"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 23 août 2016

Mardi de la Dixième Semaine après la Pentecôte





I Corinthiens 15:29-38; Matthieu 21:23-27


Quand le Seigneur a posé la question à propos de [saint] Jean-Baptiste, les principaux sacrificateurs et les anciens ont pensé: "Si nous répondons comme ceci ou comme cela, de toute façon c'est désavantageux pour nous", et c'est pourquoi ils ont décidé qu'il serait préférable d'utiliser l'ignorance comme excuse. Leurs intérêts propres liaient leur langue et ne leur permettaient pas de témoigner de la vérité. 
S'ils avaient aimé la vérité plus qu'eux-mêmes, il y aurait eu des paroles différentes, et des actes différents. Leur intérêt dissimulait la vérité et ne la laissait pas atteindre le cœur, interférait avec la formulation d'une conviction sincère, et y rendait leur coeur indifférent. Et il en est toujours ainsi: les aspirations égoïstes sont les ennemis originels de la vérité. Tous les autres ennemis les suivent et agissent à cause d'eux. 
Si on étudie la façon dont toutes les déviations et toutes les hérésies surgirent, il s'avère que la source de chacune d'elles est justement cela. En paroles, nous ne voulons rien que la vérité, mais en fait, la vérité est un obstacle qui doit être éliminé, et un mensonge mis à sa place, ce qui nous est plus favorable. Pourquoi, par exemple, y a-t-il des nihilistes matérialistes? Parce que l'idée de Dieu le Créateur, le Donateur et le Juge, avec l'idée de la spiritualité de l'âme, empêche les gens de vivre plus largement en fonction de leurs inclinations, alors ils repoussent cette idée. Il ressort clairement de l'inutilité de leurs prémisses, que les nihilistes ne sont pas guidés par la vérité: il est souhaitable pour eux que tout soit exactement comme ils le pensent, et tous les fantômes qui reflètent leurs pensées ils les sortent pour les montrer comme témoin de la vérité. S'ils se ressaisissaient ne serait-ce qu'un peu, ils verraient immédiatement leur mensonge. Mais ils ont pitié d'eux-mêmes, et donc ils demeurent comme ils sont.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire