"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 8 juin 2016

Mercredi de la Sixième Semaine de Pâques



Acts 18:22–28; Jean 12:36–47


Seigneur, qui a cru à ce qui nous était annoncé? (Isaïe 53:1), le prophète Isaïe se plaint d'étonnement. Maintenant, il serait opportun de crier: "Qui croit sincèrement maintenant Ta parole, Seigneur?" Presque tout le monde est devenu nonchalant. Beaucoup sont encore le silencieux sur leur incrédulité, tandis qu'il est rare de trouver un cœur qui n'ait pas tourné dans l'autre sens. Quelle en est la raison? L'intérêt pour l'incrédulité a commencé à se faire sentir, la nécessité de l'incrédulité s'est développée, pour dissimuler les intérêts du cœur qui ne sont pas d'accord avec la foi. Voici la racine du mal. La raison n'est pas l'adversaire de la foi, mais un cœur corrompu l'est. La raison est seule coupable ici en ce qu'elle se soumet au coeur, et commence à philosopher, et non selon les fondements de la vérité, mais selon les désirs du cœur.En outre, des arguments puissants pour la vérité semblent inutile à l'esprit, et un argument futile contre la vérité devient une montagne. En général, la confusion entre dans le domaine mental, aveuglant l'esprit, qui ne voit pas et ne peut pas voir, peu importe ce qu'on lui dit.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire