"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 19 septembre 2016

Lundi de la Quatorzième Semaine après la Pentecôte



II Corinthiens 12:10-19; Marc 4:10-23


Le Seigneur insuffla le souffle de vie, et l'homme devint l'image de Dieu. Il en va de même avec notre propre renaissance: les débuts d'une nouvelle vie sont définis et l'image est renouvelée par le souffle de l'Esprit de Dieu, et où et comment cela arrive, ce n'est pas connu. C'est un point de départ; d'ici commence l'œuvre qui consiste à élever l'image jusques à ressemblance parfaite. 
Lorsque nous renaissons à l'image du Créateur par l'Esprit du Seigneur, nous sommes transfigurés de gloire en gloire, mais non sans nous, notre travail et notre effort;  mais c'est Dieu qui nous crée et nous restaure par la grâce du Très Saint-Esprit, selon la foi dans le Seigneur. Voici l'idéal et la méthode d'accomplissement en soi de l'image et ressemblance de Dieu! Les gens si souvent écrivent et discutent de l'éducation. En attendant, tout est déterminé dans la parole de Dieu par plusieurs paroles. Il faut entreprendre uniquement pour exécuter ce qui est prescrit, et l'éducation se poursuivra avec succès jusques au but. C'est le chemin de Dieu, mais il n'exclut pas les chemins de l'homme, au contraire, il leur donne la direction et les couronne leur succès. Lorsque seul reste l'humain, l'éducation en général est insuffisante, voire nuisible, et il n'est pas rare qu'elle pervertisse totalement ceux qui sont élevés, puis le reste de la vie va de travers. 
Là où ceux qui sont élevés d'une manière tortueuse, se multiplient, toute la société devient de plus en plus tortueuse, à la fois dans la vie et dans ses attitudes. La fin est une difformité universelle; on penche dans une direction, puis un autre se penche dans une autre direction.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire