il n'est pas de péché qui puisse vaincre la miséricorde de Dieu, de même, il n'y a pas de souillure morale qui puisse résister à la puissance emplie de grâce qui la consume. Qu'il y ait seulement de ta part un refus de cette impureté, un effort sérieux de rejet de celle-ci, et ton recours au Seigneur dans la foi.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010