"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 22 mai 2017

Lundi de la Sixième semaine de Pâques


Actes 17:1-15; Jean 11:47-57]


Que faisons-nous? car cet homme fait beaucoup de miracles (Jean 11:47). L'érudition judéenne trouva le Sauveur coupable. Et de nos jours, l'érudition allemande [1] trouve que ce qui est surnaturel est déplacé dans les Évangiles de Jésus-Christ: tout est bon, cela seulement [le miraculeux] ne convient pas. Ces deux manières de penser se rencontrent en analyse finale. L'érudition judéenne a décidé: il est avantageux qu'un seul homme meure (Jean 11:50), et que le reste ne se perde pas, alors que l'érudition allemande déclare: nous allons éliminer le surnaturel afin de préserver toutes les autres vérités évangéliques. 
Et qu'advint-il de cela? Les Judéens ont détruit leur peuple, tandis que les Allemands ont perdu toutes les vérités chrétiennes, et maintenant ils se retrouvent avec presque rien. Le Seigneur est la pierre angulaire de la maison du salut; de même la foi dans le surnaturel est la pierre angulaire de tout l'édifice de la vérité inspirée par Dieu. Le Sauveur Lui-même, dans Sa personne, est la couronne du surnaturel, et sa Source intarissable dans l'Église. Celui qui touche à ce point, touche à la prunelle de l'œil de Dieu.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

[1] Par "érudition allemande" Saint Théophane fait très probablement allusion aux philosophes protestants allemands de son temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire