"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 29 décembre 2016

Jeudi de la 28ème Semaine après la Pentecôte


L'histoire coule et, semble-t-il, détermine inexorablement les événements individuels. Combien de préparatifs il y avait pour recevoir le Sauveur!... Enfin Son plus proche indicateur Jean, vint, mais qu'en résulta-t-il? Avec Jean, ils ont fait... tout ce qui était prévu, et le Fils de l'homme a souffert et a été humilié. Le flux des événements ne pouvait être rompu; Il a pris ses propres. Ainsi, le courant de l'histoire attire toujours tout après lui. 

Les gens demandent: «Où est la liberté? Qu'est-ce, étant donné un tel ordre d'événements? Pas plus qu'un fantôme.» Ainsi raisonnent habituellement les fatalistes. Mais cette nécessité absolument déterminante pour le flux des événements n'est qu'une apparence; En réalité tous les événements humains, communs et individuels, sont le fruit des entreprises libres de l'homme. 

L'histoire commune coule exactement comme elle le fait parce que tout le monde, ou une majorité de gens, le veut; Et l'individu entre en accord avec la majorité commune parce que l'un ou l'autre en particulier le veut. La preuve en est évidente: au milieu du bien général se produisent de mauvaises choses; Et au milieu du mal général se produisent de bonnes choses. En outre, au milieu d'une communauté bien établie sont nés des choses qui, se répandant et de plus en plus fort et plus fort, dominent l'ancienne communauté et prennent sa place. Mais ces choses sont toujours une question de liberté. Qu'est-ce que le christianisme a en commun avec le caractère du temps dans lequel il a été conçu? Il a été semé par plusieurs individus qui n'ont pas été le résultat du flux nécessaire de l'histoire; Il attirait ceux qui le désiraient; Il se répandit vigoureusement et devint l'affaire générale de l'humanité de l'époque, et pourtant c'était une question de liberté. De même, dans une mauvaise direction - comment l'Occident s'est-il corrompu? Il s'est corrompu: au lieu d'apprendre de l'Evangile, ils ont commencé à apprendre des païens et à adopter leurs coutumes - et ils ont été corrompus. 

Il en sera de même de nous: nous avons commencé à apprendre de l'Occident qui est a chu loin du Christ-Seigneur, et nous avons transféré son esprit à nous-mêmes. Enfin, comme l'Occident, nous renoncerons au vrai christianisme. Mais dans tout cela il n'y a rien nécessairement déterminant la question de la liberté: si nous le voulons, nous chasserons les ténèbres occidentales. Si nous ne le voulons pas, bien sûr, nous serons submergé en elles.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire