"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 19 mai 2017

Vendredi de la Cinquième Semaine de Pâques


Actes 15:5-34; Jean 10:17-28

Vous ne croyez pas, parce que vous n'êtes pas de Mes brebis, dit le Seigneur aux Judéens incrédules. Mes brebis entendent Ma voix, et je les connais, et elles Me suivent (John 10:26-7). Les incroyants n'appartiennent pas au troupeau du Christ. A cette époque, les infidèles étaient ceux qui n'étaient pas encore entrés dans la bergerie, mais maintenant les mécréants sont tous ceux qui ont abandonné la foi ou qui se traînent derrière le troupeau du Christ. Le Seigneur est le berger: toutes Ses brebis vont derrière Lui, en suivant Ses enseignements et l'accomplissement de Ses saints commandements. Les pécheurs sont les moutons qui sont malades et faibles, mais encore vivotent avec le troupeau. Mais ceux qui ont perdu la foi sont ceux qui ont totalement pris du retard, et ont été abandonnés pour être mangés par les bêtes sauvages. Ce sont ceux qui sont vraiment à l'arrière. Ils ne sont pas du bercail du Christ et ils n'ont pas entendu Sa voix, et Il ne les connaît pas, parce qu'ils ne se laissent pas connaître comme la femme hémoroïsse. Et au jour du jugement il sera leur dit: Je ne vous connais pas, partez! (cf. Matt 25:12.).

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire