"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 3 novembre 2016

Jeudi de la Vingtième Semaine après la Pentecôte



Colossiens 4:2-9; Luc 9:49-56

Comment doit-on se comporter vis-à-vis des incroyants, qui ne confessent pas le Seigneur? De la même façon que le Seigneur le fit avec le village qui ne L'a pas le reçu. Le zèle de la jeunesse, plein d'ardeur, voudrait faire descendre le feu du ciel sur eux, mais le Seigneur lui-même ne le fait pas: vous ne savez pas quelle sorte d'esprit vous êtes... Le Seigneur et Sauveur n'a rien fait à ceux qui ne L'ont pas reçu, bien que Le recevoir est ce en quoi consiste le salut lui-même; mais passant, Il est allé dans un autre village, les laissant à eux-mêmes. 

La même chose s'applique en ce moment: laissez les incrédules faire leur chemin, et les croyants le leur. Dieu existe, Qui va trier tout le monde en temps utile. Il est nécessaire d'avoir pitié d'eux et de prier pour eux: il faut désirer qu'ils connaissent la vérité et essayer de trouver des occasions d'y faire allusion avec eux, mais quand ils commencent à attaquer ouvertement la vérité, donnez-leur une rebuffade qui soit pleine d'amour, et pourtant les amène à leur sens, et cela suffira.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophane the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire