"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 30 avril 2017

Dimanche des Myrrhophores



Acts 6:1–7; Marc 15:43–16:8


Femmes infatigables! Elles n'accorderaient pas de sommeil à leurs yeux, ni d'assoupissement à leurs paupières (cf. Ps. 132) jusqu'à ce qu'elles trouvent leur Bien-Aimé! Mais les hommes étaient comme s'ils traînaient les pieds: ils sont allés au tombeau, ont vu le vide, et sont restés dans la confusion sur ce que cela pourrait signifier parce qu'ils ne L'avaient pas vu. Mais ce que cela signifie-t-il qu'ils avaient moins d'amour que les femmes? Non, là était un amour raisonné qui craignait de commettre une erreur à cause du prix élevé de cet amour et de son objet.
Quand ils ont également vu et qu'ils L'ont touché, alors chacun d'eux, non pas avec sa langue, comme Thomas, mais avec son cœur a confessé: Mon Seigneur et mon Dieu (Jean 20:28), et déjà rien ne pouvait les séparer du Seigneur. Les myrrhophores et les apôtres sont une image des deux aspects de notre vie: le sentiment et le raisonnement.
Sans sentiment, la vie n'est pas la vie; sans vie le raisonnement est aveugle, offre peu de fruits et beaucoup de son fruit est perdu. Nous devons combiner les deux. Permets au sentiment d'aller de l'avant et de s'éveiller, que la raison détermine la date, le lieu, la méthode et généralement l'arrangement pratique de ce que le cœur nous suggère de faire.
Intérieurement, le cœur vient en premier, mais dans l'application pratique, la raison vient en premier. Lorsque les sentiments seront éduqués à discerner le bien et le mal, alors peut-être sera-t-il possible de s'appuyer sur le cœur seul. Tout comme les pousses, les fleurs et les fruits poussent naturellement à partir d'un arbre vivant, ainsi la bonté seule émerge du cœur, se mêlant de façon rationnelle au cours de notre vie.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire