"Dans la confusion de notre époque,quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie,
il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères..."
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 26 mai 2018

Vendredi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 27:1-44; Jean 17:18-26

Comme toi, Père, Tu es en Moi, et Moi en Toi, qu'eux aussi soient un en Nous... Moi en eux, et Toi en Moi (Jean 17:21-23). C'est là la chaîne d'or qui nous relie à la Divinité! Nous avons chuté, le Médiateur a surgi, Qui est un avec Dieu le Père, et Il est devenu un avec nous. Devenant un avec Lui, nous sommes unis en Lui, et par Lui, avec Dieu le Père. 
Gloire à Ta miséricorde infinie envers nous, ô Dieu Tri-Hypostatique, qui a bien voulu établir pour nous, un chemin lumineux vers la divinisation! Le Seigneur nous élève très haut, ne refuse pas son bon cadeau. Confesse Sa miséricorde et loue Sa bonté ineffable! Tu penses qu'il est humble de refuser une telle élévation, mais tu révèles en fait ton ingratitude et ta négligence envers un don aussi noble. 
Sache qu'il n'y a pas de juste milieu: c'est tout ou rien. Si tu ne veux pas de cette élévation, tu resteras en dehors dans un amer abaissement, à la fois temporellement et éternellement.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

jeudi 24 mai 2018

Jeudi de la Septième Semaine de Pâques




Actes 25:13-19; Jean 16:23-33
En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père en Mon Nom, Il vous le donnera (Jean 16:23) dit le Seigneur, en confirmant même ce point: En vérité, en vérité, je vous le dis. Quelle honte pour nous qui nous ne savons pas comment utiliser une telle véritable promesse! Ce serait bien s'il n'y avait que la honte en cause, mais une ombre plane aussi sur la promesse elle-même, comme si elle était trop grande et impossible. Non, la culpabilité repose entièrement sur nous, surtout parce que nous reconnaissons que nous ne sommes pas de fidèles serviteurs du Christ, et notre conscience ne nous permet pas de nous attendre à la miséricorde du Seigneur. En outre, il arrive que si quelqu'un commence à demander quelque chose à Dieu, il le fait avec une âme divisée: il mentionne cette chose dans sa prière une ou deux fois comme en passant et il la laisse, puis il dit plus tard: "Dieu ne veut pas entendre". Non, lorsque vous demandez quelque chose de particulier, il faut être persévérant et infatigable dans la prière, comme la veuve qui a forcé, même le juge sans cœur à satisfaire sa demande tout simplement en ne lui laissant aucune paix. Lorsque les véritables hommes de prière demandent quelque chose dans la prière, ils ajoutent à celle-ci le jeûne, la veille, toutes sortes de privations, et la charité; en outre, ils ne demandent pas pendant un jour ou deux, mais pendant des mois et des années. Pour cela, ils reçoivent ce qu'ils demandent. Imitez-les, si vous désirez avoir du succès dans la prière.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 23 mai 2018

Mercredi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 23:1-11; Jean 16:15-23


Le Seigneur dit aux saints apôtres avant ses souffrances: Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus: et encore un peu de temps, et vous me verrez (Jean 16:16). Les souffrances et la mort du Seigneur ont tellement frappé les saints apôtres que les yeux de leur esprit furent obscurcis, et ils ne virent plus le Seigneur comme Seigneur. La lumière était cachée, et ils s'assirent dans une ombre amère et accablante. La Lumière de la Résurrection du Christ dispersa cette obscurité, et ils virent à nouveau le Seigneur. Ainsi, le Seigneur Lui-même expliqua Ses paroles: vous pleurerez, dit-Il, et vous lamenterez, mais le monde se réjouira, et vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie (Jean 16:20). Il est dit que chaque âme sur le chemin de la perfection fait l'expérience similaire d'une défaite. L'obscurité universelle la recouvre, et elle ne sait pas où aller, mais le Seigneur vient, et change Sa tristesse en joie. Il est vraiment nécessaire pour une femme de souffrir avant qu'un homme ne naisse d'elle dans le monde. Ne pouvons-nous conclure de ceci que celui qui n'a pas connu cela, n'a pas encore donné naissance à un chrétien réel en lui-même?

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 22 mai 2018

Mardi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 21:26-32; Jean 16:2-13


Quand Lui, l'Esprit de vérité, sera venu, il vous guidera dans toute la vérité (Jean 16:13). Pourquoi cette source de connaissances n'est-elle pas mentionnée dans les livres de rhétorique? Il n'est pas surprenant que ce point ne soit pas dans les livres païens de rhétorique, mais pourquoi n'est-il pas dans les livres chrétiens? Est-ce que quand un chrétien commence à philosopher, il doit cesser d'être chrétien et oublier toutes les promesses vraies et incontestables, qui lui ont été données? Souvent, les gens expliquent comment voir et entendre, ils enseignent également assez bien pour faire des généralisations et des inductions de ce qui est vu et entendu. Mais quand vient le temps de démêler le sens de tout cela, voici, le nourrisson de la logique est laissé aux dispositifs de ses propres conjectures. Pourquoi ne pas lui suggérer: tu as les révélations de l'Esprit de Vérité, suis-les. Elles résolvent le sens de toute existence et les événements d'une manière indiscutable, car elles procèdent de Dieu, en Qui réside la source de l'existence elle-même. Peut-être toutes les conjectures se sont multipliées à un point tel que maintenant tous les livres (à propos du monde de Dieu) sont remplis de conjectures précisément parce que personne ne se souvient de faire cette suggestion? Ce serait bien si ces livres était au moins un peu intéressants, mais il est clair à première vue qu'ils ne sont que le fruit de l'imagination enfantine.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

lundi 21 mai 2018

Lundi de la Septième Semaine de Pâques



Actes 21:8-14; Jean 14:27-15:07


Le Seigneur Jésus-Christ est la vigne, un arbre à raisin; les chrétiens sont les branches et les pousses. Nous sommes attachés à Lui par la foi et nous portons du fruit par une vie selon la foi. Le Père céleste est le vigneron qui veille sur cet arbre. Toute branche qui ne porte pas de fruit, c'est-à-dire, celui qui croit et ne vis pas selon la foi, le Seigneur la coupe. Mais Il nettoie celles qui portent du fruit, c'est-à-dire ceux qui, non seulement croient, mais sont aussi zélés pour vivre selon la foi. Ceux-ci, le Seigneur les aide dans toutes les manières à devenir riches en bonnes œuvres, qui sont les fruits de la foi. Que chaque personne organise sa vie selon cette loi de l'action de Dieu sur nous, se rappelant fermement que sans le Seigneur, on ne peut rien faire. Accours vers Lui pour toutes les nécessités. Que Son Nom très saint et très doux soit à jamais imprimé sur ton esprit, ton cœur et ta langue.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

dimanche 20 mai 2018

Dimanche des Saints Pères



Actes 20:16-18, 28-36; John 17:1-13


Arius a commencé à nier la divinité du Fils de Dieu et Son unicité de substance, avec Dieu le Père. L'Église tout entière se leva contre lui; tous les croyants, de tous les coins de la terre, confessèrent à l'unanimité que le Seigneur Jésus-Christ est le Fils unique de Dieu, vrai Dieu de vrai Dieu, engendré, non créé, consubstantiel au Père. 
On pourrait penser que cette unanimité était une pure coïncidence, mais cette foi a ensuite été éprouvée par le feu lorsque les autorités et les puissants de ce monde ont commencé à prendre le parti des ariens. Ni le feu, ni l'épée, ni la persécution ne purent éteindre cette foi, et elle fut tout de suite trouvée partout, chez tout le monde, dès que la pression des puissances extérieures cessa. Cela signifie qu'elle constitue le cœur de l'Eglise et l'essence même de sa confession. Gloire au Seigneur, qui conserve cette foi en nous! Car, tant qu'elle existe, nous sommes encore chrétiens, même si nous ne vivons pas comme devraient le faire des chrétiens. Si elle cesse d'exister, le christianisme disparaîtra.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

samedi 19 mai 2018

Samedi de la Sixième Semaine de Pâques



Actes 20:7-12; Jean 14:10-21


Et tout ce que vous demanderez au Père en mon Nom, je le ferai (Jean 14:13). Quelle promesse consolante! Mais combien peu s'en servent! Les gens gardent rarement ceci présent à l'esprit. Il y a des gens qui ne comprennent pas du tout cela, et ne l'acceptent pas. Pourquoi est-ce le cas? Parce qu'ils n'ont pas l'amour du Seigneur, et ils ne répondent pas à Ses commandements. Cette infidélité du cœur envers le Seigneur renonce à toute audace dans les demandes devant le Seigneur, tout comme un serviteur paresseux n'ose pas demander quelque chose de ses maîtres, car il sait qu'il ne mérite aucune pitié. Les prières établies sont lues dans leur cours normal, et elles contiennent des suppliques très grandes, mais elles sont simplement lues, et ceci, comme nous le savons bien, est loin de la prière et des suppliques. Nous ne pouvons nous tenir dans une prière véritable devant le Seigneur et Lui adresser nos suppliques jusques à ce que notre conscience soit claire devant Lui.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

vendredi 18 mai 2018

Vendredi de la Sixième Semaine de Pâques



Actes 19:1-8; Jean 14:1-11


Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père (Jean 14:7). Par conséquent, les déistes ne connaissent pas Dieu, en dépit du fait qu'ils portent son nom (Deus signifie Dieu; le mot déiste de là vient), et raisonnent avec éloquence à Son sujet. 
Il n'y a pas de vrai Dieu, sans le Fils et sans l'Esprit Saint. Celui qui croit en Dieu, mais ne le confesse pas comme Père du Fils, ne croit pas en un dieu qui est le vrai Dieu, mais en une invention personnelle. Le vrai Dieu a donné Son Fils, a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu (Jean 1:12), les aime [Ses enfants], et entend chacune de leurs prières, pour l'amour du Fils. C'est pourquoi celui qui a le Fils a le Père, et celui qui n'a pas le Fils, n'a pas le Père. Nul ne vient au Père que par le Fils, et ne reçoit rien du Père, si ce n'est par le Fils. Mis à part le Fils il n'y a pas de chemin vers le vrai Dieu, et celui qui pense L'inventer est dans l'illusion.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

jeudi 17 mai 2018

Ascension



Actes 1,1-12; Luc 24:36-53
Ascension


Вознесение Господне

Saint Paul exprime la puissance de l'Ascension du Seigneur de cette manière: Étant monté en haut, il a capturé des captifs, Et il a fait des dons aux hommes. (Eph. 4:8). Ayant satisfait la justice de Dieu, le Seigneur nous a ouvert tous les trésors de la bonté de Dieu. Ceci est en effet une capture ou la prise du butin après la victoire. Le début de la distribution de ces avantages aux hommes, c'est la descente de l'Esprit Saint, Qui, étant descendu, demeure toujours dans l'Eglise et donne à chacun ce dont il a besoin, en recevant tout de cette capture des captifs (cf. Ep 4:8). Venez tous et prenez. Mais préparez-vous un gardien pour ce trésor, c'est-à-dire un cœur pur; ayez des mains pour le prendre, à savoir une foi sans faille. Puis avancez dans une quête pleine d'espoir, et priant sans relâche.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mercredi 16 mai 2018

Mercredi de la Sixième Semaine de Pâques



Acts 18:22–28; Jean 12:36–47


Seigneur, qui a cru à ce qui nous était annoncé? (Isaïe 53:1), le prophète Isaïe se plaint d'étonnement. Maintenant, il serait opportun de crier: "Qui croit sincèrement maintenant Ta parole, Seigneur?" Presque tout le monde est devenu nonchalant. Beaucoup sont encore le silencieux sur leur incrédulité, tandis qu'il est rare de trouver un cœur qui n'ait pas tourné dans l'autre sens. Quelle en est la raison? L'intérêt pour l'incrédulité a commencé à se faire sentir, la nécessité de l'incrédulité s'est développée, pour dissimuler les intérêts du cœur qui ne sont pas d'accord avec la foi. Voici la racine du mal. La raison n'est pas l'adversaire de la foi, mais un cœur corrompu l'est. La raison est seule coupable ici en ce qu'elle se soumet au coeur, et commence à philosopher, et non selon les fondements de la vérité, mais selon les désirs du cœur.En outre, des arguments puissants pour la vérité semblent inutile à l'esprit, et un argument futile contre la vérité devient une montagne. En général, la confusion entre dans le domaine mental, aveuglant l'esprit, qui ne voit pas et ne peut pas voir, peu importe ce qu'on lui dit.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

mardi 15 mai 2018

Mardi de la Sixième Semaine de Pâques



Actes 17:19-28; Jean 12:19-36


Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il demeure seul: mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit (Jean 12:24). Et donc, si tu veux être fructueux, meurs. Meurs d'une manière réelle, en gardant toujours le sentiment dans ton cœur que tu es déjà mort. Tout comme un homme mort ne répond pas à tout ce qui l'entoure, alors fais de même: si on te loue, tais-toi; et si on te fait des reproches, tais-toi; et si tu fais un profit, tais-toi;  si tu es rassasié, tais-toi, ou si tu as faim, tais-toi. 
Sois ainsi pour toutes les choses extérieures; intérieurement demeure à l'endroit où tous les morts  demeurent dans l'autre vie, devant la Face du Dieu Juste, te préparant à entendre la dernière sentence. Tu me diras, quel fruit peut venir de ce qui meurt? Non, rien ne va mourir. Une énergie abondante apparaîtra plutôt! "Je n'ai qu'une minute avant la fin", te diras-tu. "Maintenant, viendra le verdict, laissez-moi me hâter de faire quelque chose", et tu le feras. Et continue ainsi à chaque minute.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

lundi 14 mai 2018

Lundi de la Sixième semaine de Pâques


Actes 17:1-15; Jean 11:47-57]


Que faisons-nous? car cet homme fait beaucoup de miracles (Jean 11:47). L'érudition judéenne trouva le Sauveur coupable. Et de nos jours, l'érudition allemande [1] trouve que ce qui est surnaturel est déplacé dans les Évangiles de Jésus-Christ: tout est bon, cela seulement [le miraculeux] ne convient pas. Ces deux manières de penser se rencontrent en analyse finale. L'érudition judéenne a décidé: il est avantageux qu'un seul homme meure (Jean 11:50), et que le reste ne se perde pas, alors que l'érudition allemande déclare: nous allons éliminer le surnaturel afin de préserver toutes les autres vérités évangéliques. 
Et qu'advint-il de cela? Les Judéens ont détruit leur peuple, tandis que les Allemands ont perdu toutes les vérités chrétiennes, et maintenant ils se retrouvent avec presque rien. Le Seigneur est la pierre angulaire de la maison du salut; de même la foi dans le surnaturel est la pierre angulaire de tout l'édifice de la vérité inspirée par Dieu. Le Sauveur Lui-même, dans Sa personne, est la couronne du surnaturel, et sa Source intarissable dans l'Église. Celui qui touche à ce point, touche à la prunelle de l'œil de Dieu.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

[1] Par "érudition allemande" Saint Théophane fait très probablement allusion aux philosophes protestants allemands de son temps.

dimanche 13 mai 2018

Dimanche de l'Aveugle-né



Actes 16:16-34; Jean 9:1-38


La simplicité de la foi affronte l'incrédulité rusée. La foi, venant à l'aveugle qui a reçu la vue, éclaira les yeux de son esprit, et il vit clairement la vérité. Voyez comme tout était logique pour lui. Ils lui demandent: que dis-tu de Celui qui t'a donné la vue? C'est un prophète, répondit-il, c'est-à-dire le messager de Dieu, revêtu de puissance miraculeuse. Conclusion incontestablement vraie! Mais l'érudition savante ne veut pas voir cette vérité et elle cherche à échapper à ses conséquences. Cependant, ceci étant impossible, elle se rapproche de la simplicité innée avec la suggestion suivante: donnez à Dieu la louange: nous savons que cet homme est un pécheur. La simplicité de la foi ne sait pas comment connecter ces concepts-péché et miraculeux, et elle l'exprime ouvertement: S'il est pécheur, je ne sais pas: je sais une chose, c'est que, alors que j'étais aveugle, maintenant je vois. Que peut-on dire contre cette déduction? Mais la logique des non-croyants est obstinée, et même en face de l'évidence, elle n'a pas honte d'affirmer qu'elle ne sait pas d'où vient celui qui a ouvert les yeux de l'aveugle. 
Il y a là une chose merveilleuse, leur dit la logique raisonnable de la foi, Il est étonnant que vous ne sachiez d'où il est; et cependant il m'a ouvert les yeux. Nous savons que Dieu n'exauce point les pécheurs; mais, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, c'est celui là qu'il l'exauce. Jamais on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né. Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. (Jean 9:17-33). Il semble qu'après cela, il ne restait plus rien d'autre à faire que de s'incliner devant la puissance d'une telle conclusion. Mais l'érudition savante ne pouvait pas supporter la logique raisonnable de la foi, et elle la chassa… Va maintenant, prouver la vérité de la foi à ceux dont l'esprit a été corrompu par l'incrédulité obstinée. Les non-croyants de tous les temps sont tirés du même moule.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

samedi 12 mai 2018

Samedi de la Cinquième Semaine de Pâques


Actes 15:35-41; Jean 10:27-38


Bien que vous ne me croyez pas, croyez à ces oeuvres, dit le Seigneur (Jean 10:38). Les œuvres du Seigneur étaient évidentes pour tous, et Il pouvait y faire allusion ouvertement. Ce sont: la guérison de diverses maladies, le pouvoir de chasser les démons, le pouvoir sur la nature, la connaissance des pensées du cœur, la prophétie de l'avenir, le pouvoir de la parole, et la domination sur les âmes. 
Tous ces œuvres prouvaient clairement que Jésus-Christ venait de Dieu, et que Sa parole était la vérité. Pour nous, d'autres œuvres ont été ajoutées à cela: une mort extraordinaire, la résurrection, l'ascension, la descente de l'Esprit Saint, la fondation de l'Eglise, les dons spirituels merveilleux chez les croyants, le triomphe sur les païens, et le pouvoir de grâce qui, à ce jour n'a pas cessé d'agir dans l'Eglise de Dieu. Tous ces éléments sont les œuvres du Seigneur. 
A tout croyant, on peut dire: si vous ne croyez pas la parole, croyez que ces œuvres, qui témoignent hautement de la divinité de notre Seigneur Jésus-Christ, et étant parvenus à la croyance, acceptez Sa vérité tout entière. Mais comment les Judéens répondirent-ils au Seigneur à ce moment-là? Ils cherchèrent encore à Le saisir (Jean 10:39). Qu'est-ce que les incroyants d'aujourd'hui font? Ils sont assis et tissent mensonge sur mensonge, afin de «saisir» non pas le Seigneur, car ce n'est pas en accord avec leur force, mais de saisir ceux qui sont simples dans la foi et qui ne peuvent pas démêler leurs tissages sournois.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+

vendredi 11 mai 2018

Vendredi de la Cinquième Semaine de Pâques


Actes 15:5-34; Jean 10:17-28

Vous ne croyez pas, parce que vous n'êtes pas de Mes brebis, dit le Seigneur aux Judéens incrédules. Mes brebis entendent Ma voix, et je les connais, et elles Me suivent (John 10:26-7). Les incroyants n'appartiennent pas au troupeau du Christ. A cette époque, les infidèles étaient ceux qui n'étaient pas encore entrés dans la bergerie, mais maintenant les mécréants sont tous ceux qui ont abandonné la foi ou qui se traînent derrière le troupeau du Christ. Le Seigneur est le berger: toutes Ses brebis vont derrière Lui, en suivant Ses enseignements et l'accomplissement de Ses saints commandements. Les pécheurs sont les moutons qui sont malades et faibles, mais encore vivotent avec le troupeau. Mais ceux qui ont perdu la foi sont ceux qui ont totalement pris du retard, et ont été abandonnés pour être mangés par les bêtes sauvages. Ce sont ceux qui sont vraiment à l'arrière. Ils ne sont pas du bercail du Christ et ils n'ont pas entendu Sa voix, et Il ne les connaît pas, parce qu'ils ne se laissent pas connaître comme la femme hémoroïsse. Et au jour du jugement il sera leur dit: Je ne vous connais pas, partez! (cf. Matt 25:12.).

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
St Theophan the Recluse
Thoughts for each Day of the Year
St Herman of Alaska,
Platina, CA
USA
2010
+