"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 7 avril 2017

Vendredi de la Sixième Semaine du Grand Carême



Les quarante jours saints du Grand Carême en sont venus à une fin! Maintenant, chacun de vous s'assied et calcule le résultat; qu'y avait-il au début et qu'y a-t-il maintenant? Il y a eu achat, alors quels sont les gains? Y a-t-il au moins un petit profit? Nous sommes entrés dans l'arène: alors, avons-nous couru, et ayant couru, avons-nous atteint ce que nous attendions? Une lutte a été annoncée: alors, nous sommes-nous armés, avons-nous combattu, et ayons combattu, sommes-nous tombés, ou avons-nous vaincu? Jeûneurs attentifs et vigilants, ayant œuvré avec un cœur contrit et humilié, à regarder en arrière, on ne peut que se réjouir. Cependant, pour nous, insouciants et contentant la chair, n'étant concernés que par les conforts de la chair et des choses qui nous plaisent, il n'y a toujours que la honte. Mais même cela manque. Certains sont battus, mais ne ressentent aucune douleur, parce qu'ils ont un front de cuivre et une nuque de fer.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire