"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 22 avril 2017

Samedi de la Semaine Lumineuse



Actes 3:11-16; Jean 3:22-33


Nous avons deux vies, une vie charnelle et une spirituelle. Notre esprit est comme enseveli dans notre chair. Venant à la vie par la grâce de Dieu, une fois qu'il commence à s'extraire de son imbrication avec la chair et à apparaître dans sa pureté spirituelle, alors il sera ressuscité, ou il ressuscitera progressivement. Quand il se sortira entièrement  de ces liens, il en sortira comme d'un tombeau, dans une vie renouvelée. De cette manière, l'esprit devient distinct, vivant et actif, alors que le tombeau de la chair est séparé, mort et inactif, même si tous deux sont dans la même personne. 
Tel est le mystère de ce que l'apôtre dit: Où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté (II Corinthiens 3:17.). C'est la liberté de la décomposition qui entoure notre esprit incorruptible, ou la liberté des passions, qui corrompent notre nature. Cet esprit, entrant dans la liberté des enfants de Dieu est comme un papillon magnifiquement coloré, s'envolant de son cocon. Voici sa couleur arc en ciel: l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la foi, la douceur, la tempérance (Galates 5:22). Est-il possible à une telle beauté de perfection de ne pas éveiller en nous le désir de l'imiter?



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire