"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 4 février 2017

Samedi de la Trente-Troisième Semaine après la Pentecôte



II Timothée 2:11-19; Luc 18:2-8]


Pour plus fortement insister sur la vérité selon laquelle il faut toujours prier, et ne point se relâcher (Luc 18:1) et si la prière n'est pas rapidement entendue, il faut continuer à prier, le Seigneur a dit une parabole sur le juge qui ne craignait pas Dieu et qui n'avait pas d'égard pour les hommes. A la fin, le juge a acquiescé à la demande de la veuve, non pas parce qu'il craignait Dieu et avait des égards pour les hommes, mais seulement parce que la veuve ne le laisserait pas en paix. 
Donc, si un tel homme impitoyable ne pouvait pas supporter la persistance de la prière de cette femme, Dieu, Qui aime l'humanité et est rempli de miséricorde, n'exaucera-t-Il pas  une prière persistante élevée vers Lui, avec des larmes et de la contrition?! 
Voici la réponse à la question pourquoi nos prières ne sont pas souvent entendues: Parce que nous n'envoyons pas nos demandes à Dieu avec zèle, mais comme en passant; en outre, nous prions une fois aujourd'hui, puis nous  nous attendons à ce que notre prière soit exaucée demain, sans faire plus d'efforts dans la prière. C'est pourquoi notre prière n'est ni entendue ni exaucée. Nous n'accomplissons pas comme il le faut, la loi prévue pour la prière, la loi de persistance remplie d'espérance et de zèle.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire