"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 15 décembre 2016

Jeudi de la Vingt-Sixième Semaine après la Pentecôte




Tite 1:5-2:1; Luke 20:9-18


La parabole de la vigne représente l'Eglise de l'Ancien Testament, les vignerons sont la hiérarchie de l'époque. Parce qu'elle ne remplissait pas sa mission, une sentence a été prononcée contre elle: s'emparer de sa vigne et la donner aux autres. Ces autres ont d'abord été les saints apôtres, puis leurs successeurs, les évêques avec tous les prêtres. 


La vigne de Dieu est la même depuis le commencement du monde, et le but de ses vignerons a été, est et sera le même jusques à la fin du monde: apporter le fruit de la vigne (les âmes sauvées) au Seigneur. Telle est la tâche de la hiérarchie chrétienne, et donc, notre tâche. Nous pouvons tous voir l'ampleur de son accomplissement. Que peut-on répondre à cela? A propos de beaucoup de choses-gloire à Dieu! Mais concernant beaucoup, beaucoup de choses, on ne peut s'empêcher de désirer mieux. Cela concerne en particulier la prédication de la Parole de Dieu. 


Quelque part la prédication se fait entendre, et pourtant il ne s'agit que d'un couteau de taille dans les mains des vignerons de la vigne de Dieu. Que ceci ne soient pas accompli en nous: Le maître de la vigne viendra, et fera périr ces vignerons, et Il donnera la vigne à d'autres. Mais que faire si ces autres devaient, de leur propre chef, faire irruption et détruire non seulement les vignerons, mais la vigne elle-même...


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire