"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 21 janvier 2017

Samedi après la Théophanie



Ephésiens 6:10-17; Matthieu 4:1-11

L'Apôtre revêt les chrétiens de l'armure complète de Dieu. Il convient que cette leçon présente fasse suite à la leçon précédente. Car, si quelqu'un, répondant à l'appel de Dieu, a entrepris de commencer une nouvelle vie par la grâce de Dieu, fournissant pour sa part toute diligence (II Pierre 1:5), alors il ne faut pas s'attendre à se reposer sur ses lauriers, mais plutôt à lutter. 

Il a quitté le monde pour cela, le monde commence à l'opprimer. Il a été sauvé de la puissance du Diable, le Diable va courir après lui et poser des pièges devant lui, le jeter hors de la voie du bien et le traîner à nouveau dans son domaine. Il s'est lui-même renié, a nié l'égoïsme avec une horde complète de passions. Mais ce péché qui habite en nous ne va pas soudain renoncer à son existence libre et sans entraves, tandis que nous vivons dans le contentement de soi dans le plaisir, et chaque minute, il tentera, sous divers prétextes d'établir une fois de plus la routine de vie qui la remplissait et la nourrissait si richement jadis. 

Il y a trois ennemis, chacun avec des hordes innombrables, mais le commandant en chef est le Diable, tandis que ses plus proches aides sont les démons. Ils assurent le spectacle dans une vie pécheresse, ces adversaires d'une vie spirituelle. 

C'est pourquoi l'Apôtre arme le chrétien contre eux, comme s'il n'y avait pas du tout d'autres ennemis. Il dit: Nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes des ténèbres de ce monde, contre les esprits méchants dans les lieux célestes (Ephésiens 6:12). S'ils n'existaient pas, peut-être que les batailles n'existeraient pas non plus. De même, dès qu'ils sont repoussés et frappés, il suffit de rien pour repousser et vaincre les autres. 

Donc, que chacun de vous, voie où vous devez diriger vos flèches, ou du moins chercher à voir de quel côté vous avez particulièrement besoin de vous défendre. Puis, défendez-vous! L'Apôtre prescrit plusieurs armes, mais elles n'ont toutes le pouvoir que par le Seigneur. C'est pourquoi des combattants spirituels expérimentés nous ont transmis cette instruction: "Frappez l'Ennemi avec le Nom du Seigneur Jésus!"

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire