"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 5 janvier 2017

Jeudi de la Vingt-Neuvième Semaine après la Pentecôte



Jacques 1:19-27; Marc 10:17-27


Quelqu'un s'est tourné vers le Seigneur avec cette question: Bon Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? Pourquoi cette question était-elle nécessaire? N'y avait-il pas les Écritures? La loi n'était-elle pas lue tous les samedis pour tout le monde? Il y avait tout, à la fois l'Écriture, et ses interprètes, mais dans la  société des différences d'opinion étaient entendues et elles embrouillaient tout le monde. 
Les pharisiens disaient une chose, les Sadducéens une autre, les Esséniens, leur propre version, les Samaritains la leur. En Galilée, peut-être même que les enseignements païens étaient entendus, et chacun mettait en avant sa version avec conviction.
Toute personne qui était remplie de zèle pour le salut en venait naturellement à cette question: Que dois-je faire? Que dois-je suivre, afin que mon âme ne soit pas détruite? Notre situation est maintenant très semblable à celle de ces temps-là. 
Quels enseignements sont donnés dans nos écoles, dans la société, et dans la littérature! Pour les indifférents ce n'est rien, mais ceux pour qui tous les enseignements ne sont pas les mêmes, ne peuvent que chercher une réponse à la question: "Que dois-je faire?" 
Alors, quelle est la solution? Celle que le Sauveur a donnée: croire et vivre comme Dieu l'a commandé, et ne pas écouter les gens; les laisser parler. Le discours des scientifiques est comme les rumeurs et comme la mode: aujourd'hui, ils disent une chose, demain une autre. Mais vous devez tenir compte du fait que la parole de Dieu, demeure dans les siècles. 
Ce que le Seigneur a commandé aucune philosophie ne peut le révoquer. Tout doit être fait, et ne peut pas être repoussé. Le jugement sera fait selon la Parole du Seigneur, et non pas selon notre philosophie.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire