"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 29 août 2016

Lundi de la Onzième Semaine après la Pentecôte



II Corinthiens 2,4-15; Matthieu 23:13-22

Malheur à vous... car vous fermez le royaume des cieux aux hommes. Ceci est dit aux grands prêtres, qui n'enseignent pas au peuple le chemin du salut, ni n'obligent les prêtres à le faire, ceci est dit aussi aux prêtres qui négligent le peuple, et ne prennent pas soin de lui expliquer ce qui est nécessaire pour le salut de l'âme. 
A cause de cela, le peuple reste aveugle, et une partie reste dans la certitude que tout va bien; l'autre partie, bien qu'elle remarque que les choses ne vont pas de la bonne façon, ne va pas où elle devrait, parce qu'elle ne sait pas comment et où aller. 
Cela fait que diverses idées stupides se répandent parmi le peuple, c'est pourquoi les schismatiques, et les Molokans et les khlysty (1) se font accepter par lui, et c'est ainsi que tous les enseignements du mal trouvent un accès facile pour eux. 
Un prêtre pense généralement que dans sa paroisse tout va bien, et ne se précipite dans l'action que lorsque ce mal s'est déjà propagé et vient à la lumière. Mais alors il est trop tard pour y faire quoi que ce soit. Un prêtre doit considérer que la première priorité de sa conscience est d'instruire continuellement les adultes dans la connaissance de la foi chrétienne, et de préparer la jeune génération dès leurs premières années conscientes, en leur expliquant ce qu'ils peuvent et doivent connaître. 
Il n'est pas nécessaire d'attendre que l'école le fasse. Cela doit être fait oralement, en regroupant les enfants dans l'église et à la maison le dimanche soir, ou quand et comme il est convénient de le faire.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+
(1) Sectes russes du temps de saint Théophane le Reclus

samedi 27 août 2016

Samedi de la Dixième Semaine après la Pentecôte



Romains 15:30-33; Matthieu 17:24-18:04


Le Seigneur a payé le tribut nécessaire à l'église et [a gardé] toutes les autres pratiques, à la fois ecclésiales et civiques. Il a accompli cela et a enseigné aux apôtres à faire de même, et les apôtres à leur tour ont transmis cette même loi à tous les chrétiens.
Seul l'esprit de la vie a été fait nouveau; à l'extérieur tout est resté comme cela avait été, sauf ce qui était clairement contre la volonté de Dieu, comme, par exemple, de participer à l'idolâtrie, etc. Ensuite, le christianisme a pris le dessus, a remplacé toutes les pratiques anciennes, et a créé les siennes propres. On pourrait s'attendre à ce qu'ainsi, il serait plus facile pour l'esprit du christianisme de se développer et de se renforcer. Il en fut ainsi, mais pas pour tout le monde.
Un grand pourcentage maîtrisa les pratiques chrétiennes externes, mais il s'est arrêté là, ne se sentant pas concerné par l'esprit de vie. Il en est de même aujourd'hui. Sur la somme totale des chrétiens, qui se révèle être chrétien en esprit? Que sont les autres? "Ils en portent le nom, comme s'ils étaient vivants, mais voici, ils sont morts."
Quand les apôtres ont prêché l'Evangile, leur parole a attiré la part de Dieu, du milieu du monde païen. Aujourd'hui grâce à la même paroles, le Seigneur choisit Sa part du milieu du monde chrétien. "Que celui qui lit cela, comprenne", et qu'il prenne soin de trouver à coup sûr s'il est dans la part du Seigneur, et s'il ne peut pas être certain de cela, qu'il prenne soin d'appartenir au Seigneur, car en cela seul réside le salut.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

vendredi 26 août 2016

Vendredi de la Dixième Semaine après la Pentecôte


II Cor. 1: 12-20; Mat. 22: 23-33

   Le Seigneur a dit de la vie future que les gens ne s'y marient pas et ne sont pas donnés en mariage, ce qui signifie que nos relations terrestres quotidiennes n'y auront pas de place. Il en résulte qu'aucune des normes de la vie terrestre n'y aura pas de place non plus.  Ni la science, ni l'art, ni les gouvernements, ni rien d'autre n'existera. Qu'y aura-t-il alors? Dieu sera tout en tous. 

Et puisque Dieu est esprit, Il unit l'esprit et agit sur ce qui est spirituel, toute la vie,  y sera un flux continu de mouvements spirituels. 

Il ne peut y avoir qu'une seule conclusion tirée de ceci: puisque notre but est la vie future, et que ce qui est ici-bas est seulement une préparation pour elle, alors ne passer tout le temps de sa vie que pour ce qui est approprié dans cette vie seule et n'a pas de pertinence pour la vie future, signifie aller à l'encontre de notre objectif, et nous préparer à un sort amer, très amer. 

Nous ne sommes pas absolument obligés de tout abandonner; mais tout en travaillant autant que nécessaire à cette vie, nous devons diriger notre principale préoccupation vers la préparation à la vie future, en essayant autant que possible de transformer le labeur terrestre, même servile, en un moyen pour atteindre cet objectif.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+



jeudi 25 août 2016

Jeudi de la Dixième Semaine après la Pentecôte

II Corinthiens 1:1-7; Matthieu 21:43-46




Les principaux sacrificateurs et les pharisiens perçurent que le Seigneur disait des paraboles sur leur compte, qu'Il ouvrait leurs yeux afin qu'ils voient la vérité. Mais qu'ont-ils fait de cela? Ils ont pensé à la façon de tuer le Seigneur. Si leur sens commun n'avait pas été déformé par leurs préjugés, alors même s'ils ne pouvaient pas croire, comme l'évidence de l'instruction le demandait, ils auraient dû au moins réfléchir plus attentivement pour savoir si ce que le Sauveur avait dit était vrai. 
Leurs préjugés les ont poussés sur un chemin tortueux, et ils se sont ensuite révélés être assassins de Dieu. Il en a toujours été ainsi, et c'est ainsi maintenant. Les Allemands, et notre peuple qui les a suivis et qui es devenu germanisé dans sa pensée, crient immédiatement à chaque fois qu'ils rencontrent un miracle dans les Evangiles: " Ce n'est pas vrai, pas vrai, ce n'est pas arrivé et cela ne pouvait pas arriver, cela doit être effacé." N'est-ce pas la même chose que de tuer? Regardez dans tous les livres de ces hommes habiles, en aucun d'eux ne vous trouverez une indication quant au pourquoi ils pensent de cette façon. Pas un seul d'entre eux ne peut dire quoi que ce soit contre ce que la vérité de l'Evangile révèle, et aucun d'entre eux ne se soucie de comprendre les arguments que les gens sobres d'esprit utilisent pour convaincre de leur fausseté; ils continuent seulement à insister, disant que [ce qui est écrit] ne pouvait pas être, et c'est pourquoi ils ne croient pas les Evangiles. Et vous ne pouvez rien faire avec eux, ils sont prêts à aller contre Dieu Lui-même.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 24 août 2016

Mercredi de la Dixième Semaine après la Pentecôte



I Corinthiens 16:4-12; Matthieu 21:28-32


Dans la parabole des deux fils, le second dit promptement, "je vais travailler", et il n'y alla pas. Ceci est une image pour toutes les intentions qui manquent de constance de volonté et de patience pour les accomplir. Un cœur léger est immédiatement prêt à toute bonne chose qui lui est présentée, mais une volonté molle et paresseuse refuse d'agir dès le début. 
Cette infirmité se trouve chez presque tout le monde. Comment peut-on éviter un tel manque de fiabilité envers soi-même et les autres? Voici comment: ne commence rien sans réfléchir et calculer s'il y aura assez de force pour l'entreprise. C'est ce que le Seigneur nous a demandé de faire dans les paraboles de l'homme qui partit pour la guerre, et de l'autre homme qui se mit à construire une maison. 
Quel est ce calcul nécessaire? Ces paraboles sont liées par le Seigneur, afin de nous demander de nous armer à l'avance avec l'abnégation et la patience. Regarde pour voir si tu as ces contreforts qu'ont tous les ouvriers pour la bonté. Si tu les as, commence l'entreprise, mais si ce n'est pas le cas, alors stocke-les tout d'abord. Si tu t'approvisionnes avec eux, alors peu importe ce que tu rencontreras sur le chemin de ce que tu comptes faire, tu devras supporter et surmonter tout cela, et tu apporteras ce que tu as commencé à sa fin. Calculer ne veut pas dire que dès que l'acte devient un peu difficile, tu l'abandonnes, mais plutôt que tu devrais être inspiré pour chaque entreprise. De là viendra la fermeté de la volonté et la constance dans les actes. Et ce ne sera jamais le cas pour toi de dire "je vais travailler", puis de n'y point aller.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

dimanche 21 août 2016

Neuvième Dimanche après la Pentecôte



I Corinthiens 3:9-17; Matthieu 14:22-34


Le saint apôtre Pierre, avec la permission du Seigneur, descend du bateau et marche sur l'eau, puis il cède à un mouvement de peur et commence à se noyer. Le fait qu'il ait décidé de faire un tel acte inhabituel, espérant dans le Seigneur, n'est rien qui mérite une réprimande, sinon le Seigneur ne lui aurait pas permis de le faire. La réprimande vient parce qu'il n'a pas maintenu l'état initial de son âme. Il était rempli d'un espoir inspiré dans la capacité du Seigneur de tout faire, et cela lui a donné l'audace de se confier aux vagues. Plusieurs étapes avaient déjà été faites dans cette nouvelle voie, il était seulement nécessaire de tenir plus fermement dans l'espérance, en regardant le Seigneur Qui est proche, et de faire l'expérience de cheminer dans Sa force. Au lieu de cela, il s'abandonna à la pensée humaine: "Le vent est fort, les vagues sont grandes, l'eau n'est pas ferme;" et cela relâcha et affaiblit sa fermeté de foi et d'espérance. 
En raison de cela, il s'échappa des mains du Seigneur, et, laissé à l'opération des lois de la nature, il commença à se noyer. Le Seigneur le réprimanda: Homme de peu de foi! Pourquoi as-tu douté? montrant qu'en cela réside toute la raison de cette infortune. 
Voici une leçon pour tous ceux qui entreprennent toute chose, grande ou petite, dans le but de plaire au Seigneur! Gardez votre premier état de foi et d'espérance, d'où une grande vertu est née. la patience de faire le bien, qui sert de base pour une vie agréable à Dieu. Tant que ces dispositions sont maintenues, la source d'inspiration pour travailler sur le chemin commencé ne faillit point, et les obstacles, quelques grands qu'ils puissent être, ne sont pas remarqués. Lorsque ces dispositions s'affaiblissent, l'âme est remplie de raisonnement humain sur les méthodes humaines de préserver sa vie et la conduite des affaires que l'on a commencées. Mais puisque ce raisonnement se révèle toujours être impuissant, la peur de ce que l'on devrait faire, entre dans l'âme; de ​​là vient l'hésitation, et l'on se demande si on poursuit ou non, et à la fin on arrive à un retournement complet. Vous devez agir de cette façon, si vous commencez, restez fermes, chassez les pensées troublantes, et soyez audacieux dans le Seigneur, Qui est proche.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

samedi 20 août 2016

Samedi de la Neuvième Semaine après la Pentecôte



I Romains 14:6-9; Matthieu 15:32-39


Le Seigneur rassasia miraculeusement les gens qui l'accompagnaient une autre fois pour montrer qu'Il est toujours prêt à nourrir généreusement les gens qui croient. Il aurait pu faire cela à chaque fois aussi, mais Il ne l'a pas fait, afin de ne pas les détourner de leur mode de vie habituel, établi, maintenu et soutenu par Lui. 
Telle est, en général, la Providence de Dieu. Les actions principales de la Providence englobant tout, ont été accomplies au début pour organiser toutes choses, mais ayant tout arrangé et tout mis en mouvement, Dieu ne s'y lia en aucune façon, mais Il se réserva la liberté d'inaugurer une aide extraordinaire si nécessaire. 
Il agit comme le maître de maison, qui établit des règles, mais tout en les maintenant, Il ne se lie pas à elles, mais Il agit avec elles avec autorité, avec de bonnes intentions bien gérées. Ceux qui s'opposent à la foi, ne comprennent pas le sens de la Providence de Dieu. L'étendant dans leurs pensées au delà des frontières appropriées, et ne voyant pas la réalisation de leurs idées dans la réalité, ils nient cette Providence même. La Providence qu'ils demandent n'existe certainement pas, mais cette Providence que le Seigneur Dieu est bien aise d'établir et de préserver existe incontestablement.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

vendredi 19 août 2016

Vendredi de la Neuvième Semaine après la Pentecôte



I Corinthiens 14:26-40; Matthieu 21:12-14, 17-20


Ma maison sera appelée maison de prière; mais vous en avez fait une caverne de voleurs. Chacun sait que l'église appelle à la révérence, au recueillement des pensées, à une réflexion profonde au sujet de Dieu, et à agir en présence de Dieu, mais qui remplit cette tâche? Les gens vont à l'église avec un désir de prier, de se tenir en elle pendant un moment avec une chaleureuse ferveur, mais alors les pensées commencent à vagabonder, et la négociation commence dans la tête encore plus fort que ce que le Seigneur trouva dans le temple de Jérusalem. 
Pourquoi en est-il ainsi? Parce que la façon dont on se tient à l'église est un reflet de toute sa vie. Les gens se comportent donc à l'église comme ils vivent. Une église influence et supporte quelque peu les mouvements spirituels, mais alors le cours habituel de notre constitution spirituelle prend le relais. Par conséquent, si tu veux que ton temps dans l'église pour se compose de digne station  debout devant la Face du Seigneur, prépare-toi pour cela dans ta vie ordinaire; marche, autant que tu le peux, dans un état d'esprit priant. Ce travail t'amènera au point que dans l'église, tu te tiendras aussi religieusement tous le temps. Cette révérence t'incitera à être respectueux dans ta vie ordinaire également. Ainsi tu pourras cheminer toujours plus haut. Dis: "Ô Seigneur, aide-moi" et commence à le faire!


Transfiguration du Seigneur



II Corinthiens 7:10-16; Marc 2:18-22



A la Transfiguration une voix du Ciel dit seulement écoutez-Le (Matthieu 17:5). Pourquoi est-ce ainsi? Parce que le fruit de l'obéissance leur était montré. C'était comme si le Père céleste disait: Voulez-vous atteindre ceci? Ecoutez ce qu'Il va proposer et vous commander. Si vous allez sur Son chemin, vous entrerez sans aucun doute dans le royaume de la lumière, qui vous saisira non pas de l'extérieur, mais qui viendra de l'intérieur, et vous maintiendra toujours dans un état dans lequel l'ensemble de vos os clamera: il est bon pour nous d'être ainsi. 
Vous serez comblés de la lumière de la joie, la lumière de la bonne volonté, la lumière de la connaissance; toutes les tribulations passeront, la dissonance des passions disparaîtra, le mensonge et l'illusion se disperseront. Sur la terre, vous deviendrez célestes; parmi ceux qui sont nés de la terre, vous deviendrez nés de Dieu; du milieu de ceux qui périssent, vous deviendrez éternellement bénis. Alors tout sera vôtre, parce que vous appartiendrez au Christ. Celui qui aime le Seigneur Christ, est aimé du Père céleste, et tous deux viennent à lui et font leur demeure en lui. C'est la lumière de la Transfiguration!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+


jeudi 18 août 2016

Jeudi de la Neuvième Semaine après la Pentecôte


Commentaire quotidien de l\

I Corinthiens 14:6-19; Matthieu 20:17-28


Le christianisme satisfait pleinement notre effort de supériorité, mais comment? Grâce à une méthode totalement opposée à celle utilisée dans le monde. Veux-tu être le premier? Sois le serviteur de tout le monde, c'est-à-dire, sois le dernier de tous, et cela est tout aussi essentiel, car c'est harmoniser ta vie et ta disposition à l'exemple du Seigneur Christ. Le Seigneur dit: Le Fils de l'Homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup. Le Seigneur sert, lave même les pieds de Ses disciples; il n'est pas nécessaire, par conséquent, d'avoir honte de servir quelqu'un. Sers toutefois, et avec ce que tu peux, il y a des occasions à chaque étape du chemin: nourris qui a faim, vêts qui est nu, amène un étranger dans ta maison, visite quelqu'un qui est malade, et même soigne-le, et ne refuse pas toute autre aide à ceux qui la demandent. Ne sers pas le seul corps, mais aussi l'âme: donne compréhension, conseils, signale un bon livre, console, soutiens. Une parole est aussi un moyen puissant pour aider; une âme en surgit, et aide une autre en se joignant à lui.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Jeudi de la Neuvième Semaine après la Pentecôte


Commentaire quotidien de l\

I Corinthiens 14:6-19; Matthieu 20:17-28


Le christianisme satisfait pleinement notre effort de supériorité, mais comment? Grâce à une méthode totalement opposée à celle utilisée dans le monde. Veux-tu être le premier? Sois le serviteur de tout le monde, c'est-à-dire, sois le dernier de tous, et cela est tout aussi essentiel, car c'est harmoniser ta vie et ta disposition à l'exemple du Seigneur Christ. Le Seigneur dit: Le Fils de l'Homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup. Le Seigneur sert, lave même les pieds de Ses disciples; il n'est pas nécessaire, par conséquent, d'avoir honte de servir quelqu'un. Sers toutefois, et avec ce que tu peux, il y a des occasions à chaque étape du chemin: nourris qui a faim, vêts qui est nu, amène un étranger dans ta maison, visite quelqu'un qui est malade, et même soigne-le, et ne refuse pas toute autre aide à ceux qui la demandent. Ne sers pas le seul corps, mais aussi l'âme: donne compréhension, conseils, signale un bon livre, console, soutiens. Une parole est aussi un moyen puissant pour aider; une âme en surgit, et aide une autre en se joignant à lui.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 17 août 2016

Mercredi de la Neuvième Semaine après la Pentecôte

Commentaire quotidien de l\

I Corinthiens 13:4-14:5, Matthieu 20:1-16


Dans la parabole sur les ouvriers, même celui qui a travaillé seulement une heure fut récompensé comme les autres par le maître de maison. L'heure de la journée dans cette parabole est une image du cours de notre vie. La onzième heure est le dernier temps dans cette vie. Le Seigneur montre que même ceux qui vivaient sans travailler pour Lui jusques là, peuvent commencer à travailler et Lui être agréables, pas moins que les autres. À cet effet, la vieillesse n'est pas une excuse, que personne ne désespère, en supposant qu'il n'y a aucun intérêt à commencer à travailler. Commence et ne sois pas lâche, le Seigneur est miséricordieux, Il te donnera tout ce qu'Il donne aux autres, ici, selon la mesure de grâce, et là, selon le rang de vérité. Aie simplement plus de ferveur, sois plus contrit au sujet de la négligence dans laquelle presque toute ta vie a été passée. Dis-toi: le maître de maison a appelé ceux de la parabole. Alors, que le Seigneur m'appelle. Mais n'appelle-t-Il pas? Se pourrait-il vraiment que tu n'entendes pas la voix du Seigneur dans l'Eglise, qui dit: Venez vers moi, vous tous, et l'appel des apôtres, comme si Dieu exhortait par nous: nous vous supplions au nom du Christ, soyez réconciliés avec Dieu (II Cor. 5:20).



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 16 août 2016

Mardi de la Neuvième Semaine après la Pentecôte


Commentaire quotidien de l\

I Corinthiens 12:12-26; Matthieu 18:18-22; 19:1-2, 13-15


Voulant savoir combien de fois on doit pardonner à son frère, saint Pierre a demandé avec la suggestion: pardonner jusques à sept fois? En disant cela, il  pensait qu'il avait choisi la plus grande quantité. Combien courte est la patience humaine! Le Seigneur, en appliquant Sa patience à nos infirmités, détermina, je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusques à septante fois sept fois. C'est la même chose que de dire: pardonne toujours et ne pense pas à ne pas pardonner. Le fait de tout pardonner doit être la caractéristique distinctive d'un esprit chrétien, comme le fait de tout pardonner est la source et le soutien constant de notre vie dans le Seigneur, ceci venant de Dieu Lui-même. l'habitude de tout pardonner est le vêtement extérieur de l'amour chrétien, qui, selon l'épître, est patient, il rend service, il n'est pas facilement provoqué, il excuse tout (I Cor. 13:4-7). C'est la garantie la plus fidèle du pardon lors du Jugement Dernier, car si nous pardonnons, notre Père céleste nous pardonnera aussi (Matthieu 6:14). De cette façon, si tu veux aller au ciel, pardonne à tous, sincèrement, du fond de ton cœur, afin que pas même une ombre d'hostilité ne demeure en toi.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

lundi 15 août 2016

Lundi de la Neuvième Semaine après la Pentecôte


Commentaire quotidien de l\

I Corinthiens 11:31-12:01; Matthieu 18:1-11


Si vous ne vous convertissez et ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. La structure du coeur d'un enfant est un modèle pour tous. Les enfants, avant que les aspirations égoïstes ne surgissent en eux, sont un modèle pour l'imitation. Que voyons-nous chez les enfants? Une foi totale, qui ne raisonne pas; l'obéissance sans contestation; un amour sincère, le manque d'inquiétude et la paix sous le toit de leurs parents; la vivacité et la fraîcheur de vie, avec le dynamisme et un désir d'apprendre et de devenir plus parfaits. 
Mais le Sauveur insiste particulièrement sur l'une de leurs vertus, l'humilité: quiconque se rendra humble comme ce petit enfant, sera plus grand dans le Royaume des Cieux. Car dès qu'il y a une véritable humilité, toutes les vertus sont là. Elle est révélée parfaitement quand les autres vertus ont déjà fleuri dans la maturité du cœur et atteignent la maturité, elle est leur couronnement et leur protection. 
C'est le mystère de la vie spirituelle en Jésus Christ notre Seigneur. Celui qui est élevé est plus humble, car il voit plus clairement et concrètement que ce n'est pas lui qui travaille avec succès, mais la grâce qui est en lui, et c'est la mesure de la stature parfaite du Christ. Car l'essentiel dans le Christ Jésus est qu'Il S'est humilié, et est devenu obéissant jusques à la mort.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+