"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 14 septembre 2016

Mercredi de la Treizième Semaine après la Pentecôte



II Corinthiens 9:12-10:07; Marc 3:20-27


Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister. Alors que la ténacité vis-à-vis du mal du péché, est une qualité en nous, le royaume des ténèbres et du péché est fort en nous, mais quand la grâce de Dieu attire à  elle la part de l'esprit captive du péché, le libérant de sa captivité, alors il se produit une division à l'intérieur: le péché d'un côté, le bien de l'autre. Dès qu'une personne unit sa conscience et sa liberté avec le bien par suite de ce réveil, le péché perd tout soutien, et commence à se délabrer. La constance dans la bonne intention prise et la patience dans le labeur déjouent complètement le péché et le détruisent. 
Alors commence le règne du bien à l'intérieur, et il reste jusques au temps où une pensée maligne s'y immisce, et, y attirant la volonté, y apporte à nouveau des divisions. Laisse simplement entrer l'agitation pécheresse qui a surgi, unis-toi avec elle et mets-la en action, et de nouveau la bonne volonté commencera à faiblir, et le mal va croître, jusqu'à ce qu'il détruise entièrement le bien. C'est l'histoire presque continue de la vie intérieure de ceux qui sont faibles et qui n'ont pas une forte disposition.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire