"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 27 octobre 2016

Jeudi de la Dix-Neuvième Semaine après la Pentecôte


Col 1:24-29; Luc 9:7-11


Entendant parler des œuvres du Christ Sauveur, Hérode dit: "Jean je l'ai fait décapiter, mais qui est Celui-ci?" Et il désirait Le voir. Il voulait Le voir et cherchait une occasion favorable pour cela, mais il n'en a pas été rendu digne, parce qu'il ne cherchait pas la foi et le salut, mais agissait ainsi par vaine curiosité. 

La curiosité est le chatouillement de l'esprit, ce n'est pas la route qui mène à la vérité, mais aux nouvelles, en particulier aux nouvelles sensationnelles. C'est pourquoi elle n'est pas satisfaite de la vérité elle-même, elle y cherche quelque chose d'extraordinaire. Quand elle a quelque chose d'artificiel et d'extraordinaire, elle s'arrête là et attire d'autres personnes à elle. 

De nos jours, c'est l'esprit allemand qui agit ainsi. Les Allemands sont obsédés par le fait d'organiser les choses. Ils ont couvert tout le royaume de la vérité de Dieu avec leurs artifices comme d'un brouillard. Prenez le dogme, l'éthique, l'histoire, la parole de Dieu, tous sont tellement surchargés par des artifices que vous ne pouvez pas arriver à la vérité de Dieu. 

Pendant ce temps, ces choses les intéressent et elles intéressent ceux qui ont la même mentalité. La vérité de Dieu est simple; un esprit fier a-t-il besoin de se préoccuper d'elle? Il ferait mieux de s'ingénier à s'occuper de ses propres choses. C'est sensationnel, bien que vide et faible comme une toile d'araignée.

Pour voir qu'il en est ainsi, regardez les théories actuelles de la création du monde: elles sont comme un délire somnambulique ou ivre. Et pourtant, comme elles semblent bonnes à ceux qui les ont pensées! Combien d'énergie et de temps sont perdus là-dessus et en vain! L'acte a été accompli tout simplement: Il [Dieu] parla et cela fut. Il a commandé et ce fut créé. Personne ne peut imaginer rien de mieux que cette solution.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophane the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire