"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 2 janvier 2017

Lundi de la Vingt-Neuvième Semaine après la Pentecôte



Hébreux 11:17-23, 27-31; Marc 9:42-10:1


Tout homme doit être salé par le feu, et tous les sacrifices doivent être salés au sel. Avant cela, le Seigneur a dit que l'on doit être préparé pour toutes sortes de sacrifices et tous les actes d'abnégation, afin de se tenir sur le bon chemin. Bien que ces sacrifices nous soient chers, comme nos propres yeux, ou indispensables comme notre droite, nous devons les offrir sans hésiter un seul instant, car si nous faisons à contre cœur un tel sacrifice, et que nous nous éloignions à cause de cela de la bonne voie pour aller vers le mal, nous serons forcés de souffrir éternellement dans la vie future. 

Ainsi, offrez un sacrifice douloureux et triste ici-bas, pour éviter les tourments là-bas. Sans purification par le feu ici-bas, on ne peut pas être sauvé du feu éternel. Tous ceux qui désirent être sauvés doivent être salés par le feu, et passer par la purification du feu. Chacun d'entre nous, par la loi de notre création, nous devons nous offrir en sacrifice à Dieu, mais chacun de nous est impur. Cela signifie que nous devons nous purifier, de sorte que de nous se fera un sacrifice agréable à Dieu. 

Mais si vous commencez à vous purifier, à déraciner les passions de votre âme, cela sera douloureux, comme d'être consumés par le feu. Cette opération  intérieure d'auto-épuration est comme le fonctionnement du feu purificateur pour le métal. 

Le métal est sans sentiment. Si vous deviez donner lui le sentiment, il sentirait la purification et la combustion simultanément. La même chose se produit chez une personne qui se purifie. Au cours de cette opération, elle est comme brûlée par le feu. Le feu purificateur passe par toutes les parties de son corps comme le sel pénètre dans un corps qui conservé par le sel. Et seul celui qui se soumet à cette opération est vraiment un sacrifice agréable à Dieu, c'est pourquoi il est nécessaire que chacun soit salé par le feu, comme dans l'Ancien Testament, où tous les sacrifices était salés avant d'être offerts comme holocauste.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire