"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 29 novembre 2016

Mardi de la Vingt-Quatrième Semaine après la Pentecôte



I Timothée 1:8-14 et Luc 14:25-35


Le sel est bon: mais si le sel perd sa saveur, avec quoi sera-t-il assaisonné? Le sel, ce sont les disciples du Seigneur, qui a transmis Ses instructions au peuple, détruit la pourriture morale de ces personnes. Si nous appelons éducation un tel enseignement, alors le terme de sel devraient également concerner ce sujet.

Alors tout ce dit va se résumer à ceci: l'éducation est une bonne chose, mais si l'éducation a perdu sa saveur, alors à quoi est elle bonne? Abandonnez-la! L'éducation agit comme le sel quand elle est remplie des principes et des éléments de l'enseignement du Seigneur, quand elle consiste elle-même en l'état de disciple avec le Seigneur, mais dès qu'elle s'écarte de cela, et donne des enseignements étrangers au lieu des leçons du Seigneur, elle a perdu sa saveur et devient sans profit. Elle est infectée par la pourriture de l'illusion et du mensonge, et commence à ne plus apporter la guérison, mais elle devient infection. L'histoire a confirmé et continue de le confirmer avec l'expérience partout. Pourquoi personne ne prête-t-il garde expérience? L'Ennemi amène des ténèbres sur tout le monde et ils pensent tous que c'est de la lumière, quand dans leurs enseignements, ils restent loin de l'enseignement du Seigneur.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire