"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 28 février 2017

Mardi de la première semaine du Grand Carême


Les lectures suggérées sont sur la création, l'état originel de la chute et la promesse du salut de notre Seigneur Jésus-Christ. Prenez garde et apprenez! Il est maintenant temps pour votre re-création. Embrassez le Seigneur, et Il vous donnera la lumière qui éclairera vos ténèbres pécheresses; Il va mettre un firmament au milieu de vos pensées agitées et des désirs de votre coeur qui aime le péché: la bonne intention de travailler fermement et résolument pour Lui. Il établira des terres arides et la mer, et donnera à toute chose sa place en vous. Ensuite, vous allez commencer à produire plantes, herbes et arbres, les premiers fruits des vertus, et puis les créatures vivantes, œuvres spirituelles parfaites qui plaisent à Dieu; jusques à ce qu'enfin l'image et la ressemblance de Dieu soient restaurées en vous, comme vous fûtes créés au début (cf. Gn 1-26). Tout cela le Seigneur le créera pour vous dans ces six jours de création spirituelle, qui est votre préparation à la Sainte Communion, [1] si vous voulez passer ce temps avec attention, respect et contrition du cœur.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010

[1] Du temps de saint Théophane, c'était une coutume largement répandue en Russie pour les gens de passer la première semaine du Grand Carême à se préparer à recevoir la sainte Communion le samedi. Cette préparation, appelé en russe govénié, comprenait le jeûne, la participation aux Offices Divins, la lecture de prières (y compris les canons, acathistes, etc), les prosternations et l'occupation à des activités spirituelles, au lieu d'aller au travail. Le vendredi de la première semaine de carême, les gens allaient à la confession. Ainsi, quand saint Théophane mentionne les "six jours de la création spirituelle, il fait référence à ces six premiers jours du Carême qui étaient une préparation à la Sainte Communion le samedi de Saint-Théodore.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire