"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 15 septembre 2016

Jeudi de la Treizième Semaine après la Pentecôte



II Corinthiens 10:7-18; Marc 3:28-35


Celui qui blasphèmera contre l'Esprit-Saint ne reçoit jamais de pardon. Faut-il beaucoup de temps pour tomber dans ce terrible péché? Pas du tout, car voici les péchés de cette nature: "un grand espoir ou un espoir excessif dans la grâce de Dieu, le désespoir ou le manque d'espoir dans la miséricorde de Dieu; contredire la vérité manifeste et confirmée, et le rejet de la foi chrétienne orthodoxe. Certains ajoutent à cela la jalousie des dons spirituels qu'un proche reçoit de Dieu; l'obstination dans le péché et la méchanceté chronique; la négligence concernant le repentir avant le départ de cette vie (partie 3 confession orthodoxe, question 38). 
Combien de chemins [y mènent]! Commence à marcher sur l'un de ces derniers et il te sera difficile d'en revenir, il va te transporter vers un gouffre dévorant. L'opposition à la vérité commence avec de petits doutes, résultant de paroles ou d'écrits malins. Si tu les laisses sans prêter attention à eux ou sans les traiter, ils conduiront à l'incroyance et à l'obstination dans cette voie. Les gens atteignent aussi imperceptiblement le désespoir: "Je me repentirai", disent-ils, et ensuite ils pèchent. Cela se passe ainsi plusieurs fois, puis, voyant que le repentir ne vient pas, ils se disent: " Alors, puisqu'il en est ainsi, tu ne peux pas te contrôler", puis ils se livrent au péché dans sa pleine puissance. 
Un gouffre des péchés s'assemble, et dans le même temps, ils tolèrent un gouffre d'opposition à l'appel évident de la grâce de Dieu. Lorsque dans un tel état, une personne en vient à penser s'améliorer, la multitude de ses péchés le retient, tandis que son opposition à la grâce lui enlève son audace d'approcher le Seigneur. Il décide alors, "Ma culpabilité est trop grande pour être pardonnée." C'est le désespoir! Méfiez-vous des rudiments de l'incroyance et de l'amour du péché, et vous ne tomberez pas dans ce gouffre.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire