"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 9 février 2017

Jeudi de la Semaine du Pharisien et du Publicain



I Jean 1:8-2:06; Marc 13:31-14:2


Ce vers quoi l'Apôtre nous a dirigés hier, l'Évangile nous  le suggère maintenant directement: Prenez garde, veillez et priez car vous ne savez pas quand le temps ... Veillez donc .... de peur que venant tout à coup il vous trouvez endormis (Marc 13:33, 35-6). Il est nécessaire d'attendre, et à chaque instant de garder à l'esprit que le Seigneur est près de paraître et de briller comme l'éclair d'une extrémité de l'univers à l'autre. 
Certains pensent qu'il est possible de remplacer cette attente du Seigneur par l'attente de la mort. Ceci est bien, ou du moins cela devrait être fait. Mais l'attente de l'avènement du Seigneur est une chose, et l'attente de la mort autre chose. Elles conduisent à des pensées différentes, et à des sentiments différents nés sous l'impact de ces pensées différentes. 
Attendez le Jour du Seigneur, quand tout finira dans une détermination irrévocable. Après notre mort, le temps continuera toujours dans un état indécis, mais le jour du Seigneur arrêtera tout dans les siècles éternels, et cela sera scellé, vous ne pourrez pas vous attendre à des changements. "J'ai attendu", dites-vous. Alors n'attendez plus longtemps encore, et continuez à attendre. "Mais cela", dites-vous,"empoisonnera toutes mes joies". Cela n'empoisonnera pas toutes vos joies, cela éloignera seulement  de votre vie quotidienne ces joies qui sont illégitimement appelées ainsi. Vous aurez toujours la joie, seulement dans le Seigneur. Il est possible d'attendre le Seigneur avec cette joie, et si le Seigneur vous trouve dans cette joie, il ne vous demandera pas de compte, mais Il vous louera.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire