"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 20 juin 2016

Lundi de la Première Semaine après la Pentecôte



Ephésiens 5:9-19; Matthieu 18:10-20


Consolant Ses disciples, le Seigneur leur dit que ce sera mieux pour eux s'Il s'éleve au Ciel, car à Son ascension, à la place de Lui-même Il enverra le Consolateur, l'Esprit. Le Saint Esprit est descendu et demeure dans l'Eglise, accomplissant en chaque croyant l'œuvre du Christ. Chaque chrétien communique avec l'esprit. C'est quelque chose de si nécessaire, que, en fait, celui qui n'a pas l'Esprit n'est pas du Christ. 
Observe-toi attentivement, l'Esprit de grâce est-Il en toi? Car Il ne reste pas en tous, Il peut partir. Voici les signes de Sa présence: premièrement, Il trouve un esprit de repentance et enseigne à un chrétien de se tourner vers Dieu et de corriger sa vie, [puis Il trouve] l'esprit de repentir, accomplissant  ses œuvres, le chrétien passe à un esprit de sainteté et de pureté, à quoi succède, enfin, un esprit de filialité. La caractéristique du premier est un zèle plein d'amour pour les œuvres, la caractéristique du second est la chaleur et une sensation de douce brûlure du cœur, la caractéristique du troisième est un sentiment de filialité où le cœur soupire vers Dieu: Abba, Père! (Marc 14:36). Examine auquel de ces niveaux tu te trouves. Si tu n'es pas sur l'un d'eux, prends garde à toi.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire