"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 30 novembre 2016

Mercredi de la Vingt-Quatrième Semaine après la Pentecôte






I Timothée 1:18-20, 2:8-15 et Luc 15:1-10


La parabole de la brebis perdue et de la pièce d'argent perdue. Combien grande est la miséricorde du Seigneur envers nous, pécheurs! Il laisse tous ceux qui sont bien et se tourne vers ceux qui sont mal pour les corriger. Il les cherche, et quand il les trouve, Lui-même se réjouit et invite tous les cieux à se réjouir avec Lui. 

Comment se fait-il qu'Il les cherche? Ne sait-Il pas où nous sommes, nous  qui nous sommes éloignés de Lui? Il sait et voit tout, mais si c'était seulement une question de les prendre et de les faire siens, tous les pécheurs réapparaîtraient immédiatement aux mêmes rangs. Mais il faut d'abord les disposer à la repentance, de sorte que leur transformation et leur retour vers le Seigneur soit libre, et cela ne peut se faire sur commande ou par un autre ordre extérieur. 

Le Seigneur cherche un pécheur en le guidant à la repentance. Il organise tout autour de lui afin que le pécheur retrouve ses sens, et, voyant l'abîme dans lequel il se précipitait, il revienne [vers Dieu]. Toutes les circonstances de la vie sont orientées de cette manière, toutes les réunions avec des moments de tristesse et de joie, même les mots et les regards. 

Et les actions internes de Dieu à travers la conscience et d'autres pensées justes, qui résident dans le coeur, ne cessent jamais. Que de choses sont faites pour convertir les pécheurs au chemin de la vertu, tandis que les pécheurs restent pécheurs!... L'Ennemi les recouvre de ténèbres et ils pensent que tout va bien, et que tout passera. Si des soucis surgissent, ils se disent: "Demain, je vais arrêter", et ils restent dans leur état précédent. Ainsi passe jour après jour, l'indifférence à leur salut se développe et grandit. Un peu plus et elle s'endurcira dans le péché. Qui sait si la conversion viendra?

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophane the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire