"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 2 août 2017

Mercredi de la Huitième Semaine après la Pentecôte


Commentaire quotidien de l\

I. Corinthiens 10:12-22;. Matthieu 16:20-24


Lorsque les saints apôtres confessèrent que le  Sauveur était le Fils de Dieu, Il a dit, je dois souffrir…  et être mis à mort. L'œuvre avait mûri; Il ne restait plus qu'à la compléter par la mort sur ​​la Croix La même chose se produit dans le courant du progrès moral d'un chrétien. Alors qu'il est aux prises avec ses passions, l'ennemi espère toujours en quelque sorte le tenter, mais quand les passions se sont arrêtées et que l'ennemi n'a plus assez de puissance pour les réveiller, il présente des tentations extérieures, toutes sortes de fausses accusations, d'ailleurs, les plus sensibles. Il essaie de planter de la pensée: "Alors, pourquoi as-tu œuvré et lutté? Rien de bon n'en sortira pour toi." Mais quand l'ennemi se prépare donc à une guerre de l'extérieur, le Seigneur envoie l'esprit de patience à son combattant, préparant ainsi une volonté vivante dans son cœur pour toutes sortes de souffrances et d'hostilité avant que l'ennemi ne puisse réussir à semer le trouble. Comme le Seigneur le dit à propos de Lui-même, je dois souffrir, les lutteurs spirituels se sentent également une sorte de soif d'épreuves. et quand la souffrance et l'hostilité viennent, ils les accueillent avec joie, et les boivent comme un homme assoiffé boit une eau rafraîchissante.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire