"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 3 septembre 2016

Samedi de la Onzième Semaine après la Pentecôte


Le Seigneur dit que Dieu Lui-même, à l'origine, bénit l'union du mariage, et mit cette loi dans notre nature. A propos de ceux qui ne veulent pas se marier, Il dit: Celui qui peut comprendre, comprenne. Il est clair que bien qu'Il ait admis que le mariage est une loi naturelle, ce n'est pas si indispensable et incontournable qu'il n'y ait pas de place pour le célibat. Il permet le célibat, mais Il garde une condition qui le rapproche de la loi de la nature. Un eunuque de naissance est célibataire conformément à une loi naturelle, mais celui qui par sa propre volonté se met dans le même état que celui de la nature d'un eunuque de naissance sans la participation de la volonté, se déplace sur un seul niveau avec lui par rapport aux besoins naturels. Par conséquent, en ce sens, tant les uns que les autres sont des célibataires naturels. Pourquoi l'état d'eunuque spirituel, le célibat auto-imposé est-il considéré comme contre nature? Parce que les gens ne comprennent pas la nature. Pour eux, "naturel" signifie ce qui est naturel pour le corps, mais ce qui est naturel pour l'esprit, et ce qui devient naturel [pour le corpscomme une conséquence de l'influence de l'esprit, les gens ne veulent pas le considérer comme naturel. Ce serait une autre affaire, si tous ceux-ci étaient matérialistes, mais ce n'est pas le cas. Discutez d'un autre sujet avec eux et ils parleront de façon raisonnable.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire