"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 6 juillet 2017

Jeudi de la Cinquième Semaine après la Pentecôte


Commentaire quotidien de l\

Romains 15:17-29; Matthieu 12:46-13:03


Car, quiconque fait la volonté de mon Père Qui est aux cieux, celui-là est mon frère, ma sœur et ma mère. Par ceci, le Seigneur nous donne de savoir que la parenté spirituelle qu'il est venu à planter et élever sur la terre n'est pas la même que la parenté charnelle, bien que dans la forme de ses relations, le spirituel est semblable au charnel. 
Le spirituel contient aussi des pères et des mères, ce sont ceux qui donnent naissance aux personnes avec la parole de vérité ou l'Evangile, comme le dit l'apôtre Paul. Et il contient aussi des frères et sœurs, ce sont ceux qui sont nés spirituellement d'une personne et grandissent en un seul esprit. La connexion entre proches [spirituels] est fondée sur l'action de grâce. Elle n'est pas externe, et n'est pas superficielle, mais aussi profonde et vivante que la connexion charnelle, seulement elle a sa place dans une autre sphère beaucoup plus élevée et plus importante. C'est pourquoi elle prédomine sur le charnel, et lorsque cela est nécessaire, elle apporte la chair comme un sacrifice de ses intérêts spirituels, sans regret, en toute certitude que ce sacrifice est agréable à Dieu et qu'il est requis par Lui.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire