"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 27 novembre 2015

Vendredi de la Vingt-Sixième Semaine après la Pentecôte



II Thessaloniciens 3:6-18 et Luc 13:31-35


Voici, votre maison vous sera laissée déserte, dit le Seigneur à propos de Jérusalem. Cela signifie qu'il y a une mesure à la patience de Dieu. La miséricorde de Dieu est prête à être éternellement patiente, en attendant le bien, mais que doit-Il faire quand on arrive à un désordre tel que nous aider est inutile? C'est pourquoi nous sommes abandonnés. Il en sera ainsi dans l'éternité aussi. 

Tout le monde dit, "La miséricorde de Dieu ne permettra pas que les gens soient éternellement bannis." Il ne veut pas cela, mais que peut-on faire avec ceux qui sont remplis de mal et ne veulent pas se corriger? Ils se mettent au-delà des limites de la miséricorde de Dieu, et se retrouvent là parce qu'ils ne veulent pas partir. 

Les spirites ont inventé un grand nombre de réincarnations comme un moyen pour la purification des pécheurs. Mais celui qui est souillé par les péchés dans une incarnation peut être ll même dans dix autres, et puis être ainsi sans fin. 

Comme il y a des progrès dans le bien, de même il y a des progrès dans le mal. Sur la terre on voit des gens aigris dans le mal, ils pourraient rester ainsi au-delà de la terre, et pour toujours. Lorsque la fin de tout viendra, et elle viendra inévitablement, où va-t-on mettre ceux qui sont aigris dans le mal? Bien sûr, quelque part en dehors de la région lumineuse déterminée pour ceux qui ont travaillé sur eux-mêmes, pour la purification de leurs impuretés. C'est l'enfer! Ceux qui ne se sont pas amélioré dans les meilleures des circonstances vont-ils vraiment s'améliorer dans les pires? Et si non, c'est l'enfer éternel! Ce n'est pas Dieu qui est coupable de l'enfer et de l'éternel tourment en lui, mais les pécheurs eux-mêmes. 

S'il n'y avait pas les pécheurs impénitents, il n'y aurait pas d'enfer. Le Seigneur désire beaucoup qu'il n'y ait pas de pécheurs; c'est pour cela qu'Il est venu sur la terre. S'il désire qu'il n'y ait pas de péché, cela signifie, qu'il désire que personne ne tombe dans des tourments éternels. Tout dépend de nous. Accordons-nous et de détruisons l'enfer avec l'impeccabilité [en étant sans péché]. Le Seigneur se réjouira de cela; Il a révélé l'enfer afin que tout le monde soit prudent de n'y finisse pas.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire