"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 3 octobre 2016

Lundi de la Seizième Semaine après la Pentecôte



Ephésiens: 5:33-36 et Luc 4:16-22


Le Seigneur ne vint pas seulement pour prêcher l'année de grâce, mais Il l'a aussi introduite. Où ? Dans l'âme des croyants. La terre ne sera jamais le paradis dans l'état actuel des choses, mais elle est et sera une arène de préparation à la vie céleste. Les rudiments de la vie céleste sont placés dans l'âme, la possibilité pour elle réside dans la grâce de Dieu, tandis que la grâce a été apportée par notre Seigneur Jésus-Christ, Qui a apporté, par conséquent, l'année de grâce pour les âmes. Celui qui écoute le Seigneur et répond à tout ce qui est commandé par Lui, reçoit la Grâce, et avec son pouvoir, bénéficie de l'année de grâce en lui-même.
Cela se produit réellement dans tous ceux qui croient sincèrement et agissent selon la foi. Tu ne rempliras pas ton âme de cette grâce par la pensée; tu dois agir, et elle y entrera d'elle-même. Il se pourrait qu'il n'y ait aucune paix extérieure, seulement la paix intérieure, et pourtant elle ne peut pas être séparée du Christ. Mais il arrive toujours que dès que la paix intérieure est établie, les perturbations extérieures ne sont alors ni amères, ni lourdes. Ainsi, cet aspect est également acceptable, il ressemble à un hiver froid vu de l'extérieur.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+