"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 30 septembre 2016

Vendredi de la Quinzième Semaine après la Pentecôte



Galates 4, 8-21 et Marc 6, 45-53.


Prenez courage: c'est moi; n'ayez pas peur ( Marc 6:50). Voici le pilier de notre espérance! Quel que soit le malheur ou l'épreuve que tu puisses avoir, n'oublie pas que le Seigneur est proche, et sois inspiré par une courageuse patience. Comme à cette époque, Il apparut soudain devant les apôtres qui étaient dans la tempête sur la mer, ainsi Il te montrera Son aide et Son intercession, tout à coup, lorsque tu seras dans l'épreuve. Il est partout et Il est toujours prêt à accorder Sa protection. Reste seulement avec Lui ou devant Lui dans la foi, la prière, l'espérance et la dévotion à Sa sainte volonté. Il se produit une union de l'esprit avec le Seigneur, et de là vient toute bonne chose. Toutefois, cela ne signifie pas qu'il y aura immédiatement la dignité et la gloire et l'honneur, et d'autres choses semblables. Les choses extérieures peuvent rester comme elles sont, mais il naîtra une acceptation courageuse et de bonne humeur de l'ordre des événements qu'il plaît au Seigneur d'organiser pour une personne. Et c'est la principale chose que toute personne dans le malheur doit chercher: le bonheur à l'intérieur, et non à l'extérieur. La béatitude intérieure existe toujours parmi ceux qui sont en union de vie avec le Seigneur.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire