"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 12 décembre 2016

Lundi de la Vingt-Sixième Semaine après la Pentecôte



II Timothée 2:20-26; Luc 19:37-44


Le peuple crie: "Hosanna!" alors que le Seigneur pleure. Ne se produit-il pas quelque chose de semblable lors de nos célébrations religieuses? En ces jours-là, ce que l'on voyait était solennel, mais le Seigneur  regardait ce qui était dans l'âme invisible, et Il vit que cela incitait à pleurer. 

Pour nous aussi, la fête est toujours visiblement festive, mais l'humeur intérieure de chacun est-elle ainsi? L'un n'a pas la compréhension de tous de la puissance et de la signification des jours de fêtes, un autre ressent confusément quelque chose d'obscur, mais ne voit rien clairement, tandis qu'un autre encore reste à peu près inaperçu, mais son sentiment et son humeur sont dignes de la fête qui se déroule. 

Nos fêtes demandent beaucoup de sacrifices. Mais combien d'entre elles sont-elles destinées au Seigneur et à nos frères et sœurs? Aucune, ou la partie la plus insignifiante; le ventre et la vaine précipitation en prennent la quasi-totalité. 

Cela ne peut pas être caché au Seigneur, et il n'est pas surprenant si, pour parler d'une manière humaine, Il pleure quand nous prononçons nos exclamations festives. Voilà ceux qui sont rachetés, justifiés, adoptés comme fils!... Ils ont fait une promesse, pris sur eux l'obligation de marcher dans l'esprit et de ne pas se laisser aller à la concupiscence de la chair, tandis qu'ici que se passe-t-il entre eux? Les fils du royaume sont pires que les plus vils esclaves!...

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire