"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 20 mars 2017

Lundi de la Quatrième semaine du Grand Carême



L'apôtre Paul dit que les Israélites, en traversant la mer, ont été baptisés en elle (I Cor. 10:2). [1] Un tel baptême servit pour eux comme une division entre l'Egypte et eux-mêmes. L'apôtre Pierre ajoute:  cette eau était une figure de baptême, et qui maintenant nous sauve (I Pierre 3:21.). Notre baptême nous sauve et sert de mur de séparation entre les ténèbres, le royaume satanique du péché et du monde, et la luminosité de la vie en Christ. Celui qui est baptisé se coupe de toutes les espérances terrestres et endure, et vit en ce siècle, comme dans un désert, n'étant pas lié à quoi que ce soit. Son cœur n'est pas sur terre, mais lui est tout à fait en ce siècle. Tout ce qui est ici, le touche en passant, afin qu'ayant une femme, il est comme s'il n'en avait pas; il achète des choses, mais il est comme ne possédant rien. En général, il utilise le monde, comme s'il l'utilisait pas (cf. I Cor. 7:30).


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

[1] Le slavon pour I Pierre 3:21 dit: Ainsi de même manière le baptême désormais nous sauve aussi.

2 commentaires:

  1. Excellent blog! Il y a près d'un an que je l'utilise très souvent.
    Dieu vous garde dans la paix.
    En XC.
    P. Emanuel Sofoulis.
    (Brasília-Brésil)

    RépondreSupprimer
  2. Cher en Christ Père Emmanuel,

    Χαιρετε Πατερ!

    Merci beaucoup pour votre aimable message. Je reçois peu de commentaires pour ce travail et le vôtre m'est précieux!

    Εν Χριστω,

    hypodiacre claude (Lopez-Ginisty)

    RépondreSupprimer