"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 14 décembre 2016

Mercredi de la Vingt-Sixième Semaine après la Pentecôte



II Timothée 4:9-22 et Luc 20:1-8

Les prêtres, les scribes et les anciens ne croyaient pas au Seigneur. Afin de les élever à la foi, Il leur a posé une question: le baptême de Jean, était-il du ciel, ou des hommes? Raisonnez sur cela, sans partialité et votre raisonnement vous amènera à la foi. Ce qui est dit au sujet de Jean apparaissant, peut être dit à propos de tout événement qui accompagne la venue du Seigneur dans la chair, et au sujet de Sa venue elle-même, et tout ce qui est en rapport avec elle. 

Que chacun raisonne sur tout cela, la conclusion sera la même: "Vraiment cet homme était Fils de Dieu." Des pensées diverses peuvent venir, il y a risque de confusion, ce qui semble être des incongruités peut être rencontré, mais à la fin de toutes les investigations, une conviction universelle se fera jour: à savoir qu'il est impossible de penser autrement que ne le montre les Evangiles et les écrits apostoliques. Grand est le mystère de la piété: Dieu se manifeste dans la chair (I Tim 3:16).

Cela reste un mystère, mais il sera clair pour l'esprit en fonction de la nécessité morale que l'esprit lors de cette investigation s'appliquera à lui-même, de confesser de cette façon, et d'aucune autre manière. Les incroyants, ou bien ne se posent pas de questions comme il le faut, ou bien enquêtent superficiellement, avec un esprit qui leur est étranger, ou bien encore acceptent un cadre misérable de l'esprit qui est opposé à ce que la foi exigerait. 

La réfutation la plus insignifiante de la foi est suffisante pour eux, afin de justifier leur incrédulité. Les paroles des incroyants ébranlent les croyants, parce que les croyants sont satisfaits d'une foi simple, et ne recherchent pas d'éclaircissements sur les fondements de la foi. Ces paroles les surprennent, c'est pourquoi ils sont ébranlés.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophane the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire