"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 2 mai 2017

Mardi de la Troisième Semaine de Pâques



Actes 8:5-17; Jean 6:27-33


Simon lui-même croyait aussi: et quand il fut baptisé, il continua avec Philippe (Actes 8:13). Il crut et à la fois et il fut baptisé, mais rien n'est venu de lui. Il faut penser qu'il y avait quelque chose de pas tout à fait juste dans la formation de sa foi. La foi sincère est la renonciation à son esprit. On doit se dépouiller de son esprit et le présenter à la foi comme une "table rase", afin que la foi puisse s'inscrire sur l'esprit tel qu'elle est, sans aucun mélange dans des définitions et des principes étrangers. Quand les anciennes croyances restent dans l'esprit, alors un mélange se produit en lui après que les préceptes de la foi y soient inscrits. La conscience sera confuse entre le sophisme de l'esprit et les opérations de la foi. 
Simon fut donc un modèle pour tous les hérétiques, comme tous ceux qui entrent dans le royaume de la foi en pensant comme ils le faisaient auparavant. Ils sont confus dans la foi et rien ne vient d'eux autre que de mal: pour eux-mêmes, quand ils gardent le silence, pour les autres, quand cette confusion n'est pas maintenue en eux seuls, mais est communiquée à d'autres, en raison de leur soif d'être des maîtres d'enseignement. C'est pourquoi il s'avère qu'il y a toujours un parti de gens qui plus ou moins pèchent dans la foi, avec une misérable sûreté de leur correction, et une impulsion calamiteuse de remodeler tout le monde à leur manière.
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire