"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 11 octobre 2015

Dix-Neuvième Dimanche après la Pentecôte



II Corinthiens 9:6-11; Luc 5:1-11

Les pêcheurs ont travaillé dur pendant toute une nuit sans rien prendre, mais quand le Seigneur est monté sur leur bateau, et, qu'après avoir prêché, Il leur commanda de jeter leur filet, ils en ont pris tant qu'ils ne pouvaient pas les sortir et le filet a éclaté. C'est une image pour tous les travaux fait sans l'aide de Dieu, et pour les travaux faits avec l'aide de Dieu. 

Quand une personne travaille, voulant réaliser quelque chose par ses seules forces, elle échoue. Quand le Seigneur s'approche d'elle, alors une bonne chose après l'autre jaillit de quelque part. Dans le sens spirituel et moral,  l'impossibilité de succès sans le Seigneur est matériellement visible: Sans moi vous ne pouvez rien faire, dit le Seigneur. Et cette loi agit en toutes choses. 

Tout comme une branche qui ne croît pas sur un arbre, non seulement ne porte pas de fruits, mais se dessèche et perd sa vie, ainsi les gens non plus ne peuvent porter des fruits de la vérité, précieux pour la vie éternelle, s'ils ne sont pas en communion vivante avec le Seigneur. 

Tout bien qu'ils pourraient avoir est seulement une apparence de bien, mais, en substance, ce bien est défectueux, comme une pomme sauvage de la forêt qui apparaît rouge, mais si vous y goûtez, elle est aigre. 

Ceci est également tangiblement clair dans un sens externe, et mondain: on lutte et on lutte, et tout cela en vain. Lorsque la bénédiction de Dieu descend, tout devient bien. Ceux qui sont attentifs envers eux-mêmes et envers les chemins de la vie connaissent ces vérités par l'expérience.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 7 octobre 2015

Mercredi de la Dix-Neuvième Semaine après la Pentecôte






Ephésiens 5:25-33; Luc 4:1-15

Le Diable se rapproche du Dieu-homme avec des tentations. Qui parmi les hommes en est libre? Celui qui chemine selon la volonté du Malin n'a pas l'expérience des attaques, mais il est simplement tourné de plus en plus vers le mal. Dès que l'on commence à revenir à soi et que l'on a l'intention de commencer une nouvelle vie selon la volonté de Dieu, immédiatement tout le royaume satanique entre en action: ils se hâtent d'éparpiller les bonnes pensées et les intentions de celui qui se repent de toutes les manières qu'ils peuvent employer. 


S'ils ne parviennent pas à le détourner, ils tentent d'entraver son bon repentir et sa bonne confession, s'ils ne parviennent pas à le faire, ils s'ingénient à semer de l'ivraie au milieu des fruits de repentance et de perturber ses oeuvres de purification du cœur. S'ils ne parviennent pas à suggérer le mal, ils tentent de déformer la vérité, s'ils sont repoussés de l'intérieur, c'est de l'extérieur qu'ils attaquent, et ainsi de suite jusqu'à la fin de la vie. 

Ils ne laissent même pas  mourir en paix, même après la mort ils poursuivent l'âme, jusqu'à ce qu'elle sorte dans l'espace aérien où ils planent et se rassemblent.

Tu demandes: "Que devons-nous faire? C'est désespérant et terrible! "Pour un croyant, il n'y a là rien d'effrayant, car auprès d'un homme craignant Dieu, les démons s'affairent seulement, mais ils n'ont pas de pouvoir sur lui.

 Un homme de prière sobre tire des flèches contre eux, et ils restent loin de lui, n'osant approcher, et craignant la défaite qu'ils ont déjà expérimentée. S'ils parviennent à quelque chose, c'est dû à notre maladresse. Nous relâchons notre attention, ou nous nous laissons distraire par leurs fantômes, et ils viennent immédiatement nous déranger avec encore plus d'audace. 

Si on ne reprend pas ses esprits à temps, ils tourbillonnent autour de nous, mais si une âme revient à la raison, ils reculent  encore, et espionnent de loin pour voir s'il est possible d'approcher à nouveau en quelque sorte. Donc, sois sobre, et sois vigilant et prie, et les ennemis ne te feront rien.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 6 octobre 2015

Mardi de la Dix-Neuvième Semaine après la Pentecôte



Philippiens 1:8-14 et Luc 5:12-16


Le lépreux se prosterna devant le Seigneur et le supplia: "Seigneur, si Tu le veux, Tu peux me rendre pur. Le Seigneur dit: Je le veux: sois pur. Et aussitôt la lèpre le quitta.
Ainsi, part immédiatement toute lèpre morale dès que quelqu'un se prosterne devant le Seigneur avec foi, repentir et confession, elle s'écarte vraiment et perd tout pouvoir sur lui. Pourquoi la lèpre revient-elle parfois? Pour la même raison que reviennent les maladies corporelles. A celui qui a récupéré on dit, "ne mange pas, ne bois pas cela, n'y pas." S'il n'obéit pas, la maladie reprend sa place.
Il en est ainsi dans la vie spirituelle. Il faut être sobre, vigilant, et prier, alors la maladie du péché ne reviendra pas. Si vous n'êtes pas attentif envers vous-mêmes, si vous vous permettez de voir, d'entendre, de dire et de faire sans discernement, comment le péché ne peut-il pas s'enflammer et prendre le pouvoir une fois de plus?
Le Seigneur a chargé le lépreux de tout accomplir conformément à la Loi. Cela signifie que, après la confession, il faut recevoir une pénitence et fidèlement l'accomplir, en elle, est cachée une grande force de prévention. Mais pourquoi certains disent-ils : cette habitude pécheresse m'a vaincu, je ne peux pas me maîtriser. Soit parce que la repentance et la confession n'était pas complet, ou parce que, après des changements précautionneux, il n'adhère que faiblement à eux, ou se ménage. Il veut tout faire sans peine et sans contrainte de soi, et il est la risée de l'Ennemi.
Déterminez de vous défendre jusques à la mort et de montrer [cette résolution] dans les faits, et vous verrez quelle puissance il y a en elle. Il est vrai que dans toutes les passions insurmontables qui revient l'Ennemi possède l'âme, mais ceci n'est pas une justification, car il fuit immédiatement dès que vous produisez un changement intérieur, avec l'aide de Dieu.



Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

lundi 5 octobre 2015

Lundi de la Dix-Neuvième Semaine après la Pentecôte





Ephésiens 4:25-32 et Luc 3:19-22


Hérode est une image de l'amour de soi, irrité par sa conscience troublée, recevant des reproches de la Vérité; l'amour de soi cherche à échapper à ce désagrément en appliquant la force. Saint Jean le Précurseur est une image de la vérité persécutée par l'amour de soi de quelqu'un d'autre, quand cet amour de soi est en mesure de le faire. 

Peu importe comment on assouplit la vérité avec tous les paroles adoucies et les tours de parole que l'amour tendre peut inventer, ne voulant pas nuire ou  blesser un autre cœur, le visage de la vérité apparaîtra néanmoins aux yeux de la conscience, et y suscitera une tempête de dénonciation en son sein. 

L'égoïsme est myope, il ne peut pas voir que la dénonciation n'est pas venue du dehors mais de l'intérieur, et il s'élève de toutes ses forces contre l'accusateur externe

En bloquant ses lèvres, cet égoïsme s'attend également à réduire au silence la voix intérieure. Il ne réussit pas, cependant, il ne dirige pas son inquiétude dans la bonne direction. Il faut apaiser la conscience, puis, peu importe le nombre accusateurs externes il y aura, ils ne dérangeront pas le monde intérieur, mais au contraire ils l'approfondiront, forçant le sujet à recueillir des convictions qui calment de l'intérieur: la foi dans le Seigneur crucifié, la sincérité de la repentance et de la confession, et la fermeté dans la résolution de ne rien faire contre sa conscience. 

C'est là ce qu'il faut considérer, et non pas continuer à mettre tous les Jean-Baptiste en prison, car la parole de vérité de Dieu chemine partout sur la terre, et tout homme est un Jean-baptiste accusateur pour nous.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

dimanche 4 octobre 2015

Dix-huitième Dimanche après la Pentecôte



Hébreux 4:14-5:6, Marc 8:34-9:1


Quiconque veut me suivre, qu'il renonce à lui, et qu'il prenne sa croix et qu'il me suive (Marc 8:34). Il est impossible de suivre le Seigneur en tant que porteur de croix sans croix, et quiconque le suit, chemine immanquablement avec une croix. Quelle est cette croix? Il y a toutes sortes de désagréments, de charges et d'afflictions qui pèsent lourdement à la fois intérieurement et à l'extérieur, le long de la voie de la réalisation consciente des commandements du Seigneur, dans une vie selon l'esprit de Ses instructions et de Ses exigences.
Une telle croix fait tellement partie d'un chrétien que partout où il y a un chrétien, il y a cette croix, et où il n'y a pas une telle croix,il n'y a pas de chrétien. 
Des privilèges abondants et une vie de plaisir ne conviennent pas à un vrai chrétien. Sa tâche est de se purifier et de se réformer. Il est comme une personne malade, qui a besoin de la cautérisation, ou de l'amputation, comment cela peut-il être sans douleur?
Il veut s'arracher à la captivité d'un ennemi puissant, mais comment cela peut-être sans lutte et sans blessures? Il faut aller à l'encontre de toutes les pratiques qui l'entourent, mais comment peut-il soutenir cela sans contrainte et sans inconvénient?
Réjouissez-vous quand vous sentez la croix sur vous-même, car c'est un signe que vous suivez le Seigneur sur le chemin du salut qui conduit au Ciel.
Supportez un peu cela. La fin est toute proche, ainsi que les couronnes!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

samedi 3 octobre 2015

Samedi de la Dix-Huitième Semaine après la Pentecôte





Actes 10:44-11:10; Jean 8:21-30

Ils ont demandé au Seigneur: Qui es-tu? Il répondit: Ce que je vous dis dès le commencement. (Jean 8:25). Il est devant, derrière lui sont les saints apôtres, derrière les apôtres sont les pasteurs et les enseignants et toute l'Eglise du Christ. Jugez maintenant qui est l'avant-garde véritable. 

Depuis si longtemps tant de gens les ont suivis et les suivent toujours; ils n'ont pas cessé d'être devant, car ils continuent d'être devant, tandis que les autres les suivent. Ainsi, pour nous, chrétiens, il y a déjà une avant-garde, et si quelqu'un tente de pousser de nouvelles personnes à l'avant, il est évident qu'ils doivent être compris comme une position d'avant-garde dans la direction opposée, c'est-à-dire, sur le chemin qui mène au fond de l'enfer. Il n'y a rien à ajouter à cela. 

Soyez sur vos gardes- car qui parmi vous est l'ennemi de lui-même? Essayez seulement de comprendre cela d'une manière réelle, tenez fermement à la vérité connue du Christ, et laissez les autres dire ce qu'ils veulent.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

vendredi 2 octobre 2015

Vendredi de la Dix-Huitième Semaine après la Pentecôte






I Corinthiens 4:13-18; Matthieu 24:27-33, 42-51

Veillez, car vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur viendra. Si seulement on se souvenait de ceci, il n'y aurait pas de pécheurs. Mais on ne s'en souvient pas, même si chacun sait que c'est incontestablement vrai. Même les ascètes les plus stricts ne furent pas assez forts pour se garder facilement dans cet esprit, et faire des efforts pour le fixer dans leur conscience afin qu'il ne les quitte pas, l'un d'eux gardait un cercueil dans sa cellule, un autre suppliait ses compagnons ascètes de lui poser des questions sur son cercueil et sa tombe, une autre conservait des images de la mort et du Jugement, une autre par d'autres moyens... 
Si la mort ne touche pas une âme, l'âme ne m'en souvient pas. Mais en aucune manière, ce qui suit immédiatement la mort ne peut ne pas toucher une âme, une âme, ne peut qu'être préoccupée par cela, car c'est le jugement de son destin pour des siècles éternels. 
Pourquoi une âme ne se souvient-elle pas de cela? Elle se trompe en pensant que la mort ne viendra pas de sitôt, et que peut-être, de quelque manière, rien ne va mal pour nous. Combien c'est amer! 
Il va sans dire que l'âme qui demeure dans de telles pensées est négligente et indulgente envers elle-même. Alors, comment peut-elle penser que le jugement sera favorable pour elle? Non, on doit se comporter comme un étudiant qui fait face à un examen: peu importe ce qu'il fait, l'examen ne délaisse pas sa tête; un tel souvenir ne lui permet pas de perdre même une minute en vain, et il utilise tout son temps pour se préparer pour l'examen. Quand acquerrons-nous une telle mentalité!


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

jeudi 1 octobre 2015

Jeudi de la Dix-Huitième Semaine après la Pentecôte




II Corinthiens 4:1-6; Matthieu 24:13-28


Mais celui qui persévérera jusques à la fin, celui-là sera sauvé. Cependant, ce ne sont pas tous ceux qui persévèreront qui seront sauvés, mais ceux qui persévèreront sur la voie du Seigneur. Cette vie nous est donnée pour cette raison-persévérer, tout le monde persévère en quelque chose, même jusques à la fin. Mais la persévérance ne conduit pas à en bénéficier, si ce n'est pas pour l'amour du Seigneur et de Son saint Evangile. marchez sur le chemin de la foi et des commandements évangéliques; les occasions de persévérer vont se multiplier, mais à partir de ce moment, la persévérance va commencer à produire des couronnes. 

Cette persévérance, qui auparavant était vide, sera fructueuse. Avec quel aveuglement l'Ennemi nous entoure, pour que seule la persévérance qui est rencontrée sur le chemin du bien semble lourde et insupportable, mais ce qu'il inflige à ceux qui servent les passions semble léger et libre, bien que ce soit effectivement plus lourd et plus sombre que ce que les gens supportent aux prises avec les passions, et en s'opposant à l'Ennemi! Mais nous sommes aveugles, et ne voyons pas cela... Nous travaillons, persévérons, et nous épuisons jusques au point de rupture pour l'amour de l'Ennemi, et pour notre propre perdition.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+