"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 22 décembre 2016

Jeudi de la Vingt-Septième Semaine après la Pentecôte


Hébreux 7:1-6; Luc 21:28-33

Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos coeurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste. "Ce jour-là," signifie le dernier jour du monde ou de chacun de nous, qui vient comme un voleur et capture comme un filet, c'est pourquoi le Seigneur dit: Veillez donc et priez en tout temps (Luc 21:36). Puisque la satiété et l'agitation vaine sont les principaux ennemis de la veille et de la prière, nous sommes avertis de ne pas nous permettre d'être alourdis par la nourriture, les boissons et les soucis du monde. 

Pour celui qui a mangé, bu, s'est réjoui; qui a assez dormi, mais qui dort à nouveau, quelle Vigile [de prière] peut-il y avoir? Celui qui est occupé uniquement avec les choses du monde, jour et nuit, est-il fait pour la prière? "Que dois-je faire?" dites-vous. "Il n'est pas possible de se passer de nourriture, et nous devons nous en procurer. Donc nous avons à nous préoccuper de cela." Mais le Seigneur n'a pas dit," ne travaillez pas, ne mangez pas, ne buvez pas", mais plutôt, ne laissez pas votre cœur être alourdi par cela. Travaillez avec vos mains, mais gardez votre cœur libre; si vous devez manger-mangez, mais ne vous encombrez pas avec les aliments; buvez du vin si nécessaire, mais ne le laissez pas conduire à des troubles de votre tête et votre cœur. 

Séparez votre extérieur de votre intérieur et faites de ce dernier l'œuvre de votre vie, et du premier une activité secondaire; gardez votre attention et votre cœur dans le premier, et seulement votre corps, vos bras, vos jambes et vos yeux dans le second. Veillez et priez toujours, afin d'être être dignes de demeurer sans crainte devant le Fils de l'homme. Pour être dignes de cela, il est nécessaire de vous établir devant le Seigneur pendant que vous êtes toujours là en vie, il y a un moyen pour cela: la prière vigilante du coeur accomplie par l'esprit. Celui qui est dans un tel état d'esprit ne sera pas pris au dépourvu en "ce jour-là".

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire