"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 30 juin 2016

Jeudi de la Deuxième Semaine après la Pentecôte



Romains 5:10-16; Matthieu 8:23-27

Ils sont partis pour l'autre côté de la mer. Le Seigneur dormait. Une tempête se leva et tout le monde fut terrifié, mais ils avaient oublié que le Seigneur était avec eux, et donc il n'y avait rien à craindre. Cela arrive aussi dans le cours terrestre et spirituel de la vie. 
Quand une tempête de malheurs ou de passions se manifeste, nous avons l'habitude de devenir inquiets au point d'être paralysés, et je pense que cela est normal, mais le Seigneur nous envoie une leçon: ô gens de peu de foi! (Matthieu 8:26). Et à juste titre! Il est impossible de ne pas remarquer ce qui se passe, mais il est possible de maintenir une sage calme. Tout d'abord, vois ce que le Seigneur veut de toi, et soumets-toi humblement à Sa main forte. Ne te précipite pas, ne deviens pas fou. Puis ressaisis-toi dans la foi que le Seigneur est avec toi et tombe à Ses pieds en prière. Ne crie pas, "Je péris!", mais avec dévotion invoque [le Seigneur]: "Seigneur! Si Tu le veux, Tu peux faire toutes choses. Non pas ma volonté, mais que Ta volonté soit faite."
Crois, que c'est ainsi que tu échapperas en toute sécurité à la tempête qui a surgi.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 29 juin 2016

Mercredi de la Deuxième Semaine après la Pentecôte



Romains 4:13-25; Matthieu 7:21-23

Ce ne sont pas  ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le Royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père Qui est dans les Cieux (Matthieu 7:21). Vous ne serez pas sauvés par la prière seule, vous devez unir à la prière l'accomplissement de la volonté de Dieu, tout ce qui incombe à chacun selon sa vocation et son mode de vie. Et la prière doit avoir pour objet principalement la demande que Dieu nous permette de ne pas nous écarter d'une quelconque manière de Sa sainte volonté. Inversement, celui qui est zélé pour accomplir la volonté de Dieu en toutes choses a de l'audace dans le prière devant Dieu et un meilleur accès à Son trône. Par ailleurs, la prière qui n'est pas accompagnée par la cheminement dans la volonté de Dieu, n'est souvent pas une prière véritable, sobre et sincère, mais uniquement une lecture extérieure, pendant laquelle un dysfonctionnement moral est caché par une multitude de mots comme un brouillard, tandis que les pensées sont en fait désordonnées et en errance. Toutes deux doivent être faites correctement par la piété, et alors il y aura des fruits.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Mardi de la Deuxième Semaine après la Pentecôte



Romains 4:4-12; Matthieu 7:15-21

Méfiez-vous des faux prophètes (Matthieu 7:15). Depuis le début du christianisme, et jusques à ce jour, il n'y a pas eu un moment où cet avertissement n'était pas applicable. Le Seigneur n'a pas indiqué exactement de quels faux prophètes se méfier, car comment pourrait-ils être désignés? 
Ils changent comme la mode et en génèrent continuellement d'autres encore comme eux. Ils apparaissent toujours en vêtements de brebis, avec une semblance de bonne volonté dans leurs actes et un mirage de vérité dans leur discours. A notre époque, leur vêtement est cousu de progrès, de civilisation, d'éducation, de liberté de pensée et d'action, de conviction personnelle qui ne permet pas la foi, et des choses semblables. Tout cela est un manteau trompeur. Par conséquent, si tu tombes sur ce spectacle de déguisement, ne te hâte pas pour ouvrir tes oreilles aux paroles de "prophètes" habillés ainsi. 
Examine de près s'il y a un loup caché sous les vêtements de cette brebis. Sache que le Seigneur est la seule source de motivation vers la perfection véritable, le seul adoucisseur des coeurs et des mœurs, l'éducateur exclusif, le donateur unique de liberté qui remplit le cœur avec un sentiment de vérité qui forme une conviction si forte, que rien au monde n'a le pouvoir de l'ébranler. Par conséquent, dès que tu perçois dans le discours de ces "nouveaux prophètes" quelque ombre de contradiction par rapport à l'enseignement du Seigneur, sache qu'ils sont des loups prédateurs, et détourne-toi d'eux.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

lundi 27 juin 2016

Lundi de la Deuxième Semaine après la Pentecôte



Romains 2:28-3:18; Matthieu 6:31-34; 7:9-11


Ne vous inquiétez pas (Matthieu 6:31). Alors, comment doit-on vivre? Nous devons manger, boire et nous habiller. Mais le Sauveur ne dit pas, "ne faites rien", mais plutôt, ne songez pas [au lendemain]. Ne vous inquiétez pas avec les soucis qui vous dévorent de jour comme de nuit, et ne vous donnent pas un moment de paix. Ces soucis sont une maladie pécheresse. 
Cela montre que l'homme compte sur lui-même et a oublié Dieu, qu'il a perdu tout espoir dans la Providence de Dieu, qu'il veut tout organiser pour lui uniquement par ses propres efforts, pour se procurer tout ce qui est nécessaire, et pour préserver ce qu'il s'est procuré par ses propres moyens. Il est devenu enchaîné dans son cœur à sa propriété, et pense à se reposer sur elle comme s'il s'agissait d'une fondation solide. L'amour des possessions l'a lié et il ne pense qu'à la façon d'obtenir toujours plus de choses dans ses mains. 
Ce Mammon a remplacé Dieu pour lui.  Travaillez par tous les moyens, mais ne vous laissez pas ennuyer par de mauvais soucis. Espérez tout le succès possible venant de Dieu et remettez votre sort entre Ses mains. Acceptez tout ce que vous obtenez comme un don de la main du Seigneur, et attendez avec une ferme espérance qu'Il continue Son don généreux. 
Sachez que si Dieu le désire, un homme riche peut perdre tout ce qu'il a en une minute. Tout est pourriture et poussière. Cela vaut-il la peine de vous laisser importuner pour cela? Donc, ne vous faites pas de soucis!



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

dimanche 26 juin 2016

Premier Dimanche après la Pentecôte



Dimanche de Tous les saints

Собор Всех святых

Hébreux 11:33–12:2; Matthieu 10:32–33, 37–38; 19:27–30

La Sainte Eglise commémore tous les jours les Saints. Mais parce qu'il y a eu des êtres agréables à Dieu  qui ont lutté dans l'obscurité et n'ont pas été révélés à la Sainte Eglise, l'Eglise a fixé un jour où nous louons tous ceux qui ont plu à Dieu à travers les âges, afin qu'ils soient tous glorifiés par l'Eglise. 
L'Eglise a institué cette commémoration immédiatement après la descente de l'Esprit Saint, parce que tous les saints ont été faits et sont faits saints par la grâce de l'Esprit Saint. La grâce de l'Esprit Saint apporte la repentance et le pardon des péchés, elle nous conduit dans la bataille contre les passions et les convoitises, et couronne ce labeur avec la pureté et l'absence de passion. Et donc une nouvelle créature apparaît, digne d'un nouveau ciel et d'une terre nouvelle. Soyons zélés à suivre les saints de Dieu. La lecture de l'Evangile d'aujourd'hui nous apprend à le faire: elle exige la confession sans crainte de la foi dans le Seigneur, l'amour particulier envers Lui, en levant la croix du renoncement de soi, et de la renonciation sincère de tout. Posons la première pierre de notre vie nouvelle en suivant ces instructions.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

samedi 25 juin 2016

Samedi de la Première Semaine après la Pentecôte



Romains 1:7-12; Matthieu 5:42-48


Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent, et vous persécutent (Matthieu 5:44). Il n'y a personne sur terre sans amour. Les gens aiment leurs parents et leurs proches, leurs bienfaiteurs et leurs protecteurs. Mais le sentiment d'amour envers les parents, les proches, les protecteurs et bienfaiteurs est naturel et se forme sans aide dans le cœur, c'est pourquoi le Seigneur ne lui donne pas de valeur. Le véritable amour chrétien est prouvé par notre relation aux ennemis. Non seulement les ennuis légers et inhérents ne doivent pas éteindre notre amour pour les autres, mais même pas les attaques et les persécutions, les malheurs et les privations, qui nous sont infligées intentionnellement et avec hostilité. Nous devons non seulement bénir ces gens, mais aussi leur faire du bien et prier pour eux. Vois si tu as une telle disposition envers tes ennemis, et juger par cela que tu as de l'amour chrétien, sans lequel il n'y a pas de salut.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

vendredi 24 juin 2016

Vendredi de la Première Semaine après la Pentecôte



Romains 2:14-29; Matthieu 5:33-41


Mais je vous le dis, afin que vous ne résistiez pas au méchant (Matthieu 5:39); en d'autres termes,  permets-toi d'être une victime de l'égoïsme et de la malice humaines. Mais comment peut-on vivre comme cela? Ne t'inquiète pas. Celui qui a donné ce commandement est notre dispensateur de tous biens et notre gardien. Lorsque tu as envie de vivre ainsi, avec une foi complète de toute ton âme, de ne pas résister à tout mal, le Seigneur lui-même organisera une vie pour toi qui est non seulement supportable, mais joyeuse. En outre, la résistance en fait peut irriter encore plus l'agresseur et le motiver à inventer de nouveaux troubles, alors qu'un comportement soumis le désarme et l'humilie. Ainsi, si tu veux bien souffrir le premier assaut de malice, les gens vont avoir pitié de toi et te laisser tranquille, tandis que la résistance et la vengeance embrasent la malice, qui se transmet de l'individu à sa famille, puis de génération en génération.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

jeudi 23 juin 2016

Jeudi de la Première Semaine après la Pentecôte



Romains 1:28-2:9; Matthieu 5:27-32

Quiconque regarde une femme pour la convoiter... a déjà commis l'adultère avec elle (Matthieu 5:28). Vivant en société, on ne peut pas s'empêcher de regarder les femmes. Que faire? Un homme ne commettra point d'adultère simplement en regardant une femme, mais en la regardant avec convoitise. Regarde si tu dois le faire, mais garde ton coeur en laisse. Regarde avec les yeux d'un enfant, purement, sans mauvaises pensées. Il faut aussi aimer les femmes, car elles ne sont pas exclues du commandement de l'amour du prochain, mais avec un amour qui est pur, qui garde à l'esprit l'âme et l'aspect spirituel. Tout comme il n'est ni homme ni femme devant Dieu dans le christianisme, il en est donc ainsi dans les relations mutuelles des chrétiens. Mais cela est très difficile, me diras-tu. Oui, cela ne va pas sans une lutte, mais la lutte présuppose un manque de désir pour le mal. Le Seigneur compte comme pureté le désir chaste des miséricordieux.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 22 juin 2016

Mercredi de la Première Semaine après la Pentecôte



Romains1:18-27; Matthieu 5:20-26

Si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le Royaume des Cieux. (Matthieu 5:20). Caractéristique des scribes est la connaissance de la loi sans se préoccuper de la vie selon la loi. Caractéristique des Pharisiens est l'exactitude de comportement extérieur sans souci particulier pour l'exactitude des pensées et des sentiments du cœur. Les deux attitudes sont condamnées à rester en dehors du Royaume des Cieux. Que tout le monde reçoive de cette leçon ce dont il a besoin. Si tu veux apprendre la loi évangélique, fais-le, mais d'une façon qui te permette de mener ta vie selon cette connaissance. Essaie d'être correct dans ton comportement, mais garde tes sentiments et tes dispositions intérieures correctes également. Si tu as acquis une certaine connaissance, ne t'arrête pas là, mais va plus loin et comprends les exigences que ces connaissances requièrent de toi, puis agis en conséquence. Que ton comportement montre que tes sentiments et tes dispositions ne sont pas le résultat d'apparences, mais  telles car ton comportement extérieur procède de tes sentiments et dispositions, et les exprime effectivement. Si tu te prépares de cette façon, tu seras plus élevé que les scribes et les pharisiens, et les portes du Royaume ne seront pas closes pour toi.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 21 juin 2016

Mardi de la Première Semaine après la Pentecôte



Romains 1:1-7, 13-17; Matthieu 4:25-5:13


Après le baptême du Seigneur, quand l'Esprit descendit sur Lui sous la forme d'une colombe, Il fut ramené dans le désert pour y être tenté. Telle est la voie commune à tous. Saint Isaac le Syrien note en un endroit que dès que vous goûtez à la consolation pleine de grâce, ou que vous recevez un don du Seigneur, vous devez vous attendre aux tentations.
Les temptations cachent la luminosité de la grâce à nos propres yeux qui consomment généralement tout bien dans l'estime de soi et l'auto-exaltation. Ces tentations sont parfois externes-douleurs, d'humiliations et pensées internes passionnées, qui sont libérées à dessein, comme des bêtes déchaînées. Par conséquent, nous devons prendre garde à nous et strictement démêler ce qui nous arrive et se passe en nous, pour voir pourquoi cela se produit, et quelles sont les obligations qui en découlent.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

lundi 20 juin 2016

Lundi de la Première Semaine après la Pentecôte



Ephésiens 5:9-19; Matthieu 18:10-20


Consolant Ses disciples, le Seigneur leur dit que ce sera mieux pour eux s'Il s'éleve au Ciel, car à Son ascension, à la place de Lui-même Il enverra le Consolateur, l'Esprit. Le Saint Esprit est descendu et demeure dans l'Eglise, accomplissant en chaque croyant l'œuvre du Christ. Chaque chrétien communique avec l'esprit. C'est quelque chose de si nécessaire, que, en fait, celui qui n'a pas l'Esprit n'est pas du Christ. 
Observe-toi attentivement, l'Esprit de grâce est-Il en toi? Car Il ne reste pas en tous, Il peut partir. Voici les signes de Sa présence: premièrement, Il trouve un esprit de repentance et enseigne à un chrétien de se tourner vers Dieu et de corriger sa vie, [puis Il trouve] l'esprit de repentir, accomplissant  ses œuvres, le chrétien passe à un esprit de sainteté et de pureté, à quoi succède, enfin, un esprit de filialité. La caractéristique du premier est un zèle plein d'amour pour les œuvres, la caractéristique du second est la chaleur et une sensation de douce brûlure du cœur, la caractéristique du troisième est un sentiment de filialité où le cœur soupire vers Dieu: Abba, Père! (Marc 14:36). Examine auquel de ces niveaux tu te trouves. Si tu n'es pas sur l'un d'eux, prends garde à toi.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

dimanche 19 juin 2016

Dimanche de la Sainte Pentecôte



Actes 2:1-11; 7:37-52 Jean 8:12


L'économie de notre salut est accomplie! L'opération de toutes les personnes de la Très Sainte Trinité est désormais entrée en vigueur pour l'accomplir. Ce que Dieu le Père a voulu, le Fils de Dieu l'a accompli en Lui-même, et l'Esprit Saint est maintenant descendu afin de le transmettre aux fidèles. Car notre salut, est, selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit à l'obéissance, et l'aspersion du sang de Jésus-Christ (cf I Pierre 1:2). Pour cette raison, nous qui sommes baptisés au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, obligés, d'observer tout ce que je vous ai prescrit (Matthieu 28:19-20). Ceux qui ne confessent pas la Très Sainte Trinité ne peuvent pas participer à l'action salvifique de Ses personnes et ainsi recevoir le salut. 

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, la Trinité une et indivise, en substance, nous accordant Sa confession! "Ô Père tout-puissant, et Verbe et Esprit, une nature-unie en trois Personnes, transcendante et très divine! En toi nous avons été baptisés, et toi, nous Te bénissons dans tous les siècles."


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

samedi 18 juin 2016

Samedi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 28:1-31; Jean 21:15-25


Personne ne fait preuve de paresse pour la commémoration de ses propres parents, mais il est également nécessaire de commémorer tous les chrétiens orthodoxes, et pas seulement ce jour-là, mais à tout moment, dans toutes les prières. Nous-mêmes nous en serons là, et aurons besoin de cette prière comme une personne pauvre a besoin d'un morceau de pain et d'un verre d'eau. 
Rappelle-toi que la prière pour ceux qui nous ont quittés est forte par son communautarisme, en ce qu'elle vient de toute l'Eglise. L'Eglise respire la prière. Tout comme dans ce qui est naturel, lorsque, pendant la grossesse une mère respire, et la force qu'elle reçoit de ce souffle passe sur l'enfant, de même aussi dans l'ordre de la grâce, l'Eglise respire une prière qui est partagée par tous, et la puissance de la prière passe à ceux qui nous ont quittés, ceci dans le giron de l'Église, qui est composée des vivants et des morts, de l'Eglise militante et de l'Eglise triomphante. Ne sois pas paresseux dans ton zèle à commémorer tous nos défunts pères et frères quand tu pries. Ce sera ton aumône pour eux.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

vendredi 17 juin 2016

Vendredi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 27:1-44; Jean 17:18-26

Comme toi, Père, Tu es en Moi, et Moi en Toi, qu'eux aussi soient un en Nous... Moi en eux, et Toi en Moi (Jean 17:21-23). C'est là la chaîne d'or qui nous relie à la Divinité! Nous avons chuté, le Médiateur a surgi, Qui est un avec Dieu le Père, et Il est devenu un avec nous. Devenant un avec Lui, nous sommes unis en Lui, et par Lui, avec Dieu le Père. 
Gloire à Ta miséricorde infinie envers nous, ô Dieu Tri-Hypostatique, qui a bien voulu établir pour nous, un chemin lumineux vers la divinisation! Le Seigneur nous élève très haut, ne refuse pas son bon cadeau. Confesse Sa miséricorde et loue Sa bonté ineffable! Tu penses qu'il est humble de refuser une telle élévation, mais tu révèles en fait ton ingratitude et ta négligence envers un don aussi noble. 
Sache qu'il n'y a pas de juste milieu: c'est tout ou rien. Si tu ne veux pas de cette élévation, tu resteras en dehors dans un amer abaissement, à la fois temporellement et éternellement.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

jeudi 16 juin 2016

Jeudi de la Septième Semaine de Pâques




Actes 25:13-19; Jean 16:23-33
En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père en Mon Nom, Il vous le donnera (Jean 16:23) dit le Seigneur, en confirmant même ce point: En vérité, en vérité, je vous le dis. Quelle honte pour nous qui nous ne savons pas comment utiliser une telle véritable promesse! Ce serait bien s'il n'y avait que la honte en cause, mais une ombre plane aussi sur la promesse elle-même, comme si elle était trop grande et impossible. Non, la culpabilité repose entièrement sur nous, surtout parce que nous reconnaissons que nous ne sommes pas de fidèles serviteurs du Christ, et notre conscience ne nous permet pas de nous attendre à la miséricorde du Seigneur. En outre, il arrive que si quelqu'un commence à demander quelque chose à Dieu, il le fait avec une âme divisée: il mentionne cette chose dans sa prière une ou deux fois comme en passant et il la laisse, puis il dit plus tard: "Dieu ne veut pas entendre". Non, lorsque vous demandez quelque chose de particulier, il faut être persévérant et infatigable dans la prière, comme la veuve qui a forcé, même le juge sans cœur à satisfaire sa demande tout simplement en ne lui laissant aucune paix. Lorsque les véritables hommes de prière demandent quelque chose dans la prière, ils ajoutent à celle-ci le jeûne, la veille, toutes sortes de privations, et la charité; en outre, ils ne demandent pas pendant un jour ou deux, mais pendant des mois et des années. Pour cela, ils reçoivent ce qu'ils demandent. Imitez-les, si vous désirez avoir du succès dans la prière.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 15 juin 2016

Mercredi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 23:1-11; Jean 16:15-23


Le Seigneur dit aux saints apôtres avant ses souffrances: Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus: et encore un peu de temps, et vous me verrez (Jean 16:16). Les souffrances et la mort du Seigneur ont tellement frappé les saints apôtres que les yeux de leur esprit furent obscurcis, et ils ne virent plus le Seigneur comme Seigneur. La lumière était cachée, et ils s'assirent dans une ombre amère et accablante. La Lumière de la Résurrection du Christ dispersa cette obscurité, et ils virent à nouveau le Seigneur. Ainsi, le Seigneur Lui-même expliqua Ses paroles: vous pleurerez, dit-Il, et vous lamenterez, mais le monde se réjouira, et vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie (Jean 16:20). Il est dit que chaque âme sur le chemin de la perfection fait l'expérience similaire d'une défaite. L'obscurité universelle la recouvre, et elle ne sait pas où aller, mais le Seigneur vient, et change Sa tristesse en joie. Il est vraiment nécessaire pour une femme de souffrir avant qu'un homme ne naisse d'elle dans le monde. Ne pouvons-nous conclure de ceci que celui qui n'a pas connu cela, n'a pas encore donné naissance à un chrétien réel en lui-même?

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 14 juin 2016

Mardi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 21:26-32; Jean 16:2-13


Quand Lui, l'Esprit de vérité, sera venu, il vous guidera dans toute la vérité (Jean 16:13). Pourquoi cette source de connaissances n'est-elle pas mentionnée dans les livres de rhétorique? Il n'est pas surprenant que ce point ne soit pas dans les livres païens de rhétorique, mais pourquoi n'est-il pas dans les livres chrétiens? Est-ce que quand un chrétien commence à philosopher, il doit cesser d'être chrétien et oublier toutes les promesses vraies et incontestables, qui lui ont été données? Souvent, les gens expliquent comment voir et entendre, ils enseignent également assez bien pour faire des généralisations et des inductions de ce qui est vu et entendu. Mais quand vient le temps de démêler le sens de tout cela, voici, le nourrisson de la logique est laissé aux dispositifs de ses propres conjectures. Pourquoi ne pas lui suggérer: tu as les révélations de l'Esprit de Vérité, suis-les. Elles résolvent le sens de toute existence et les événements d'une manière indiscutable, car elles procèdent de Dieu, en Qui réside la source de l'existence elle-même. Peut-être toutes les conjectures se sont multipliées à un point tel que maintenant tous les livres (à propos du monde de Dieu) sont remplis de conjectures précisément parce que personne ne se souvient de faire cette suggestion? Ce serait bien si ces livres était au moins un peu intéressants, mais il est clair à première vue qu'ils ne sont que le fruit de l'imagination enfantine.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

lundi 13 juin 2016

Lundi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 21:8-14; Jean 14:27-15:07


Le Seigneur Jésus-Christ est la vigne, un arbre à raisin; les chrétiens sont les branches et les pousses. Nous sommes attachés à Lui par la foi et nous portons du fruit par une vie selon la foi. Le Père céleste est le vigneron qui veille sur cet arbre. Toute branche qui ne porte pas de fruit, c'est-à-dire, celui qui croit et ne vis pas selon la foi, le Seigneur la coupe. Mais Il nettoie celles qui portent du fruit, c'est-à-dire ceux qui, non seulement croient, mais sont aussi zélés pour vivre selon la foi. Ceux-ci, le Seigneur les aide dans toutes les manières à devenir riches en bonnes œuvres, qui sont les fruits de la foi. Que chaque personne organise sa vie selon cette loi de l'action de Dieu sur nous, se rappelant fermement que sans le Seigneur, on ne peut rien faire. Accours vers Lui pour toutes les nécessités. Que Son Nom très saint et très doux soit à jamais imprimé sur ton esprit, ton cœur et ta langue.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

dimanche 5 juin 2016

Dimanche de l'aveugle-né

-->
23 mai / 5 juin
6ème dimanche de Pâques, de l’Aveugle-né

Saint Michel, évêque de Synades en Phrygie, confesseur (831) ; sainte Marie de Cléopas (Ier s.) ; saint Michel, moine, martyr (IXème s.) ; saint Damien (ou Démétré) de Garedja, roi de Géorgie (1157) ; sainte Euphrosynie, abbesse à Polotsk (1173) ; saint Païssios de Galitch (1460).

Lectures : Actes XVI, 16 – 34 / Jn. IX, 1 – 38

DIMANCHE DE L’AVEUGLE-NÉ
E
n ce dimanche est commémoré le don de la vue accordé par notre Seigneur Jésus-Christ à l’aveugle-né. Le miracle de la guérison de l’aveugle convient tout à fait aux jours de la Pentecôte chrétienne : à l’instar des autres événements commémorés par la Sainte Église en cette période, ce miracle annonce la puissance et la gloire Divines du Seigneur ressuscité (Jn IX, 31-33,38). Selon les explications du synaxaire, le miracle de la guérison de l’aveugle-né est commémoré ce dimanche, parce qu’il fut accompli le jour de la Pentecôte. Dans l’exemple de l’aveugle-né, l’Église présente la figure de chaque pécheur, qui est un aveugle de naissance, « parce que tous ont péchés et sont privés de la gloire de Dieu » (Rom. III, 33), tandis que par le don de la lumière miraculeuse aux yeux spirituels et corporels de l’aveugle, elle nous enseigne que l’Illuminateur véritable est le seul Seigneur. Ce n’est que dans Sa Lumière que nous pouvons voir la Lumière véritable et salvatrice. Selon les enseignements de St Tykhon de Zadonsk (+ 1783), « ce que sont les ténèbres matérielles pour l’œil, c’est le péché pour l’âme de l’homme ; les ténèbres spirituelles assombrissent et aveuglent à ce point les yeux spirituels, que le pécheur chemine comme un aveugle : il ne sait pas où son chemin le mène ; il ne voit pas devant lui la fosse de la perte éternelle, dans laquelle il doit tomber ; il ne fait pas la différence entre le vice et la vertu, entre le mal et le bien, entre la vérité et le mensonge ».


Tropaire de Pâques, ton 5
Хpистócъ вocкpéce изъ ме́ртвыхъ, cме́ртію cме́рть попра́въ и су́щымъ во гробѣ́xъ живо́тъ дарова́въ.

Le Christ est ressuscité des morts, par Sa mort Il a vaincu la mort, et à ceux qui sont dans les tombeaux, Il a donné la Vie.
Tropaire du dimanche du 5ème ton
Собезнача́льное Сло́во Oтцу́ и Дýxoви, отъ Дѣ́вы ро́ждшeecя на спасе́нie на́ше, воспои́мъ вѣ́рній и поклони́мся, я́ко  благоволи́ пло́тію взы́ти на кре́стъ, и cме́рть претерпѣ́ти, и воскреси́ти уме́ршыя сла́внымъ воскресе́ніемъ Cвои́мъ.
Fidèles, chantons et adorons le Verbe coéternel au Père et à l’Esprit, né d’une Vierge pour notre salut : car il Lui a plu, en Sa chair, de monter sur la Croix, de subir la mort et de relever les défunts par Sa glorieuse Résurrection !


Kondakion de l’Aveugle-né, ton 4
Душе́вныма очи́ма ослѣпле́нъ, къ Teбѣ́ Хpисте́ прихожду́, я́коже слѣ́пый отъ poжде́нія, покая́ніемъ зову́ Tи : Tы́ cýщихъ во тмѣ́ свѣ́тъ пресвѣ́тлый.

Les yeux de mon âme étant aveugles, je viens à Toi, ô Christ, comme l’aveugle de naissance, et dans le repentir je Te clame : Tu es la Lumière très éclatante pour ceux qui sont dans les ténèbres.
Kondakion de Pâques, ton 8
А́щe и во гpóбъ снизшéлъ ecи́, Безсме́ртнe, но́ а́дову paзpyши́лъ ecи́ cи́лу, и воскре́слъ ecи́, я́ко побѣди́тель, Xpистé Бо́же, жена́мъ мироно́сицамъ вѣща́вый : páдуйтеся, и Tвои́мъ Aпо́столомъ ми́ръ да́руяй, па́дшымъ подая́й вocкpecéнie.

Bien que Tu sois descendu, ô Immortel, dans le Tombeau, Tu as cependant détruit la puissance de l’enfer et Tu es ressuscité en vainqueur, ô Christ Dieu. Aux femmes myrophores Tu as annoncé : Réjouissez-vous, et à Tes apôtres Tu as donné la paix, Toi qui accordes à ceux qui sont tombés la Résurrection.
Au lieu de « il est digne en vérité » (ton 1):
А́нгелъ вопiя́ше Благода́тнѣй: Чи́стая Дѣ́во, ра́дуйся, и па́ки реку́: Ра́дуйся! Тво́й Сы́нъ воскре́се тридне́венъ отъ гро́ба и ме́ртвыя воздви́гнувый: лю́дiе веселит́еся. Свѣти́ся, свѣти́ся Но́вый Iерусали́ме, сла́ва бо Госпо́дня на Тебѣ́ возсiя́. Лику́й ны́нѣ и весели́ся, Сiо́не. Ты́ же, Чи́стая, красу́йся, Богоро́дице, о воста́нiи Рождества́ Твоего́.

L’Ange s’écria à la Pleine de Grâce : Vierge pure, réjouis-Toi, et je Te répète « Réjouis-Toi », car Ton Fils est ressuscité le troisième jour du Tombeau, et, ayant redressé les morts, peuples réjouissez-vous. Resplendis, resplendis, nouvelle Jérusalem, car la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Exulte maintenant et réjouis-toi Sion. Et toi, toute pure Mère de Dieu, réjouis-toi en la Résurrection de Ton Fils.

HOMÉLIE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME SUR LA LECTURE DES ACTES DES APÔTRES DE CE JOUR
La persécution ne servit pas peu au progrès de la parole de Dieu : « Pour ceux qui  aiment Dieu », dit saint Paul « tout concourt « au bien ». (Rom. VIII, 28.) Si donc, on se fût proposé de propager l'Église, on n'eût pas fait autre chose : je veux dire, autre chose que disperser les docteurs. Voyez jusqu'où s'étendit cette prédication: «Ils allèrent », disent les Actes, « jusqu'en Phénicie et en Chypre, et à Antioche, n'enseignant la parole à personne, si ce n'est aux Juifs ». Voyez-vous comment tout se passa par l'action de la Providence pour Corneille? Ceci sert à la défense du Christ et à l'accusation des Juifs. Lors donc qu'Étienne est mis à mort, que deux fois Paul est en danger, que les apôtres sont flagellés, les nations et les Samaritains sont reçus à la foi. Et Paul le proclame en disant : « Il fallait d'abord vous enseigner la parole de Dieu, mais vous vous en êtes vous-mêmes jugés indignes, voici donc que nous nous dirigeons vers les nations ». (Act. XIII, 46.) Ils parcoururent donc les nations et les instruisirent. « Quelques-uns d'entre eux, des hommes de Chypre et de Cyrène, étant venus à Antioche, conversaient avec les Grecs, et leur annonçaient le Seigneur Jésus. Et la main du Seigneur était avec eux, et un grand « nombre crut et se convertit au Seigneur Jésus ». Il est vraisemblable, du reste, qu'ils savaient la langue grecque, et qu'il y avait un grand nombre de ces hommes à Antioche. « Et la main du Seigneur,» disent les Actes, « était avec eux », c'est-à-dire, ils faisaient des prodiges. Ne voyez-vous pas qu'il fut besoin de prodiges pour les porter à croire ? « Cette nouvelle parvint aux oreilles de l'Église qui était à Jérusalem, et on députa Barnabé pour aller jusqu'à Antioche ». Pourquoi donc, lorsqu'une si grande ville recevait la parole de Dieu, n'y allèrent-ils pas eux-mêmes, et y envoyèrent-ils Barnabé? Ce fut à cause des Juifs. Cependant, ce qu'il y a à faire est d'une grande importance, et d'une si grande, que Paul doit se rendre à Antioche. Ce n'est pas sans raison, mais tout à fait d'après les vues de la Providence, qu'on déteste Paul, afin que ne soit pas renfermée dans Jérusalem la voix de la prédication, la trompette du ciel. Ne voyez-vous pas comment, partout, suivant qu'Il l'a décrété dans les cieux, le Christ se sert pour le bien, de la malice des Juifs, et même de la haine qu'ils portent à Paul pour édifier l'Église des gentils? Examinez aussi ce saint homme, je veux dire Barnabé, comme il s'oublie lui-même et court à Tarse : «Lorsqu'il fut arrivé (à Antioche), voyant la grâce de Dieu, il s'en réjouit; et il les exhortait tous à persévérer dans le Seigneur dans le dessein de leur cœur, parce qu'il était un homme juste, rempli de l'Esprit-Saint et de foi. Et une foule nombreuse fut acquise au Seigneur. Barnabé partit pour Tarse, afin d'y aller chercher Paul, et l'ayant trouvé, il le conduisit à Antioche ». Barnabé, homme simple et bon, était l'ami de Paul. C'est à cause de cela qu'il alla chercher l'athlète, le général, le lutteur, le lion : Je ne sais ce que je dois dire, car quoi que je dise, mes paroles seront toujours au-dessous de la grandeur de Paul. Barnabé alla donc vers la lampe éclatante, vers la bouche assez puissante pour enseigner l'univers. C'est réellement à cause du long séjour de Paul à Antioche, que les fidèles furent appelés chrétiens. « Et il advint qu'ils restèrent une année tout entière avec l’Église ; ils instruisirent une foule nombreuse, et c'est à Antioche pour la première fois que les disciples furent appelés chrétiens ». C'est une grande gloire pour cette ville; car, cela la place bien haut entre toutes les autres, d'avoir possédé la première pendant un si long temps, cette voix éloquente. C'est de là que tout d'abord les disciples furent honorés de ce nom: Ne voyez-vous pas à quel haut rang Paul éleva cette ville, et quelle célébrité il lui donna? C'est l'œuvre de Paul. Là, où trois mille et cinq mille avaient cru, ainsi qu'une si grande multitude, rien de semblable n'arriva, et les disciples, disait-on seulement, marchaient dans la voie du Christ : à Antioche on les nomma chrétiens. «Il vint dans ces jours de Jérusalem des prophètes à Antioche ». Comme c'était là que devait être planté l'arbre fruitier de l'aumône, la providence pourvoit utilement à y envoyer des prophètes. Observez avec moi que nul des plus illustres apôtres ne fut le docteur des chrétiens d'Antioche ; ils eurent pour docteur des Cyrénéens, et Paul (celui-ci supérieur aux autres), de même que Paul avait eu pour maître Barnabé et Ananie; mais cela ne le rabaisse en rien, car il eut aussi pour maître le Christ.


SAINTE EUPHROSYNE DE POLOTSK[1]

Fille du prince Sviatoslav de Polotsk , lui-même petit-fils du Prince Vladimir, et cousine de l’empereur de Byzance Manuel Comnène (1143-1180), sainte Euphrosyne passa son enfance dans l’étude des livres saints et des écrits des Pères. Lorsqu’elle eut douze ans, la réputation de sa beauté et de son savoir s’étant répandue partout, ses parents se préparaient à conclure son mariage. Mais dès qu’elle l’apprit, Euphrosyne s’enfuit chez sa tante, l’higoumène Romane, pour y recevoir l’Habit monastique. Cependant elle ne resta pas longtemps dans ce couvent et reçut de l’évêque de Polotsk l’autorisation de résider près de la cathédrale. Elle passait son temps à prier et à copier des livres qu’elle vendait pour distribuer des aumônes aux nécessiteux. Par la suite, un ange du Seigneur lui apparut à trois reprises pour lui indiquer le lieu où Dieu l’appelait à fonder un monastère, dans un village proche de la ville. Elle y bâtit une église de pierre et fonda un couvent, dans lequel elle reçut, malgré la résistance de ses parents, sa sœur Eudoxie, sa cousine et ses deux nièces, et de nombreuses autres jeunes filles nobles qu’elle dirigeait avec un fin discernement dans la voie qui mène à Dieu. Elle fit ensuite construire une seconde église, dédiée à la Mère de Dieu, et fonda là un monastère d’hommes, auquel elle fit don d’une icône, reçue de l’empereur Manuel, et qui avait, disait-on, été peinte par l’Apôtre saint Luc à Éphèse. Quantité de laïcs venaient recevoir aussi ses conseils, et elle savait orienter à bon escient ceux qui étaient appelés à mener la vie monastique ou à assumer la responsabilité des âmes. Parvenue à un grand âge, sainte Euphrosyne céda la direction du couvent à Eudoxie et entreprit un pèlerinage en Terre sainte, où elle souhaitait achever sa vie terrestre. À Constantinople, elle vénéra tous les lieux saints, et fut reçue avec honneur par l’empereur et le patriarche. Arrivée en Terre sainte, un ange lui apparut et lui annonça sa fin prochaine. Ayant communié aux saints Mystères, elle s’endormit dans la paix du Christ, le 23 mai 1173, et fut inhumée dans le monastère de Saint-Théodose. Après la prise de Jérusalem par Saladin (1187), ses reliques furent transférées à la Laure des Grottes de Kiev, où elles restèrent jusqu’en 1910, date à laquelle elles furent rendues à son couvent de Polotsk.


[1] Tiré du Synxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras