"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 18 octobre 2016

Mardi de la Dix-Huitième Semaine après la Pentecôte






Philippiens 2:17-23 et Luc 6:37-45


Ne jugez pas, pardonnez, donnez... Cela ne semble rien d'autre que des dépenses, sans aucun profit. Mais voici ce qui est promis: si vous ne condamnez pas, vous ne serez pas condamnés; si vous pardonnez, vous serez pardonnés, si vous donnez, il vous sera donné. 

À l'heure actuelle le bénéfice n'est pas visible, mais il viendra sans doute pour celui qui fait ces dépenses du cœur-il viendra précisément à ce moment-là quand il aura le plus besoin de ne pas être condamné et du pardon. Comme il se réjouira quand il sera soudain rendu digne de recevoir ces bons dons comme si de rien n'était! Et au contraire, comme un autre s'affligera et sera chagriné, parce qu'il ne savait pas comment gérer de façon profitable sa propriété! Il pardonnerait maintenant tout et donnerait tout, mais il est trop tard: il y a un temps pour tout. 
Tout le monde ne poursuit pas un profit qui vient directement dans les mains, presque immédiatement après la dépense. Un proverbe russe dit, jetez du pain et du sel derrière vous, et vous le trouverez en face de vous. Ce genre d'action revient vraiment à jeter quelque chose, mais dans ce cas, ce n'est pas jeté sous les pieds pour être piétiné, mais dans les mains de Dieu. Ces mains sont loyales, et on est assurés de recevoir en retour ce qu'elles reçoivent. Gardez seulement la foi et l'espérance.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire