"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 31 janvier 2020

Vendredi de la Trente-Troisième Semaine après la Pentecôte




Ephésiens 4:17-25; Marc 12:1-12


Le jour de la Théophanie, il est montré dans l'action que l'économie Divine de notre salut est accomplie par le Seigneur Jésus-Christ selon la bonne volonté du Père, dans la communion de l'Esprit Saint. Mais maintenant, par la parole de l'Apôtre, il nous est suggéré que le salut de chacun en fonction de cette économie divine de Dieu ne passe par aucun autre moyen que par l'opération de la Très Sainte Trinité: le Père, le Fils et le Saint-Esprit, selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, par l'obéissance, et l'aspersion du sang de Jésus-Christ (I Pierre 1:2). 
Dieu le Père, ayant eu prescience de l'homme qui croit, lui répond par Sa bonne volonté, et l'appelle au salut par la grâce de l'Esprit Saint. Le Saint-Esprit, l'ayant appelé à la foi et l'ayant fortifié en elle, asperge le croyant avec le sang du Seigneur et Sauveur dans le Sacrement du Baptême. Par cela, l'Esprit Saint, faisant Son entrée en lui, Lui-même demeure en lui et l'aide par tous les moyens possibles à assurer son salut. 

Louons, chantons des hymnes, et magnifions la Très Sainte Trinité, la bonne Créatrice de notre salut. Faisant grande diligence, hâtons-nous de nous parer de toutes les vertus, à l'image de Celui Qui nous a créés et recréés; afin que nous ne soyons pas montrés oisifs, ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur, et que nous ne nous fermions pas l'entrée dans l'éternel Royaume de notre Seigneur (II Pierre 1:5, 8, 11) auquel nous sommes appelés.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

jeudi 30 janvier 2020

Jeudi de la Trente-Troisième Semaine après la Pentecôte



Jacques 1:19-27; Marc 10:17-27


Quelqu'un s'est tourné vers le Seigneur avec cette question: Bon Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? Pourquoi cette question était-elle nécessaire? N'y avait-il pas les Écritures? La loi n'était-elle pas lue tous les samedis pour tout le monde? Il y avait tout, à la fois l'Écriture, et ses interprètes, mais dans la  société des différences d'opinion étaient entendues et elles embrouillaient tout le monde. 
Les pharisiens disaient une chose, les Sadducéens une autre, les Esséniens, leur propre version, les Samaritains la leur. En Galilée, peut-être même que les enseignements païens étaient entendus, et chacun mettait en avant sa version avec conviction.
Toute personne qui était remplie de zèle pour le salut en venait naturellement à cette question: Que dois-je faire? Que dois-je suivre, afin que mon âme ne soit pas détruite? Notre situation est maintenant très semblable à celle de ces temps-là. 
Quels enseignements sont donnés dans nos écoles, dans la société, et dans la littérature! Pour les indifférents ce n'est rien, mais ceux pour qui tous les enseignements ne sont pas les mêmes, ne peuvent que chercher une réponse à la question: "Que dois-je faire?" 
Alors, quelle est la solution? Celle que le Sauveur a donnée: croire et vivre comme Dieu l'a commandé, et ne pas écouter les gens; les laisser parler. Le discours des scientifiques est comme les rumeurs et comme la mode: aujourd'hui, ils disent une chose, demain une autre. Mais vous devez tenir compte du fait que la parole de Dieu, demeure dans les siècles. 
Ce que le Seigneur a commandé aucune philosophie ne peut le révoquer. Tout doit être fait, et ne peut pas être repoussé. Le jugement sera fait selon la Parole du Seigneur, et non pas selon notre philosophie.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

mercredi 29 janvier 2020

Mercredi de la Trente-Troisième Semaine après la Pentecôte



 Marc 11:23-26

Si vous ne pardonnez pas les fautes des autres contre vous, votre Père céleste ne vous pardonnera pas vos fautes, dit le Seigneur. Qui ne pardonne pas les autres? Une personne juste, ou celui qui se considère comme juste. Pour une telle personne il reste rien d'autre que de juger, de prononcer des peines, et de demander l'exécution du coupable. Est-ce qu'un homme qui se sent coupable a le temps de se préoccuper de juger les autres? Sa langue osera-t-elle juger un autre et lui demander satisfaction, quand sa propre conscience le condamne sans cesse, et le menace sans cesse du juste Jugement de Dieu? 

Alors, vaut-il mieux pécher que d'être hypocrite? Non, en tout ayez du zèle pour la vertu; mais avec toute votre vertu, reconnaissez que vous êtes un esclave indigne, et reconnaissez-le pleinement en pensée, c'est-à-dire faites que la pensée de votre indignité soit au premier plan, tandis que le sentiment d'être vertueux se cache au second plan, mais préservez une pleine conscience et le sentiment de vous-même comme indigne. 

Lorsque vous y parvenez, (et vous devez œuvrer pour cela, car ce n'est pas acquis soudainement), alors peu importe la façon dont votre frère vous offense, vous ne lui demanderez pas de vous rendre des comptes, parce que votre conscience vous répétera: "Et tu ne ne mérites pas cela seulement, cela ne suffit pas pour toi." Alors, vous lui pardonnerez;. et ayant pardonné, vous vous serez rendus dignes de pardon. Donc, pendant toute votre vie qu'il y ait pardon après pardon, et au Jugement Dernier, tout vous sera pardonné.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 28 janvier 2020

Mardi de laTrente-Troisième Semaine après la Pentecôte


Ephésiens 2: 19-3: 7; Marc 11: 11-23

   Le figuier couvert de feuilles était splendide en apparence, mais il n'a pas été honoré de l'approbation du Seigneur parce qu'il n'y avait pas de fruits sur lui, et il n'y avait pas de fruits parce qu'il n'y avait pas de pouvoir de donner des fruits en lui. 

Combien de ces figuiers il y a dans le sens moral! En apparence, tout est bon, mais à l'intérieur il n'y a rien. Ils sont en bon ordre, honorables, et accomplissent tout ce qui est chrétien, mais ils n'ont pas l'esprit de vie en Jésus-Christ; ce qui est la raison pour laquelle ils ne disposent pas de fruits vivants. Et ce qui est en eux semble seulement être des fruits, mais ce n'en sont pas. 

En quoi se trouve l'esprit de vie en Jésus-Christ? Pour cela, nous disons: une partie de ceci vient du Seigneur, et l'autre de nous. Ce qui vient du Seigneur est essentiellement le pouvoir spirituel de porter du fruit; ce qui vient de nous est seulement le réceptacle de ce pouvoir. Soyez plus concernés par ce dernier. La racine de tout cela, c'est le sentiment que vous périssez, et que s'il n'y avait pas le Seigneur, vous péririez. Pour cela, vous aurez un cœur brisé et humilié, dans tout ce que vous faites, tout au long de votre vie. 

En outre, puisque l'avenir est inconnu, il y a beaucoup d'ennemis, et vous pouvez tomber à chaque instant, la peur et le tremblement accompagnant le salut, avec le cri incessant: " Ô Toi qui connais toutes choses, sauve-moi" Malheur à celui aussi qui se repose sur autre chose que le Seigneur; malheur à celui qui a travaillé pour autre chose que le Seigneur! 

Demandez-vous, vous qui travaillez à des actes qui sont considérés comme agréables à Dieu, pour qui travaillez-vous? Si votre conscience répond hardiment: seulement pour le Seigneur-c'est bien; mais sinon, vous construisez une maison sur le sable. C'étaient quelques indications d'un esprit intérieur fertile. Vous pouvez comprendre beaucoup d'autres choses selon ces indications.



Ephésiens 2: 19-3: 7; Marc 11: 11-23


Le Seigneur a enlevé sa bénédiction du figuier, qui était riche en feuilles, mais qui n'avait pas de fruit, et il a séché. C'est une leçon d'action. Le figuier représente des personnes qui en apparence sont propres, mais en essence ne sont pas dignes d'approbation. Qui sont ces gens? Ce sont ceux qui parlent avec éloquence de la foi, mais qui n'ont pas cette foi - ils ne tiennent les objets de la foi que dans l'intellect. Ce sont ceux dont le comportement extérieur est bon, mais leurs sentiments et leurs dispositions sont très-mauvais, et ils ne manifestent des œuvres convenables que pour cacher leur inconvenance aux gens; Dans la mesure du possible, ils ne font pas ces travaux. Par exemple, une telle personne donne l'aumône quand quelqu'un lui demande devant les gens, mais lui demander en privé et il vous réprimander. Il va à l'église prier Dieu, prie en vue de tout le monde, et prie à la maison aussi bien, afin de ne pas mettre la honte sur lui-même devant sa maison. Mais dès qu'il est seul, il ne fait même pas le signe de la croix sur son front. Il n'a aucune idée de se tourner vers Dieu avec l'esprit et le cœur. Prions pour que Dieu ne nous permette pas d'être comme ceux-ci. Car alors nous n'échapperons pas au jugement prononcé sur le figuier.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

lundi 27 janvier 2020

Lundi de la Trente-Troisième Semaine après la Pentecôte



Jacques 2,14-26; Marc 10:46-52


Mes frères, à quoi sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver? (Jacques 2:14). Le chemin de la foi est le repentir. En se repentant que dit-on? "J'ai péché, je ne le ferai plus. Je ne vais pas pécher, donc je vais vivre selon les Commandements." La repentance ne s'écarte pas de l'acceptation de la foi; mais s'unissant avec la foi, elle reste jusques à la fin. 
Ainsi la présente résolution de vivre selon les Commandements demeure en vigueur en présence de la foi. Par conséquent, si le croyant est venu à la foi par un chemin d'accès direct, c'est-à-dire, par le chemin de la repentance, il est zélé dans l'accomplissement des Commandements, ou bien  c'est quelqu'un qui fait de bonnes œuvres. La foi lui donne une motivation plus puissante pour cela, la foi lui donne aussi la force emplie de grâce d'accomplir cela par les Saints Mystères. Ainsi, la foi favorise les œuvres. Les œuvres à leur tour rendent la foi parfaite, car jusqu'à ce que ce que quelqu'un croit se fasse dans les actes, la foi n'est pas vraiment la foi. Cela devient apparent seulement dans les œuvres, non seulement apparent, mais fort. Les œuvres influencent à leur tour la foi et la renforcent.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

dimanche 26 janvier 2020

Dimanche après la Théophanie




+

Ephésiens 4:7-13; Matthieu 4:12-17


Hier, l'Apôtre armait le chrétien qui s'engage sur le chemin du salut avec l'armure spirituelle. Maintenant, il montre qui sont les dirigeants dans cette bataille, et quel est le brillant but final de toute notre inspiration dans les moments difficiles. Les dirigeants sont les pasteurs et les enseignants, que le Seigneur a donnés à l'Eglise, et par la bouche desquels Lui-même indique des instructions utiles pour tous, dès que l'on se tourne vers ces dirigeants avec foi et en faisant appel au Seigneur par la prière. 

Ceux qui cheminent généreusement sur la Voie du Seigneur, connaissent cette vérité, comme le font ceux qui, sans pitié pour eux-mêmes, mènent une lutte avec les ennemis du salut. Dans leurs pasteurs ils trouvent toujours de l'aide, et ils sont amenés à la compréhension, quand, de l'extérieur, cette aide ne pouvait pas être prévue. Car ils ne viennent pas vers hommes, mais vers le Seigneur, Qui est toujours prêt à diriger et à donner la compréhension par de tels hommes, à tous ceux qui sincèrement et avec foi cherchent une aide venant de Lui. 

Le brillant objectif final est la mesure de la stature de la plénitude du Christ-la stature d'homme parfait (Ephésiens 4:13). Nous savons tous ce qu'est un homme parfait dans l'ordre habituel des choses, et nous pourrions difficilement trouver une personne qui ne souhaite pas atteindre une telle perfection. Mais le sens d'homme parfait dans le Seigneur est une chose qui n'est connue d'aucunes autres personnes que celles qui ont atteint cette stature. 

Ceci, cependant, ne devrait pas refroidir la ferveur requise pour la réalisation d'une telle stature, mais au contraire cela devrait la susciter plus encore, car ce manque de connaissance est dû à la hauteur de cette perfection spirituelle qui est appelée stature virile dans une vie selon Dieu. 

L'Apôtre a défini ceci  comme l'atteinte de la plénitude des perfections révélées dans le Seigneur et Sauveur. Tout le monde peut voir qu'il y a une raison pour nous d'appliquer toute diligence (II Pierre 1:5) pour atteindre cette vocation qui est nôtre.



Actes 19:1-8; Jean 1,29-34
Synaxe du Prodrome saint Jean-Baptiste

Saint Jean rendit ce témoignage de Jésus-Christ, qu'Il est, en vérité, l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde (Jean 1:29), qu'il est le libérateur promis, attendu par tous. Ceux qui étaient près de lui l'ont entendu et cru. Venant d'eux ce témoignage se transmit au peuple, et tout le monde a commencé à penser que Celui Auquel Jean rendit ce témoignage n'était pas un homme ordinaire. 

Le Sauveur a fait remarquer cela lorsque dans les derniers jours dans le temple, il a proposé aux chefs du temple une question: d'où venait le baptême de Jean, du ciel ou des hommes (cf. Marc 11:29)? Ils se sont abstenus de répondre, parce qu'il leur était impossible de ne pas voir que Jean n'était pas venu de lui-même baptiser d'eau. Mais s'ils avaient dis cela, ils auraient immédiatement dû reconnaître le témoignage de Jean que Celui Qui était Promis était devant eux, et donc être contraints de se soumettre à Son enseignement. 


Mais ils ne voulurent pas se soumettre, non pour des raisons bien fondées, mais uniquement en raison de leur préjudice. Mais leur obstination ne diminue pas le moins du monde la puissance du témoignage de saint Jean. À ce jour, c'est aussi certain que cela l'était au moment où ce témoignage sortait de sa bouche. Nous écoutons Jean, qui nous montre le vrai Libérateur, et par cela, nous vivifions notre foi, une foi qui a une preuve tangible derrière elle.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

samedi 25 janvier 2020

Samedi après la Théophanie



Ephésiens 6:10-17; Matthieu 4:1-11

L'Apôtre revêt les chrétiens de l'armure complète de Dieu. Il convient que cette leçon présente fasse suite à la leçon précédente. Car, si quelqu'un, répondant à l'appel de Dieu, a entrepris de commencer une nouvelle vie par la grâce de Dieu, fournissant pour sa part toute diligence (II Pierre 1:5), alors il ne faut pas s'attendre à se reposer sur ses lauriers, mais plutôt à lutter. 

Il a quitté le monde pour cela, le monde commence à l'opprimer. Il a été sauvé de la puissance du Diable, le Diable va courir après lui et poser des pièges devant lui, le jeter hors de la voie du bien et le traîner à nouveau dans son domaine. Il s'est lui-même renié, a nié l'égoïsme avec une horde complète de passions. Mais ce péché qui habite en nous ne va pas soudain renoncer à son existence libre et sans entraves, tandis que nous vivons dans le contentement de soi dans le plaisir, et chaque minute, il tentera, sous divers prétextes d'établir une fois de plus la routine de vie qui la remplissait et la nourrissait si richement jadis. 

Il y a trois ennemis, chacun avec des hordes innombrables, mais le commandant en chef est le Diable, tandis que ses plus proches aides sont les démons. Ils assurent le spectacle dans une vie pécheresse, ces adversaires d'une vie spirituelle. 

C'est pourquoi l'Apôtre arme le chrétien contre eux, comme s'il n'y avait pas du tout d'autres ennemis. Il dit: Nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes des ténèbres de ce monde, contre les esprits méchants dans les lieux célestes (Ephésiens 6:12). S'ils n'existaient pas, peut-être que les batailles n'existeraient pas non plus. De même, dès qu'ils sont repoussés et frappés, il suffit de rien pour repousser et vaincre les autres. 

Donc, que chacun de vous, voie où vous devez diriger vos flèches, ou du moins chercher à voir de quel côté vous avez particulièrement besoin de vous défendre. Puis, défendez-vous! L'Apôtre prescrit plusieurs armes, mais elles n'ont toutes le pouvoir que par le Seigneur. C'est pourquoi des combattants spirituels expérimentés nous ont transmis cette instruction: "Frappez l'Ennemi avec le Nom du Seigneur Jésus!"

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

vendredi 24 janvier 2020

Vendredi de la Trente-et-Unième Semaine après la Pentecôte

Jacques 2:1-13, Marc 10:23-32

Entendant la parole du Seigneur à propos des difficultés pour les riches à entrer dans le Royaume de Dieu, les disciples pensaient, qui peut donc être sauvé? Le Seigneur répondit à cela, aux hommes, cela est impossible, mais non à Dieu: pour Dieu avec toutes choses sont possibles.
Il n'est pas possible de renoncer à l'intérêt personnel, sans l'influence de la grâce sur le cœur, il n'est pas possible de faire face à toutes sortes de faiblesses pour les choses, ou avec tout le péché qui vit en nous et toutes ses conséquences, sans la grâce de Dieu. La grâce de Dieu est donnée, selon la foi dans le Seigneur, dans les mystères de la Sainte Eglise.
Tenez fermement à la Sainte Eglise de Dieu et à l'ensemble de ses institutions, et la puissance de Dieu, contribuant à apporter tout bien, demeurera toujours avec vous.
Mais en même temps souvenez-vous toujours que ces institutions illuminant et vivifiant, sont un moyen et non le but, c'est pourquoi vous devez passer par elles dans le seul but d'animer et de nourrir les pouvoirs de grâce qui sont cachés en vous grâce à leur influence, puis reprendre votre travail comme un homme fort, prêt à toute bonne action.

Si vous gardez ce que vous avez reçu pour vous, et que vous ne le libérez pas par de bonnes actions, vous n'aurez pas raison; comme l'on n'a pas raison si l'on fuit tout ce qui appartient à l'Eglise. Les faux zélotes de la piété rendent la structure même d'une vie pieuse objet de critiques, mais cela n'enlève pas la validité de cette structure, et ne justifie pas ceux qui se piquent de philosophie, et qui l'évitent uniquement pour ces motifs.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010


mercredi 22 janvier 2020

Mercredi de la Trente-et-Unième Semaine après la Pentecôte



Jacques 1:1-8, Marc 10:11-16


Avec quel amour le Seigneur traitait les enfants! Qui ne les traite pas avec l'amour? Plus on vit, plus on aime les enfants. En eux est manifestée la fraîcheur de la vie, la propreté et la pureté de disposition, qui ne peut qu'être aimé. En regardant l'innocence de l'enfance, certains supposent qu'il n'y a pas de péché originel, que chaque personne tombe quand elle prend de l'âge et rencontre des pulsions immorales, qu'il lui semble ne pas avoir la force de vaincre. 

Tout le monde tombe, mais le péché originel est néanmoins présent. L'apôtre Paul voit en nous la loi du péché, qui combat contre la loi de l'esprit. Cette loi, comme une graine, d'abord est comme invisible, mais elle est ensuite révélée et elle séduit. Ceux qui sont nés de lépreux ne manifeste pas la lèpre jusques à un certain âge, mais alors elle se révèle, et commence à les consommer comme elle l'a fait pour leurs parents. Où était la lèpre avant cette date? Elle se cachait à l'intérieur. 

C'est le cas du péché originel qui se cache jusques au temps, et il sort ensuite et fait son œuvre. L'environnement signifie beaucoup pour à la fois supprimer ce péché et le révéler. S'il n'y avait pas d'éléments de péché tout autour, il n'y aurait rien pour alimenter ce péché caché, et il pourrait se tarir de lui-même. Mais là est notre affliction: tout autour il y a beaucoup d'aliment favorable pour lui. Il y a beaucoup de péché en chaque personne ainsi que dans la société, mais tout cela ne détermine pas nécessairement que nous pècherons. Le péché est toujours une question de liberté: luttez et vous ne tomberez pas. Seul celui qui ne veut pas se battre tombe. Pourquoi n'avons-nous pas envie de lutter? Il n'existe aucunes règles concernant le désir et le manque de désir: je le veux, parce que je veux, et je ne veux pas, parce que je ne veux pas. L'autonomie est le principe original: on ne peut pas aller au-delà.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

mardi 21 janvier 2020

Mardi de la Trente et Unième Semaine après la Pentecôte


Hébreux 12:25-26, 13:22-25, Marc 10:2-12


Ce que Dieu a uni, que nul homme ne le sépare. Par ces paroles, le Seigneur affirme l'intégrité du mariage, un seul motif légal de divorce est indiqué, l'infidélité d'un conjoint. 

Mais que doit-on faire si on découvre une telle chose? Etre patient. Nous avons un commandement universel à porter les fardeaux les uns des autres; d'autant plus volontiers devraient le faire les conjoints, et l'accomplir avec respect d'un commun accord. Le refus d'être patient entraîne quelques désagréments hors de proportion, et les bagatelles s'entassent dans un mur de séparation. Pourquoi l'esprit nous a-t-il été donné? Pour aplanir le chemin de la vie. La sagesse trouvera une solution aux désagréments que l'on rencontre. En raison du manque de sagesse terrestre, cela ne fonctionne pas; encore plus en raison d'une réticence à réfléchir correctement à l'état des choses, et plus encore du fait de ne pas avoir de but autre dans la vie que le plaisir. 

Les plaisirs cessent, la satisfaction des uns avec les autres cesse; cela continue jusques au divorce. Plus les objectifs de la vie sont dépréciés, plus les divorces deviennent fréquents, d'une part, et d'autre part plus augmente la cohabitation temporaire illégale. La source de ce mal réside dans les vues matérialistes du monde et de la vie.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

lundi 20 janvier 2020

Synaxe de saint Jean-Baptiste




Actes 19:1-8; Jean 1,29-34
Synaxe du Prodrome saint Jean-Baptiste

Saint Jean rendit ce témoignage de Jésus-Christ, qu'Il est, en vérité, l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde (Jean 1:29), qu'il est le libérateur promis, attendu par tous. Ceux qui étaient près de lui l'ont entendu et cru. Venant d'eux ce témoignage se transmit au peuple, et tout le monde a commencé à penser que Celui Auquel Jean rendit ce témoignage n'était pas un homme ordinaire. 

Le Sauveur a fait remarquer cela lorsque dans les derniers jours dans le temple, il a proposé aux chefs du temple une question: d'où venait le baptême de Jean, du ciel ou des hommes (cf. Marc 11:29)? Ils se sont abstenus de répondre, parce qu'il leur était impossible de ne pas voir que Jean n'était pas venu de lui-même baptiser d'eau. Mais s'ils avaient dis cela, ils auraient immédiatement dû reconnaître le témoignage de Jean que Celui Qui était Promis était devant eux, et donc être contraints de se soumettre à Son enseignement. 

Mais ils ne voulurent pas se soumettre, non pour des raisons bien fondées, mais uniquement en raison de leur préjudice. Mais leur obstination ne diminue pas le moins du monde la puissance du témoignage de saint Jean. À ce jour, c'est aussi certain que cela l'était au moment où ce témoignage sortait de sa bouche. Nous écoutons Jean, qui nous montre le vrai Libérateur, et par cela, nous vivifions notre foi, une foi qui a une preuve tangible derrière elle.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

dimanche 19 janvier 2020

Théophanie du Seigneur




Matthieu 3:13-17

Le Baptême du Seigneur est appelée Théophanie [Dieu Révélé] parce qu'en Lui le seul vrai Dieu, adoré dans la Trinité, S'est révélé si manifestement: Dieu le Père par la voix du ciel, Dieu le Fils incarné, par Son baptême, et Dieu le Saint Esprit, par la descente sur les baptisés. 

Ici, le mystère de la relation entre les personnes de la Très Sainte Trinité est également révélé. Dieu le Saint-Esprit procède du Père et repose dans le Fils, mais ne procède pas du Fils. Là aussi se révèle le fait que l'économie Divine incarnée de notre salut est accomplie par Dieu le Fils incarné, coexistant avec l'Esprit Saint et Dieu le Père. 

Et il est révélé que le salut de chaque personne ne peut être accompli d'aucune autre manière que dans le Seigneur Jésus-Christ, par la grâce de l'Esprit Saint, selon la bonne volonté du Père. 

Tous les mystères chrétiens brillent ici avec leur lumière Divine et éclairent les esprits et les cœurs de ceux qui, avec foi célèbrent cette grande fête. Allons, empressons-nous mentalement En Haut et plongeons-nous dans la contemplation de ces mystères de notre salut, en chantant: "Seigneur, quand Tu fus baptisé dans le Jourdain, fut manifesté l'adoration de la Trinité", salut qui nous établit dans la Trinité, et nous sauve dans la Trinité.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

samedi 18 janvier 2020

Samedi avant la Théophanie


I Timothée 3:14-4:5; Matthieu 3:1-11


La maison de Dieu, qui est l'Eglise du Dieu vivant, la colonne et le fondement de la vérité (I Tim. 3:15). Par conséquent, il n'est pas nécessaire pour nous de regarder çà et là pour chercher où est la vérité. Elle est proche. Soyez dans l'Eglise, contenez tout ce qu'elle contient, et vous serez dans la vérité. Vous possèderez la vérité et vivrez par elle et en elle, et vous déborderez de vraie vie.


La vérité n'existe pas en dehors de l'Eglise orthodoxe. Elle est le seul tuteur fidèle de tout ce qui a été ordonné par le Seigneur par les saints Apôtres, et elle est donc la véritable Eglise apostolique. Certains ont perdu l'Eglise apostolique, mais puisque leur conscience chrétienne leur dit que seule une Eglise apostolique peut vraiment préserver et montrer la vérité, ils ont décidé de faire une telle église, et ils l'ont faite, et ils l'ont appelé de ce nom. Ils pouvaient appeler cela l'Eglise apostolique, mais ils ne pouvaient pas transmettre lui l'essence de ce qu'elle devait être. Car l'Église apostolique a été créée en fonction de la bonne volonté du Père par le Seigneur et Sauveur, et par la grâce de l'Esprit Saint, par l'intermédiaire des Apôtres. 

Une telle église ne peut pas être créée par des gens. Ceux qui pensent qu'ils peuvent créer une telle église sont comme des enfants jouant avec des poupées. S'il n'y a pas de véritable Eglise apostolique sur la terre, il n'y a pas besoin de gaspiller l'effort de création pour cela.

Mais grâces soient rendues au Seigneur, Il n'a pas permis aux portes de l'enfer de prévaloir sur la Sainte Eglise apostolique. Elle existe et restera, selon Sa promesse, jusques à la fin du monde. Cette église est notre Église orthodoxe. Gloire à Dieu!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

mardi 14 janvier 2020

Circoncision du Seigneur


Colossiens 2:8-12 et Luc 2:20-21, 40-62


Puisque le Nouvel An est le début de l'époque de l'année, nous devons rassembler dans notre âme ces pensées, sentiments et dispositions qui dirigeront nos affaires tout au long de l'année d'une manière chrétienne. Nous trouverons ceci au moment où nous aurons à l'esprit ce que le Jour de l'An est dans la vie spirituelle. Dans la vie spirituelle, le Jour de l'An, c'est quand celui qui a vécu avec négligence devient zélé pour le salut et pour plaire à Dieu. Quand on prend cette résolution, alors tout est reconstruit à nouveau à la fois intérieurement et extérieurement, sur de nouveaux commencements, les anciens meurent et tout est nouveau. Si vous avez ce sentiment, renouvelez-le, sinon, acquerrez-le et pour vous ce sera le Jour de l'An.

Une célébration digne de la fête de la Circoncision du Seigneur et de la commémoration de Saint Basile le Grand y sont également liées. L'essence de ce changement dont nous avons parlé est que la personne commence à partir de ce moment à vivre uniquement pour Dieu, pour son salut; alors qu'auparavant elle vivait exclusivement pour elle-même, pour la préparation de la destruction d'elle-même. Maintenant, elle abandonne ses anciennes habitudes, tous les conforts et tous ce en quoi elle se plaisait, elle éradique les passions et les dispositions lascives et entreprend des œuvres de stricte abnégation. 

Un tel changement représente précisément ce que, selon l'Apôtre, la circoncision du cœur doit être. La célébration de la circoncision du Seigneur nous le rappelle et nous oblige à le faire, tandis que Saint-Basile le Grand nous fournit un exemple à suivre. Donc, tous les thèmes qui fourmille dans notre conscience le jour du Nouvel An se réunissent en un seul, notre renouveau intérieur à travers la circoncision du cœur. 

Si cela plaît au Seigneur de donner à quelqu'un cet état d'esprit au Jour de l'An, c'est-à-dire, non seulement de penser de telle manière, mais aussi d'incarner tout cela dans sa vie-il célèbrera le Jour de l'An de la manière chrétienne la plus parfaite , et se préparera à passer toute l'année en chrétien. Le Jour de l'An suivant Nouvel il lui suffira de renouveler et d'animer ce qu'il a maintenant entrepris.


I Timothée 3:14-4:5; Matthieu 3:1-11


La maison de Dieu, qui est l'Eglise du Dieu vivant, la colonne et le fondement de la vérité (I Tim. 3:15). Par conséquent, il n'est pas nécessaire pour nous de regarder çà et là pour chercher où est la vérité. Elle est proche. Soyez dans l'Eglise, contenez tout ce qu'elle contient, et vous serez dans la vérité. Vous possèderez la vérité et vivrez par elle et en elle, et vous déborderez de vraie vie. 

La vérité n'existe pas en dehors de l'Eglise orthodoxe. Elle est le seul tuteur fidèle de tout ce qui a été ordonné par le Seigneur par les saints Apôtres, et elle est donc la véritable Eglise apostolique. Certains ont perdu l'Eglise apostolique, mais puisque leur conscience chrétienne leur dit que seule une Eglise apostolique peut vraiment préserver et montrer la vérité, ils ont décidé de faire une telle église, et ils l'ont faite, et ils l'ont appelé de ce nom. Ils pouvaient appeler cela l'Eglise apostolique, mais ils ne pouvaient pas transmettre lui l'essence de ce qu'elle devait être. Car l'Église apostolique a été créée en fonction de la bonne volonté du Père par le Seigneur et Sauveur, et par la grâce de l'Esprit Saint, par l'intermédiaire des Apôtres. 

Une telle église ne peut pas être créée par des gens. Ceux qui pensent qu'ils peuvent créer une telle église sont comme des enfants jouant avec des poupées. S'il n'y a pas de véritable Eglise apostolique sur la terre, il n'y a pas besoin de gaspiller l'effort de création pour cela. 

Mais grâces soient rendues au Seigneur, Il n'a pas permis aux portes de l'enfer de prévaloir sur la Sainte Eglise apostolique. Elle existe et restera, selon Sa promesse, jusques à la fin du monde. Cette église est notre Église orthodoxe. Gloire à Dieu!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

lundi 13 janvier 2020

Lundi de la Trentième Semaine après la Pentecôte




Marc 12:13–17


L'Apôtre attire notre attention maintenant sur l'homme caché du cœur (I Pierre 3:4) comme l'objet de notre la plus grande préoccupation et attention. Nous devons nous embellir par la formation de cet homme en nous-mêmes.
Quel est cet homme caché du cœur? Il est cet homme qui se forme dans le cœur quand seulement de bonnes dispositions et de bons sentiments viennent pour y demeurer éternellement. Examinez ces dispositions et des sentiments, et vous verrez le visage de l'homme caché dans le cœur.
Voici ces dispositions! Comme Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété... (II Pierre 1:3), et de votre côté, faites tous vos efforts, écrit Saint-Pierre, pour ajouter à votre foi la vertu, et à la vertu la science, et à la science la tempérance, et à la tempérance la patience et à la patience la piété, et à la piété l'amour fraternel, à l'amour l'amour fraternel, l'amour (II Pierre 1:5-7).
De la même manière Saint Paul énumère les dispositions intérieures de la bonne âme chrétienne: Le fruit de l'Esprit est charité, joie, paix, patience, bonté, fidélité, douceur, tempérance (Galates 5:22-23). Aussi: Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience.
Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos coeurs. (Colossiens 3:12-15). Réunissez tous ces bienfaits en un seul corps spirituel avec ses différents membres, et vous verrez le visage divinement beau de l'homme caché du cœur. Vous devez établir avec ferveur la même chose dans votre propre cœur.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

dimanche 12 janvier 2020

Pas de commentaire ce jour! Le programme en dix points pour vivre une vie orthodoxe

St. Théophane le Reclus

*

Le but final de l'homme est la communion avec Dieu. Le chemin vers cette communion a été précisément défini : la foi et la marche dans les commandements avec l'aide de la grâce de Dieu. 


Saint Théophane le Reclus
*


S'il est vrai que le mode de vie orthodoxe n'est pas le mode de vie normal de la plupart des gens dans notre société, il s'agit d'une vie très pratique pour les personnes mariées qui ont une famille aux prises avec les défis de leurs carrières. En fait, c'est la façon de vivre qui rendra votre vie moins stressante et plus significative.


Le mode de vie orthodoxe n'est PAS un mode de vie monastique. Même si le monachisme faisait partie de l'Eglise primitive, nous ne sommes pas obligés de vivre ce style de vie très honoré. Seuls quelques-uns sont appelés à ce style de vie. Cependant, nous avons les mêmes objectifs. Comme les moines, nous recherchons la sainteté et l'union avec Dieu, mais nous sommes appelés à vivre dans le monde avec nos familles. Les principes de notre croissance spirituelle sont les mêmes quel que soit le chemin que nous avons choisi.


La plupart d'entre nous ne prennent jamais le temps de réfléchir au but de notre vie. Souvent, nous ne le faisons pas avant que quelqu'un que nous aimons ne quitte cette vie de façon inattendue. Pendant ce moment de deuil, notre âme a notre attention et nous commençons à penser à ce qu'est la vie. D'une certaine façon, la vie est une question de mort. Nous savons tous que c'est là où nous allons, mais nous refusons trop souvent d'y penser sérieusement à cause de l'inconnu et de la peur qu'il suscite.


Le but de la vie enseignée par les Apôtres et les Pères de l'Église est de trouver l'union avec Dieu. Jésus est venu nous sauver et nous ouvrir les portes du Ciel. Il nous a montré comment vivre à travers Son enseignement et Son exemple. Il nous a montré que nous n'avons rien à craindre de la mort.


Pour commencer, vous devez avoir foi en Dieu et accepter Son amour pour vous. Avec un peu de foi, vous pouvez commencer à vivre le mode de vie orthodoxe décrit dans cette brochure. Ce mode de vie nous est donné par le Christ Lui-même à travers Son Église. C'est un mode de vie éprouvé qui vous rapprochera de Dieu. Au fur et à mesure que vous vous rapprochez de Dieu, vous augmentez votre capacité à faire face à toute difficulté à laquelle vous pouvez être confronté. Vous augmentez votre capacité à vivre selon les vertus.


Ces dix points présentés ici* ne sont qu'un aperçu de la manière de trouver l'union avec Dieu. Cependant, si vous les suivez, vous serez conduit à tout ce que vous devez savoir.


Étudiez chacun d'entre eux et examinez votre vie actuelle. Ensuite, cherchez des moyens d'apporter les changements nécessaires dans votre vie pour les incorporer. Priez toujours pour l'aide de Dieu.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

* Sur le blog Orthodoxologie

samedi 11 janvier 2020

Pas de commentaire ce jour!



La vie spirituelle

est un domaine

où la sagesse de ce monde

ne pénètre pas!

*

Pense

au temps

où Dieu

a commencé à t'aimer,

et tu verras

que Son Amour

pour toi

n'as pas

de commencement.

*

Saint Théophane le Reclus

*

Version française
Claude Lopez-Ginisty
d'après 
Death to the World


vendredi 10 janvier 2020

Après-Fête de la Nativité






Galates 5:22-6:2; Luke 10:19-21


Je te remercie, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi. Voici le jugement sur la sagesse et l'intelligence humaines. Nous pouvons voir cela se produire. La révélation est désormais sous nos yeux dans l'Écriture Divine, et les intelligents la lisent, mais ne la comprennent pas. On ne peut que s'émerveiller: c'est écrit simplement, mais pour eux tout semble différent de ce qui est écrit, ils sont comme aveuglés. Les enfants voient et comprennent, mais pour les autres ce qui est révélé est caché. Il a plu au Père céleste de l'établir ainsi, par conséquent il n'est pas nécessaire d'en débattre. 


Si ce qui était une nécessité vitale n'avait pas été révélé à tous, alors les intelligents pourraient encore faire des objections, mais cela a été révélé-venez prenez en votre part-c'est pourquoi cela a été révélé. 


Devenez seulement un petit enfant. "Comment-moi?" dites-vous, "pas question!" Eh bien, comme vous le souhaitez; restez sages et intelligents, ne comprenant, cependant, rien d'une nécessité vitale et ne contenant pas [cette révélation] dans votre tête, errant au milieu des fantômes et des illusions nées de l'ostentation votre intelligence, et vous maintenant dans une cécité totale, selon laquelle vous pensez que vous pouvez voir, mais vous êtes aveugles, et ne pouvez pas voir au loin"(cf. 2 P. 1:9), c'est-à-dire que vous voyez quelque chose, comme à travers une brume épaisse. 


Mais cela ne vous montre pas le vrai chemin et ne vous conduis pas au but, mais ne fait que vous garder dans le cercle vicieux de l'auto-illusion. Sauve-nous, ô Seigneur, d'un tel état terrible!...


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St. Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St. Herman of Alaska,
Platina, CA
USA,
2010

jeudi 9 janvier 2020

Pas de commentaire de l'Ecriture ce jour! Saint Théophane Le Reclus/ La froideur de l'âme






L'observation des états intérieurs
Avant tout, observe-toi soigneusement lorsque l'âme devient froide... C'est alors un état amer et dangereux. Le Seigneur l'utilise comme un de Ses moyens pou guider, instruire et corriger, mais cela peut aussi être une sorte de punition. La cause en est ouvertement un péché, mais puisque dans [certains] cas, aucun péché n'est véritablement évident, la cause devrait en être cherchée dans les sentiments et les dispositions intérieurs. Peut-être qu'une haute opinion de toi-même s'est emparée de toi et que tu ne penses pas être comme les autres? Peut-être que tu prévois de cheminer seul sur le chemin du salut et d'accéder en Haut par tes propres efforts?


*
Nous devenons froids en nous-mêmes, lorsque notre cœur est distrait, quand il s'attache à quelquechose d'autres et non à Dieu, qu'il se soucie de différentes choses, se met en colère et blâme quelqu'un- quand nous sommes mécontents et que nous sommes complaisants envers la chair, nous vautrant dans le luxe et les pensées vagabondes. Garde-toi de ces choses et la froideur diminuera.

Saint Théophane le Reclus ( ✝1894) 
L'Art de la Prière
Version française Claude Lopez-Ginisty

mercredi 8 janvier 2020

Pas de commentaire ce jour!

Pas de commentaire de l'Ecriture ce jour!



Je suppose que vous vous êtes précipité avec négligence pour  compléter votre règle de  prière, juste pour vous en débarrasser. 

Faites-vous une règle, à partir de maintenant, de ne jamais prier avec négligence. Rien n'est plus offensant pour Dieu que cela. Il est préférable de laisser une partie de votre règle de la prière et d'accomplir le reste avec respect et avec crainte de Dieu, que de faire la règle de la prière, et de le faire avec négligence. 

Il est même préférable de lire, une seule prière, ou de vous mettre à genoux et de prier avec vos propres mots, que de prier avec négligence. Si vous priez négligemment, il n'y aura pas de fruits.


Blâmez-vous sérieusement pour une telle négligence. Que cela soit clair pour vous: quiconque  prie avec ferveur et avec attention ne termine la prière sans sentir l'effet de la prière. Oh, de quelle bénédiction on se prive en se permettant la négligence dans la prière!



Version française Claude Lopez-Ginisty 
d'après
Orthodox Life
July-August 1982