"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 30 octobre 2016

DIx-Neuvième Dimanche après la Pentecôte


Galates 2:16-20; Luc 8:5-15


Les épines et des ronces qui étouffent la parole de la vérité divine, en plus d'être richesses, plaisirs et soucis de la vie, à l'heure actuelle doivent aussi inclure les différents faux enseignements, propagés par des savants qui ont perdu la vérité et ont été détourné de son chemin d'accès. 

Parmi nous, de telles théories diffèrent beaucoup: certaines publiquement et ouvertement vont à l'encontre de la vérité; d'autres le font par des allusions obliques qui n'en sont pas moins comprises par ceux à qui elles s'adressent. En substance, elles agissent comme un empoisonnement au monoxyde de carbone: elles entrent insensiblement, et embrument la tête, conduisant à une perte de conscience claire de tout ce qui se trouve à l'entour. 

Celui qui souffre de cette intoxication au monoxyde de carbone commence à délirer comme un homme qui dort, car tout lui apparaît déjà entièrement différent de ce qu'il est, non pas tel qu'il apparaît à celui qui est dans son bon sens. 

Lorsque vous rencontrez une telle personne que vous voyez que non seulement la vérité tout entière est supprimée en lui, mais tout sentiment en faveur de la vérité est aussi étouffé, et un mensonge a pénétré toutes les composantes de son esprit. Comment faut-il se comporter? Ne pas écouter ces délires ou ne pas les lire, et quand ils sont involontairement entendus ou lus, rejetez-les de votre tête. Quand ils ne sont pas rejetés, soumettez-les à la raison, et ils se dissiperont tous comme de la fumée.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophane the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire