"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 17 août 2016

Mercredi de la Neuvième Semaine après la Pentecôte

Commentaire quotidien de l\

I Corinthiens 13:4-14:5, Matthieu 20:1-16


Dans la parabole sur les ouvriers, même celui qui a travaillé seulement une heure fut récompensé comme les autres par le maître de maison. L'heure de la journée dans cette parabole est une image du cours de notre vie. La onzième heure est le dernier temps dans cette vie. Le Seigneur montre que même ceux qui vivaient sans travailler pour Lui jusques là, peuvent commencer à travailler et Lui être agréables, pas moins que les autres. À cet effet, la vieillesse n'est pas une excuse, que personne ne désespère, en supposant qu'il n'y a aucun intérêt à commencer à travailler. Commence et ne sois pas lâche, le Seigneur est miséricordieux, Il te donnera tout ce qu'Il donne aux autres, ici, selon la mesure de grâce, et là, selon le rang de vérité. Aie simplement plus de ferveur, sois plus contrit au sujet de la négligence dans laquelle presque toute ta vie a été passée. Dis-toi: le maître de maison a appelé ceux de la parabole. Alors, que le Seigneur m'appelle. Mais n'appelle-t-Il pas? Se pourrait-il vraiment que tu n'entendes pas la voix du Seigneur dans l'Eglise, qui dit: Venez vers moi, vous tous, et l'appel des apôtres, comme si Dieu exhortait par nous: nous vous supplions au nom du Christ, soyez réconciliés avec Dieu (II Cor. 5:20).



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire