"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 5 juillet 2017

Mercredi de la Cinquième Semaine après la Pentecôte


Commentaire quotidien de l\

Romains 15:7-16; Matthieu 12:38-45


En chaque personne qui vit sans repentance dans le péché, vit un démon, comme s'il était dans une maison, prenant tout en charge en lui. Lorsque, par la grâce de Dieu un tel pécheur vient à la contrition de ses péchés, se repent et cesse de péché, le démon est chassé de lui. D'abord, le démon ne pas déranger celui qui s'est repenti, parce qu'il y a chez lui au début beaucoup de ferveur, qui brûle les démons comme un feu, et les repousse comme une flèche. Mais alors, quand la ferveur commence à se refroidir, le démon approche de loin avec ses suggestions, jette dans les mémoires les plaisirs anciens et l'appelle à eux. Si le pénitent ne se  méfie, il va bientôt passer d'une sympathie à un désir pour le péché; s'il ne se ressaisit pas et retourner à l'état de sa sobriété ancienne, alors une chute n'est pas loin. 
Du désir naissent l'inclination pour le péché et la décision de le commettre,  le péché intérieur est prêt, le péché extérieur n'est que l'attente d'une occasion propice. Quand une occasion se présente, le péché sera accompli. Alorss le démon entrera à nouveau, et commencera à conduire une personne de péché en péché encore plus rapidement qu'auparavant. Le Seigneur dépeint cela avec la parabole sur le second retour du démon dans la maison propre et balayée.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire