"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 29 septembre 2016

Jeudi de la Quinzième Semaine après la Pentecôte



Galates 3:23-4:5; Marc 6:30-45

Et les gens accouraient à pied hors de toutes les villes... et venaient vers Lui. C'est dans le désert de Bethsaïde, où le rassasiement merveilleux de cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons a été réalisé. Ce qui attira le peuple vers le Seigneur? Une sympathie envers le Divin. La divinité du Seigneur, cachée sous le couvert de la nature humaine, se révéla dans la parole, l'action, le regard, et tout ce qui était visible dans le Seigneur.


Les manifestations de la divinité éveillèrent le sentiment de la divinité cachée dans le cœur, et à travers lui, attirèrent les gens vers le Seigneur. Personne n'a le pouvoir de retenir un tel mouvement vers le Seigneur, même pas celui qui l'éprouve, car il est plus profond et plus fort que tous les autres mouvements.


La même Divinité, manifestée plus tard par le Sauveur, a attiré à Lui, des gens de toutes les langues qui existent sous les cieux. Il en a été de même dans toute l'histoire de l'Eglise, jusques à ce jour. Une petite trace du Divin attire les gens.


Ce qui s'ensuit de cette expérience, partout et à tout moment, de l'aspiration de notre esprit pour le Divin? Ce qui s'ensuit, est que ce qui est divin, ce qui est surnaturel, est la divinité, sa source. Cette aspiration se trouve dans la fondation de notre esprit et constitue sa nature, comme on peut le voir dans nos préoccupations intellectuelles, esthétiques et pratiques. Mais dans la nature, il ne peut y avoir des mensonges et la tromperie, par conséquent, ils n'existent pas dans cette aspiration à la divinité. D'où il s'ensuit que Dieu et le Divin existent, et que les naturalistes, en rejetant ce qui est surnaturel, vont à l'encontre de la nature de l'esprit humain.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire