"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 2 décembre 2016

Vendredi de la Vingt-Quatrième Semaine après la Pentecôte



I Timothée 4:4-8, 16; Luc 16:15-18, 17:1-4


Il est impossible qu'il n'arrive pas de scandales: mais malheur à celui par qui ils arrivent! Par conséquent, on ne peut pas vivre désinvolte, sans complexe. Il faut regarder autour de soi afin  de ne pas tenter quiconque. L'esprit est arrogant et ne regarde personne, mais il suscite des tentations partout en acte, et même plus, en paroles. La tentation augmente et amplifie le malheur du tentateur, mais il ne le sent pas et il développe encore davantage ses tentations. 
Il est bon que la menace de Dieu, pour la tentation ici-bas sur terre, ne soit presque jamais accomplie, dans l'espoir de la correction [du tentateur], elle est repoussée jusques au Jugement et à la rétribution à venir; alors seulement les tentateurs sentiront combien est grand le mal de tentation. Ici, presque personne ne pense à savoir s'il tente ou ne tente pas ceux qui sont autour de lui, dans ses actes et ses paroles. Ces deux péchés qui sont très grands aux yeux de Dieu sont considérés comme peu de chose par les gens: le fait de tenter et la condamnation. Le tentateur, selon la parole du Seigneur, il vaudrait mieux qu'il ne vive pas, celui qui condamne est déjà condamné. Mais ni les uns ni les autres n'y pensent, et ils ne peuvent même pas dire s'ils pèchent de quelque manière que ce soit ainsi. Quel aveuglement en effet nous entoure, et comme nous marchons avec insouciance au milieu de la mort!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
                                               St. Theophane the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire