"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 15 avril 2017

Samedi de la Semaine Sainte



Romains 6,3-11; Matthieu 28:1-20


Le Seigneur dort corporellement dans la tombe; dans l'âme Il est descendu dans l'Hadès et Il y a prêché le salut aux âmes. Les saints de l'Ancien Testament n'étaient pas dans le ciel, mais ils demeurèrent dans la foi consolante qu'ils seraient amenés là dès que Celui Qui était Promis viendrait sur la terre, ayant vécu par la foi en Lui. Là aussi, le Précurseur prédit aussi de sa venue. Quand le Seigneur est descendu [en enfer], tous ceux qui croyaient s'accrochèrent à Lui et furent enlevés par Lui au Ciel. Mais même ce Ciel n'est que le seuil du paradis véritable qui ne sera dévoilé qu'après la résurrection générale et le Jugement Dernier. Bien que tous les saints du Nouveaux Testament soient également bienheureux dans le Ciel, ils attendent un bonheur encore plus parfait dans le siècle à venir, avec un nouveau ciel et une terre nouvelle (cf. Apocalypse 21,1), où Dieu sera tout en tous (cf. I Corinthiens 15:28).

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire